fbpx

Via Dolorosa

Table des matières

A la découverte de la Via Dolorosa

On appelle Via Dolorosa l’itinéraire sacré qu’empruntent chaque année de nombreux pèlerins au travers de la vieille ville de Jérusalem. On peut traduire littéralement ce terme pas « chemin de la souffrance ». Il s’agirait du chemin emprunté par Jésus jusqu’au lieu de sa crucifixion. Etablie au XVIIIe siècles, la route s’étend sur 600 mètres environ en partant de la forteresse Antonia pour rejoindre la fameuse église du Saint-Sépulcre. Partons ensemble à la découverte de la Via Dolorosa.

L’histoire de la Via Dolorosa

Ce sont aujourd’hui 14 stations qui composent ce chemin de croix : les 9 premières se trouvent le long de la route et les 5 dernières à l’intérieur de l’église du Saint-Sépulcre. Cet itinéraire marque un tournant tragique dans la vie de Jésus. Après son dernier repas appelé la Cène, il se rendit au pressoir à huile (Gethsémané). C’est là qu’il fut arrêté et condamné à mourir sur la croix par les Romains. Le chemin qu’il emprunta pour se rendre à son lieu de crucifixion sur le mont Golgotha est sacré dans la religion chrétienne : il s’agit de la Via Dolorosa.

Les stations de la Via Dolorosa

Les stations de la Via Dolorosa sont au nombre de 14 et font référence aux événements racontés dans la tradition chrétienne et mentionnés dans le Nouveau Testament. Pour les croyants, la signification de la Via Dolorosa est plus profonde que le lieu exact d’occurrence des événements. Ainsi, chaque station de la route des souffrances fait l’objet d’un arrêt et d’un moment de recueillement pour les fidèles qui la suivent. Voici la situation de chaque station :

La station n° 1

Elle se situe à l’angle nord-ouest du mont du Temple, face au couvent franciscain de la Flagellation. À cet emplacement se situe actuellement l’école Al-Omariya. La forteresse Antonia était connue pour être le lieu de siège de Ponce Pilate à l’époque de l’Empire romain. On la décrit également comme le lieu de la salle du jugement. Jésus sera ici condamné à mort par Ponce Pilate comme le relate Saint-Jean dans l’évangile :

  • Jean 18-28 : « Puis ils conduisirent Jésus de Caïphe à la salle du jugement ».
  • Jean 19:16 : « Alors il le leur livra pour être crucifié ».

La station n° 2

C’est à la station numéro 2 que Jésus reçut la croix. Elle se situe à proximité du monastère franciscain de la Flagellation. Il fut battu par les soldats romains au sein de la chapelle de la Flagellation et condamné à mort dans la chapelle de la condamnation.

La station n° 3

Elle se situe à l’angle des rues Dolorosa et El Wad (Hagai). Jésus tomba ici pour la première fois, handicapé par le poids de la croix qu’il portait.

La station n° 4

Cette station se trouve plus au sud de la rue El Wad. Elle marque la rencontre entre Jésus et sa mère, la vierge Marie. Derrière les murs se trouve l’église arménienne de Notre-Dame du Spasme.

La station n° 5

La station 5 est le lieu où Simon de Cyrène porta assistance à Jésus, sous-ordre des Romains, pour porter la croix.

La station n° 6

La station numéro 6 célèbre Sainte-Véronique qui, selon l’évangile de Luc, a essuyé le visage de Jésus avec son mouchoir. Luc 23, 27 : « Et il suivit une grande troupe de gens et de femmes, qui aussi pleurèrent et le pleurèrent ». Veronica peut faire référence aux mots latins « vera » et « icône » signifiant ainsi « la vraie image ». Cela fait référence au fait que le visage de Jésus est apparu sur le mouchoir de Sainte-Véronique.

La station n° 7

Une chapelle franciscaine marque la station 7, lieu où Jésus trébucha pour la seconde fois.

La station n° 8

Cette station est la plus proche de l’église du Saint-Sépulcre. Les Grecs orthodoxes ont dédié ce lieu à Saint Charalampos, car leur monastère se situe juste derrière le mur. Selon Luc 23, 27 : « Mais Jésus se tournant vers elles dit : Filles de Jérusalem, ne pleurez pas pour moi, mais pleurez pour vous-mêmes et pour vos enfants ».

La station n° 9

C’est au niveau de la station 9, près du Golgotha (lieu de la crucifixion) que Jésus tombera pour la troisième fois. Elle est accolée au tombeau de jésus au sein de l’église du Saint-Sépulcre.

Les 5 prochaines stations sont situées à l’intérieur de l’église du Saint-Sépulcre :

La station n° 10

Il s’agit tout simplement de l’entrée de l’église du Saint-Sépulcre. Elle marque le passage par la salle nommée « chapelle des Francs » où l’on arracha ses vêtements à Jésus. 

La station n° 11

C’est l’arrivée sur le Golgotha où sera crucifié Jésus en étant placé sur la croix. Cette étape se trouve derrière le mur de la station précédente.

La station n° 12

La station numéro 12 représente un autel de crucifixion grec orthodoxe se trouvant au sein de l’église. L’endroit de l’emplacement de la croix est marqué par un disque d’argent troué en son centre. On y trouve aussi des icônes de la Vierge Marie et de Saint-Jean.

La station n° 13

C’est en ce lieu que le corps de Jésus sera ôté de la croix pour être placé sur une pierre, appelée « pierre de l’onction ».

La station n° 14

La dernière station de la Via Dolorosa se trouve dans la « Rotunda », salle ronde où se situe le tombeau de Jésus dans une petite structure centrale.