Le monde juif

Table des matières

Le monde juif

Le terme « Juif » désigne à la fois un pratiquant de la religion juive et un membre du Peuple Juif, et ce même si l’individu en question n’a pas de pratique religieuse. Les Juifs sont les descendants des Patriarches :

Abraham, Isaac et Jacob, Jacob est également appelé Israël.

Les juifs viennent de Judée et du royaume d’Israël  Leur quotidien est régie par le Tanakh. Le Tanakh est composé de la Torah (ou la Loi), les Livres des Prophètes et des Ecrits. Ces livrent définissent à la fois l’histoire et l’identité des Juifs. Ils servent aussi de législation pour tous les aspects de la vie.

Après la chute du Second Temple, les Juifs ont été expulsés de Judée et se sont dispersés à travers le monde. Cette épisode de l’histoire des Juifs est connu sous le nom d’Exode. Les Juifs trouvent refuge dans différents pays. Ils vivent majoritairement entre eux, et font leur possible pour conserver leurs traditions.

Il y a peu d’assimilation mais les échanges entre les communautés juives et les habitants des pays sont existent bel et bien. Ces échanges vont entraîner le développement culture « mixte » et propre aux communautés juives de chaque région.

Par exemple, on cuisine casher avec ingrédients locaux, ce qui fait que si la casherout est respectée partout, les Juifs ne mangent pas la même chose en Europe de l’Est qu’au Moyen-Orient. La façon de pratiquer la religion différent également d’une région à une autre, les textes, eux restent les même. Jusqu’à la création de l’Etat d’Israël moderne, l’Hébreu était une langue sacrée qui n’était utilisée que pour les prières.

Pour l’usage quotidien, les Juifs parlent des langues « mixtes » mêlant des notions d’hébreux aux langues des pays où ils vivent. Ainsi les Juifs d’Espagne parlent Ladino, les Juifs du monde Arabe judéo arabe et les juifs d’Europe de l’Est Yiddish. L’histoire du peuple juif est marquée par les persécutions dont ils sont victimes à travers le monde et les époques.

Depuis l’Exode et jusqu’à la création de l’Etat d’Israël, les Juifs ont été un peuple apatride, ils n’avaient pas d’Etat et étaient donc contraints de vivre dans les pays des autres peuples. S’ils pouvaient être appréciés pour leurs compétences, ils n’en étaient pas moins des Dhimis (non musulman donc soumis à un impôt spécial en terre d’Islam) dans les pays musulmans.

Les Chrétiens, eux, ont longtemps accusé les Juifs d’avoir tué Jésus, ce qui servait de prétexte à de nombreuses persécutions. De tout temps, les Juifs ont été les boucs émissaires de leurs voisins. De nombreux Juifs se sont éloignés du Judaïsme et de ses traditions au moment de l’avènement de l’ère moderne. Si bien qu’aujourd’hui la question du sens du terme « Juif » se pose.

Juif fait-il référence à une entité confessionnelle ? A une entité nationale ? A une entité culturelle ? Pour l’Académie Française « Juifs » désigne les descendants du peuple d’Israël et « juifs » les pratiquants du judaïsme. Combien y a-t-il de juifs aujourd’hui ? En 2016, une étude a recensé 14.4 millions de juifs dans le monde. Néanmoins, ce chiffre est controversé. Quelle est la définition de « juif » ? Pour la Torah, est juif celui ou celle dont la mère est juive, ou qui s’est convertis au Judaïsme. La majorité juifs vivent aujourd’hui en Israël, aux Etats-Unis, et dans une moindre mesure en Europe, au Canada et en Amérique du Sud.

Dans le monde juif : juif et juif

La lignée des patriarche hébreux est présentée dans Genèse, le premier livre de la Torah, elle est constituée d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Jacob porte aussi le nom d’Israël. La descendances de Jacob/Israël est appelée Israélites. Le 4e fils Jacob s’appelle Yehouda, en hébreu biblique Israélite se dit yehoudi, et ce quel que soit sa tribu d’origine (le Royaume Israël étant formé de 12 tribus, descendant des 12 fils de Jacob).

En français, Yehouda se dit Juda, le territoire de Juda s’appelle la Judée et habitants de la Judée sont les judéens. En Hébreu moderne, Judéen se dit yehoudaï et Juif yehoudi.

Le mot « juif » tel que connu aujourd’hui en français date de XIIIe siècle. L’antisémitisme chrétien a donné au mot juif une connotation négative. Par exemple, le mot juif est utilisé pour désigner un usurier même si cet usurier n’est pas juif. Dans nombreux pays, la connotation du mot « juif » est tellement mauvaise que les juifs sont désignés par d’autres termes, souvent dérivés du mot « hébreu ».

En France, le mot « Juif » désigne peuple juif venant de Judée alors que le mot « juif » désigne les pratiquants du judaïsme.

L'identité juive

Les premières traces du peuple juif remonte à l’Antiquité, les Israélites sont mentionnés dans des documents datant de l’Egypte antique. En effet, à l’époque, on ne parle pas de Juifs mais d’Israélites. Les Israélites ont des pratiques religieux diverses mais qui sont définies par origine commune, leur langue et leurs territoires.

Les Israélites deviennent les Juifs à la fin du VIIe siècle avant l’ère commune, après qu’ils ont abandonné le polythéisme et qu’ils aient dû s’exiler à Babylone. La définition religieuse des Juifs devient claire lors de la période du Second Temple. Le peuple et le royaume juif se réaffirment.

Dès le IIe siècle avant l’ère commune, la richesse de la religion juive est attestée. Elle compte une grande diversité courants ainsi que de nombreuses sectes.

L’unification de la religion juive intervient environ un siècle après prémisses culte chrétien, la destruction du Second Temple (en l’an 70 de l’ère commune) suivit par la destruction définitive du Royaume de Juda (au Ier siècle). La rédaction Talmud (qui débute au IIe siècle) unifie également le judaïsme. Par contre, l’idée du rétablissement d’un Etat Juif est abandonnée. A l’époque, on pense qu’un Etat juif ne sera proclamé que quand le Messie viendra.

Au XIXe siècle, les juifs d’Europe de l’Est, majoritairement laïques, théorisent l’idéologie sioniste. Le sionisme est le retour des juifs (en tant que peuple) sur la terre de leurs ancêtres, c’est-à-dire la Judée et Jérusalem. L’identité juive en tant que peuple est alors mise en avant, sans forcément de connotation religieuse.

Table des matières

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Jérusalem aux Olim : "c'est votre maison"

Un semaine virtuelle de préparation de l’Alyah va être organisée alors que les demandes d’immigration ont atteint un record depuis…

La Cours Suprême devra décider si Bibi peut être forcé à démissionner de son poste de Premier ministre en alternance

La Cours Suprême se prononcera mardi sur la démission forcée du Premier ministre Beyamine Netanyahou lors de son procès pour…

Les essais clinique du vaccin israélien contre le COVID-19 débutent la semaine prochaine

« J’ai confiance en notre vaccin, je crois en lui et en les compétences des scientifiques de l’institut qui l’ont développé »…

Le Soudan va négocier l'accueil de migrants expulsés d'Israël

Les ONG d’aide aux migrants ont déclaré que la plupart des Soudainais en Israël souhaiteraient rester. Un accord concernant l'expulsion…

Dirigeant du Mossad : la normalisation des relations avec l'Arabie Saoudite est de plus en plus proche

Des discustions sont en cours entre Israël et Oman concernant la normalisation des relations entre les deux pays. Elles semblent…

Nationalite portugaise pour juif sepharade

Jusqu’à 3,5 millions de personnes dans le monde seraient d’origine juive séfarade.Les demandes proviennent essentiellement d’Israël, de Turquie, du Brésil…

Le gouvernement annonce les zones classées rouges et maintenues en quarantaine

Dans une annonce conjointe du Cabinet du Premier ministre, du ministère de la Santé et du Magen Israel il a…