fbpx

Chakchouka

La chakchouka est un plat originaire du Maghreb. Il est composé d’une sorte de poêlée de poivrons ou de piments verts ou rouges, tomates, oignons et à laquelle sont ajoutés en fin de cuisson des œufs.

Chakchouka Etymologie

Le nom de ce plat proviendrait de la langue punique : le terme shakshek est présent en tunisien, berbère et hébreu et signifie « mélanger ». Il est possible que le nom du plat en arabe dialectal du Maghreb soit d’origine berbère.

Cette recette est néanmoins relativement récente car les poivrons n’ont été introduits dans la régions par les Espagnols qu’au XVIe. Les poivrons sont originaires du Mexique et ils n’ont été connu dans le reste du monde qu’après la découverte de l’Amérique.

Histoire de la Chakchouka

Bien qu’aujourd’hui ce plat soit plutôt associée au Moyen-Orient, et en particulier, à Israël, il est originaire d’Afrique du Nord. La chakchouka à été apportée en Israël par les Juifs venus de Tunisie, du Maroc, d’Algérie et de Libye

Cette recette est néanmoins relativement récente car les poivrons n’ont été introduits dans la régions par les Espagnols qu’au XVIe. Les poivrons sont originaires du Mexique et ils n’ont été connu dans le reste du monde qu’après la découverte de l’Amérique.

Composition et variante

Il existe de nombreuses variantes de la chakchouka. En y incorporant des courgettes, des pommes de terre, de la citrouille ou de la viande séchée, on en fait un tout autre plat.

Il existe des variantes de chakchouka contenant des tranches de pommes de terre frites dans l’huile, des olives noirs ou des fèves cuites à la vapeur.

La variante la plus courante en Algérie et en Tunisie se compose de tomates, d’onions auxquels sont ajoutés en fin de cuisson des œufs. La variante tunisienne inclue des merguez et les œufs sont falcultatifs. L’ail remplace parfois les oignons.

La variante turque la plus commune se compose d’aubergine, de poivron, d’oignos, d’ail et de tomate. La saksuka est assaisonnée avec du sel, du sucre, du poivre, du paprika et de l’huile d’olive. Cette version est servie froide avec une garniture de yaourt.

La chakcouka est aussi un plat populaire en Israël, elle a été introduites par les Juifs venant d’Algérie et de Tunisie. Ce plat porte le nom de tastira pour les Juifs de Sousse.

Cette recette est néanmoins relativement récente car les poivrons n’ont été introduits dans la régions par les Espagnols qu’au XVIe. Les poivrons sont originaires du Mexique et ils n’ont été connu dans le reste du monde qu’après la découverte de l’Amérique.

Liste des ingrédients

—  Oignons

— Tomates

— Poivron

— Huile (d’olive ou non)

—  Œufs

— Sel

— Poivre noir

— Paprika

— Coriandre en poudre

— Persil

Table des matières

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Coronavirus : le nombre de nouveaux cas continue de diminuer doucement

Le taux de vaccination s’élève à 224 000 personnes par jour. Quelques jours seulement après que le gouvernement ait décidé…

Les Emirats Arabes Unis investissent 100 millions de dollars dans les énergies vertes

Le fond Masdar d’Abu Dhabi et EDF Renouvelables Israël ont signé un accord de d’investissement en coopération stratégique qui pourrait…

Israël a voté l'extension du confinement jusqu'à fin janvier

Les ministres lors de la réunion du cabinet se sont ralliés à la proposition de Netanyahou d’étendre le confinement jusqu’au…

L'épisode de tempête en Israël devrait atteindre son paroxysme en milieu de semaine

L’hiver est arrivé. Cette semaine fraîche a commencé avec des innodations, des vents violents et beaucoup de pluie, et cette…

Coronavirus : 10 000 nouveaux cas de Coronavirus, Israël étend la vaccination aux plus de 40 ans

Le Cabinet se réunit aujourd’hui pour décider de la reconduction du confinement. Le ministère de la Santé annonce que le…

Israël publie les détails de l'accord concernant les données de vaccination

Dans « l’Accord de Collaboration  des Preuves Epidémiologiques en Conditions Réelles », Pfizer s’engage à fournir à Israël des doses de vaccins…

Pour le monde arabe, les pays ayant signé des accords avec Israël ont toujours été "des hypocrites paresseux"

Le 20 décembre dernier, la site d’actualité alternatif liba,ais Daraj a publié un article intitulé « Que le rituel de résister…
Aller au contenu principal