fbpx

Rehanoun Nehiga : stage de mise à jour du permis de conduire

Table des matières

Il y a trois raisons pour lesquelles l’Etat peut exiger d’un conducteur qu’il suive un cours de mise à jour du permis de conduire.

  1.  Cumul de points sur le permis de conduire. En Israël, cumuler des points est égal à en perdre en France.
  2. En cas d’infraction grave au Code de la route.
  3. Tous les conducteurs cinq ans après l’obtention de leur permis.

En Israël, une loi impose à tous les détenteurs du permis de conduire de participer à une formation sur les généralité du code de la route

Ce cours a pour but de sensibiliser les conducteurs au risques d’accidents graves dus au non-respect des règles de circulation.

Il est donc obligatoire pour tous les titulaires du permis de conduire de suivre cette formation cinq ans après son obtention. Dans le cas contraire le permis de conduire périmera.

 

Chaque conducteur est donc censé recevoir chez lui une convocation à participer à l’un de ces stage. 

La participation demandée est de 244 NIS et l’inscription doit se faire dans les six mois à compter de la réception du courrier sur les sites :

https://www.amal-nehiga.org.il/amal_rishum/base/home.php

ou

yea-nehiga.org.il

. Les conducteurs pourront choisir entre trois soirée de 4 heures consécutives ou deux vendredis de 6 heures consécutives.

La présence aux cours est obligatoire et peut faire l’objet de sanction en cas de manquement.

La formation se clôture par un petit examen comprenant 20 questions portant sur les connaissances générales du code de la route. 5 erreurs au maximum son autorisées. En cas d’échec, il faudra refaire tout le cours.

Aller au contenu principal