fbpx

Le souk Mahane Yehouda

Table des matières

Le souk Mahane Yehouda est le plus grand marché de la ville de Jérusalem. Mahane Yehouda signifie la tente de Yehouda et ce souk est réputé dans tout le Moyen-Orient. Il se trouve à proximité de l’ouest de la vieille ville, entre la rue Yaffo et la rue Agripas. Il est aujourd’hui couvert en partie malgré qu’il soit auparavant entièrement extérieur depuis sa création en 1887. C’est un véritable quartier à part entière situé à l’extérieur des remparts de la vieille ville. Trois hommes en sont à l’origine :

  • Johannes Frutiger, protestant originaire d’Allemagne, détenteur de la plus grande banque de Palestine.
  • Shalom Konstrum.
  • Joseph Navon, homme d’affaires hiérosolymitain.

Le souk se nomme Yehouda en hommage au prénom du frère de Joseph Navon. Grâce à l’accroissement de la population à Jérusalem au cours de la période ottomane et au début de l’installation britannique, le marché a connu un grand succès et s’est grandement développé. Partons à présent à la découverte du souk Mahane Yehouda.

À la découverte du souk Mahane Yehouda

On retrouve plus de 250 vendeurs de différents profils sur le marché Mahane Yehouda. On peut autant acheter des fruits et des légumes, du pain et des pâtisseries, de la charcuterie, du fromage, des fruits secs et graines, des épices, des spiritueux et du vin, du poisson frais et de la viande, que des produits textiles et des articles ménagers. Plus qu’un marché, le souk Mahane Yehouda est une expérience visuelle, sensorielle et olfactive à part entière. Au cours des années 2000, le souk a été transformé afin de pouvoir accueillir les visiteurs le soir.

Les restaurants et les bars ont alors fleuri à ses abords pour permettre aux chalands de profiter d’un repas ou d’un verre en terrasse et en musique. Un artiste urbain nommé Salomon Souza a orné à la bombe les volets des boutiques donnant ainsi au lieu un aspect encore davantage typique. Ses œuvres représentent des notables historiques, politiques ou religieux ayant laissé leur empreinte dans la société actuelle (par exemple David Ben Gourion, Golda Meir et Jonathan Pollard).

Les adresses du souk Mahane Yehouda à ne pas manquer

Si vous avez l’opportunité de visiter le marché Mahane Yehouda, voici quelques adresses de restaurants à ne pas manquer :

  • Le restaurant Azura, 4 rue HaEshkol : c’est le lieu de restauration le plus célèbre du lieu situé dans les ruelles étroites du Shuk iranien directement sur le marché. Vous pourrez y déguster son fameux houmous et d’autres spécialités culinaires d’Afrique du Nord.
  • Le restaurant Manou Ba Shouk, 29 rue Etz Haim : ici vous découvrirez ou redécouvrirez la cuisine du Liban. Couscous, boulettes, houmous, boulgour ou salades typiques, il y en a pour tous les goûts ! Possibilité de déjeuner ou de dîner en terrasse sur réservation pour vivre pleinement l’ambiance du souk.
  • Le restaurant Hachapuria, 5 rue HaShikma : le mot géorgien « hachapuri » signifie fromage (hacha) et pâte (puri). Rien d’étonnant pour cette boulangerie qui propose un classique : l’acharuli, pâte garnie de fromage et d’un œuf au plat, dorée au four.
  • Le restaurant Bardak, 4 rue Beit Ya’akov : c’est l’endroit idéal si vous souhaitez vous détendre dans un lieu simple et agréable en dégustant une pizza et une bière. On y retrouve une grande sélection de bières israéliennes et de pizzas classiques et originales.
  • Le restaurant Pepito’s, 11 HaEgoz St : la cuisine sud-américaine est à l’honneur dans ce restaurant géré par des Vénézuéliens et des Colombiens.
  • Le restaurant Hatzot Steak House, 121 rue Aggripas : c’est le lieu où vous pourrez déguster le meilleur grill mixte, le plat le plus célèbre de Jérusalem. C’est un mélange secret de viandes et d’épices qui vous surprendra sans nul doute. Un joli mélange de couleurs et de saveurs typiques.
  • Le restaurant Hummus Shel Tehina, 23 rue Nissim Bachar : vous pourrez déguster un houmous fabuleusement crémeux et la tehina dans ce restaurant, devenu une institution du souk Mahane Yehouda. Ce restaurant recevait à la base une clientèle de travailleurs sur le marché et a ainsi su conserver des tarifs abordables tout en proposant des mets classiques de qualité.