fbpx

Quels moyens de paiement privilégier en Israël ?

Table des matières

Quels moyens de paiement privilégier en Israël ?

La monnaie nationale en Israël est le shekel hadash ce qui signifie le nouveau shekel. Les israéliens ont pour coutume d’utiliser l’abréviation non officielle NIS pour désigner leur monnaie. En tant que touriste étranger, bien que vous connaissiez l’existence de cette monnaie, vous ne savez peut-être pas quels moyens de paiement privilégier en Israël. Si tel est le cas, voici quelques précieuses indications pour vous aider à vous y retrouver sur les modes de paiement acceptés au sein de l’état hébreu.

La récupération de la TVA

Il est intéressant de savoir qu’au-delà de 400 NIS, soit un peu plus de 100 € (101,30 €), les voyageurs étrangers ont la possibilité de se faire rembourser la TVA. Il faut toutefois passer via certaines boutiques israéliennes.

Vous pourrez les repérer facilement grâce à un macaron apposé sur leur vitrine mentionnant « tax refund for tourists ». Pour vous faire rembourser, il suffit d’en faire la demande avant de quitter le sol israélien. Attention, des frais administratifs de 15 % du montant à récupérer vous seront ponctionnés.

Le système en vigueur dans les bureaux de change

Nous vous conseillons de privilégier les bureaux de poste ou de change indépendants qui ne prennent aucune commission contrairement aux banques israéliennes. Ces dernières prélèvent de fortes commissions lors des échanges de devises.

Les chèques voyage

Comme pour l’échange de vos devises étrangères, sachez que les chèques vacances sont acceptés en Israël, toutefois mieux vaut s’adresser en bureau de poste. Même si les banques prennent les chèques vacances, les frais peuvent atteindre 20 NIS, soit environ 5 € par chèque échangé. Par contre inutile de vous rendre en bureau de change qui n’accepte pas ce type de moyen de paiement.

Les distributeurs automatiques de billets

Il y a un grand nombre de distributeurs automatiques de billets (DAB) en Israël afin que vous puissiez retirer facilement partout. Ils acceptent tous types de cartes : Visa, Mastercard, American Express, etc. Quelques distributeurs automatiques de billets permettent également les avances de fonds avec certaines cartes bancaires.

Qu’en est-il des pourboires ?

Il y a encore quelques années, le système des pourboires pratiqués dans les bars et les restaurants ne se pratiquait pas en Israël. Aujourd’hui, il est fréquent et de plus en plus répandu que les serveurs imposent 10 à 15 % de la somme à payer en pourboire.

Ce montant, payable en espèce uniquement, est déterminé en fonction du standing du lieu et de la qualité du service pratiqué. Il faut savoir qu’en Israël le coût du service est rarement inclus à la note finale, sauf en cas de repas de groupe. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à vous renseigner afin de connaître la bonne pratique.

Les hôtels aussi sont concernés par le fait de laisser un pourboire à la fin de son séjour. Comptez environ 15 NIS (soit 3,80 €) par nuit passée pour gratifier le service de chambre. En revanche, il est très peu fréquent de laisser un pourboire à un chauffeur de taxi israélien.

Vous l’aurez compris, vous avez la possibilité d’opter pour de nombreux moyens de paiement lors de votre voyage en Israël. Les infrastructures sont suffisantes et variées pour vous permettre de pouvoir régler facilement tous les frais relatifs à votre séjour. Si vous avez le moindre doute sur un de ces aspects financiers, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre agence de voyages ou de l’ambassade.

Aller au contenu principal