Bat Yam

[hfe_template id='256']

Connu dans un premier temps sous le nom de Bayit VeGa, Bat Yam a été fondé en 1926. Elle a été la cible des combattants palestiniens de Jaffa autrefois pendant les émeutes palestiniennes en 1929. La ville a été ensuite évacuée par les autorités britanniques puis rétablie en 1930. En 1936, elle obtint le statut de conseil local et prit le nom de Bat Yam en 1937. 2000 juifs y vivaient en 1945 et en 1947, le nombre d’habitants doubla de 4000 juifs selon le Fonds national Juif. Les Nations unies votent le 29 novembre 1947 pour un plan de partition.
Les habitants de Bat Yam et ceux de Jaffa ont connu d’énormes dégâts notamment par les tirs isolés pendant la guerre civile qui opposa les deux villes. Jaffa finit par se rendre aux autorités juives le 13 mai 1948.
Bat Yam connut un essor considérable après la création d’Israël. Elle doit ce développement au peuplement de masse qu’elle a observé pendant cette période. En 1958, elle obtint le statut de ville. En 1959, une petite enclave hassidique de Bobover Hasidim, connu sous le nom de Kiryat Bobov , fut établie. Quelques années plus tard, la ville accueille une importante collectivité juive : la Turquie. Les juifs de l’ex- Union soviétique et ceux d’Éthiopie immigraient Bat Yam en masse, contribuant ainsi au développement remarqué au bout des années 1990. Une petite communauté arabe de musulmans et chrétiens y vit aussi, tous venus de Jaffa en grande partie. Bat Yam a aussi offert son hospitalité aux israéliens venus du Viêtnam.
Le ministère de l’intérieur envisage rallier la ville à Tel-Aviv d’ici l’an 2023. Voici l’organisation du gouvernement local de la ville de Bat Yam.

L’administration locale de Bat Yam.

L’administration locale de Bat Yam.
La gestion de la ville était dans une situation critique au début des années 2000, dirigée par Yehoshua Sagi dans un contexte de problèmes financiers. En 2003, l’économie est relancée grâce aux importants investissements dans les domaines éducatif, culturel et pour la beauté de la ville. Élu une première fois en 2003, Shlomo Lahiani est réélu en 2008 maire de Bat Yam avec 86% des voix. Cependant en 2014, il est appelé à répondre des actes d’abus de confiance du public et d’accusations de fraudes fiscales puis de corruption qui lui sont reprochés.

Le patrimoine culturel et artistique de Bat Yam.
En 2008, la ville de Bat Yam a eu l’honneur d’accueillir la biennale internationale d’urbanisme paysager dans le but de réexaminer les espaces urbains grâce à l’art et l’architecture. La deuxième biennale, “timing”, a eu lieu en 2010 qui présentait des travaux d’installation correspondant à des sites d’artistes et architectes venus des quatres coins du monde.
La ville de Bat Yam possède deux centres commerciaux : Kanyon Bat Yam ouvert en 1993 puis Kanyon Bat Yamon. La position de la ville sur la carte géographique, située en méditerranée, fait d’elle une référence auprès des amateurs de la plage. En effet, elle a une côte qui s’étend à près de 3.2 km, une côte où on peut apercevoir toute sorte de restaurants et d’espaces publicitaire. Mais ce n’est pas tout. La ville compte jusqu’à 6 différentes plages et parmi elles, une est protégée par un brise lames.
Le musée de la ville expose les arts contemporains et parmi les autres musées, on peut citer entre autres : le musée Ryback qui expose le travail artistique de Issachar Ber Ryback, le musée consacré à la mémoire de l’écrivain yiddish Sholem Asch, le musée Ben Ari puis le musée de L’Holocauste.
Le transport à Bat Yam.
Dans le cadre de la nouvelle ligne ouest de Tel Aviv – Rishon LeZion, deux gares sont inaugurées en 2011. Il s’agit de la gare de Bat Yam-Yoseftal et de la gare de Bat Yam- Komemiyut. Le terminus de la ligne rouge du train léger sur rail de Tel-Aviv se trouve également dans la ville de Bat Yam.

Les activités sportives dans la ville.
Les habitants de la ville de Bat Yam pratiquent différents sports. Par ailleurs le club de football de la ville joue au troisième niveau du football israélien, la Liga Leumit. Le club est l’association en 2004 de Maccabi Bat Yam et de Hapoel Bat Yam qui a d’ailleurs participé à plusieurs saisons en deuxième division dans les années 90. Les surfeurs prennent également du plaisir à surfer en été le long des côtes de la plage Al Gal de Bat Yam dans de très bonnes conditions.

Table des matières

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Coronavirus : réouverture des magasins non essentiels

Suite à la baisse du taux d’infection en Israël, le cabinet Corona a approuvé la réouverture des magasins non essentiels…

Elbit Systems et la marine américaine signe un contrat de 35 millions de dollars.

Elbit Systems, entreprise israélienne de la défense, et la marine américaine ont signé un accord portant sur l’entretien ainsi que…

Israël et la Corée du Sud vont signer un accord de libre-échange pour renforcer leur partenariat technologique.

Cet accord de libre-échange aurait déjà dû être signé mais la signature a finalement été retardée du fait des récentes…

Coronavirus en Israël : la potentielle fermeture de 70 000 entreprises.

La crise du coronavirus a fait des dégâts au niveau humain mais également au niveau économique. En effet, les conséquences…

En Israël, un reconfinement efficace mais qui a eu un coût important

Israël est l’un des premiers Etat au monde à avoir mis en œuvre un reconfinement. Un mois après, cette stratégie…

Plateau du Golan : les menaces de l'Iran à l’égard d’Israël

La République islamique d’Iran souhaite libérer toutes « les zones occupées » par l’Etat d’Israël.  Ebrahim Raisi, responsable de la justice iranienne,…

Le FinTech Innovation Lab "Asie-Pacifique 2020" d'Accenture : le choix de la Start-Up israélienne.

Accenture, entreprise internationale de conseil et de technologies, devait choisir 10 Start-Ups pour sa 7ème édition annuelle du FinTech Innovation…