fbpx

Les allocations familiales en Israël

Table des matières

Israël encourage la natalité en offrant des allocations familiales, dont le montant dépend du nombre d’enfants mineurs vivant dans le foyer.

Depuis 2015, les allocations familiales sont à taux fixes par enfants et ne varient pas en fonction de la taille de la famille.

Une calculatrice permettant de calculer le montant de ses droits d’allocations familiales est disponible sur le site du Bituah Leumi (https://www.btl.gov.il/benefits/children/Pages/Calculator.aspx).

Nombre d’enfantsMontant de l’allocation (en NIS)
1150
2338
3526
4714
5864

Les familles vivant avec le Avtah’at Ah’nassa, l’équivalent israélien du RMI, ont le droit à 97 NIS de plus pour les troisième et quatrième enfants uniquement.

            Comment obtenir ces allocations ?

En Israël, les hôpitaux se chargent de déclarer les naissances au Bituah Leumi, qui verse ensuite les sommes dues aux parents. Dans le cadre d’une Alya, c’est le ministère de l’Intérieur qui transmet les informations. En cas d’accouchement hors d’un hôpital, une simple déclaration au Bituah Leumi suffit.

Depuis 2017, il existe une nouvelle allocation sous le forme d’un compte épargne ouvert par l’Etat et sur lequel est déposé 50 NIS par mois jusqu’au 18 ans de l’enfant. Ce dernier pourra utiliser l’argent présent sur ce compte dès ses dix-huit ans ou attendre ses vingt et un ans et ainsi profiter d’une prime de 500 NIS. L’argent capitalisé sur ce compte n’est pas imposable et la possibilité est donnée aux parents de mettre 50 NIS supplémentaires (également non imposable) par mois sur ce compte.

Chaque enfants israélien pourra dont débuter sa vie active avec 50 000 NIS.

Aller au contenu principal