fbpx

Arad

Table des matières

Arad est une ville du district sud d’Israël. Elle se retrouve à la frontière des déserts du Néguev et de la Judée, elle se trouve à 25 kilomètres de la mer Morte et à 45 kilomètres à l’Est de Beersheba. La ville est constituée de différentes sortes de population dont le nombre est évalué à près de 25530 y compris des juifs ashkénazes et séfarades, laïcs et religieux, des bédouins et Black Hebrews et également les nouveaux immigrants.            

Ses coordonnées sont : 31°15’21 44’’ N 12’47.36’’ E. Située en Israël, elle a pour District le District du sud qui a été fondé en 4000 AEC (Tel Arad), 1100 AEC (ville Israélienne).

            

Gouvernement 

C’est une ville fondée depuis 1955, elle est gérée par le maire Nissan Ben Hemo

 

             Surface

Elle recouvre une superficie totale de 93140 dunams (93,14 km2)

            Population 

En 2017, le nombre total d’habitants est de 25530 avec une densité de 270 / Km2 (710/sq mi). La ville est nommée d’après Tel Arad. 

Après avoir essayé de s’introduire dans la région au cours des années 1920, Arad a été créée en novembre 1962 comme étant une ville de développement israélienne, première ville avancée d’Israël.  La population d’Arad a énormément augmentée avec l’Aliyah de l’ex-Union soviétique et s’est ajouté en 2002 avec 24500 résidents. Les points de repère à Arad ont provoqué les ruines de Tel Arad, Arad Park un aérodrome domestique est le premier circuit de course légal d’Israël. On reconnait la ville grâce au festival annuel de musique estivale, le festival Arad.

L'exploration de la ville d'Arad

Géographie

Arad se trouve à l’ouest et dans le sud-ouest de la chaine de Kidod, également dans la plaine d’Arad qui définit l’extrémité du sud-ouest du désert de Judée. Il se trouve à 23 km à l’ouest de l’extrémité sud de la mer morte et se situe à 45 km à l’est de Beersheva, à 45 km à l’est de Beersheva, à 138 km au sud-est de Tel-Aviv et à 219 km au nord de la ville. La surface totale de la ville est de 93140 dunams (93,1 km2), une des plus grandes zones municipales d’Israël, même si la zone urbaine n’est pas grande. En1993, la juridiction de la ville tournait autour de 73934,3 dounams (73,9 km2), ce qui représentait à plusieurs reprise la superficie de la zone urbaine. Le site historique de Tel Arad et le parc d’Arad (encore appelé Ran Grove) se situent aussi dans la zone municipale, à l’ouest du noyau urbain. Arad dispose aussi d’une piste d’atterrissage commerciale se trouvant légèrement au sud de son noyau urbain. Il est bordé par les conseils régionaux de Tamar et d’Abou Basma, et la municipalité la plus proche d’Arad est le conseil local bédouin de Kuseife.

Quartiers

Chaque quartier d’Arad dispose des rues appelées de façon thématique comme par exemple, un quartier où toutes les rues portent le nom de joyau. Les quatre quartiers principaux qui ont des noms de rues, et les deux quartiers d’origine (Rishonim et Ne’ urim sont exclus. Les quartiers à thème représentent toute la ville au nord de l’autoroute 31). Au sud de l’autoroute se situe la zone industrielle d’Arad (la zone nord étant la zone d’industrie légère). Les quartiers sont les suivants :

Prénoms
Sens
Thème
Avishur
Abishur
Tlalim
Rosée (pluriel)
Leva’ot
Lionnes
Ye’elim
Bouquetins
Gevim
Citernes
Corps fluviaux
Halamish
Silex
Fruits
Yehoshafat (en construction)
Josaphat
Rois d’Israel et de Judée
Rishonim
Pionniers
Ne’urim
Jeunesse
Renanim (en construction)
Joies
La musique
Ayanot
Ressorts
Ressorts
Ma’of
Vol
Des oiseaux
Hatzavim
Ecailles
Millitaire
Harduf
Oleander
Hauteur figuratif
Secoué
Amande
Les plantes
Rotem
Balai
Des bijoux

Géographie et Topographie

La partie occidentale d’Arad est composée de terres de Loess, alors que la partie Orientale est composée de roches sédimentaires contenant de la craie, du silex, et de la dolomite. L’altitude d’Arad se trouve entre 361,5 et 631,1 mètres (1186 et 2071 pieds) au sommet du niveau de la mer, Le mont le plus élevé est le mont Kidod (600 m ou 2000 pieds) qui se trouve au point nord-est de la ville et du om Ras al Kadadeh, nom arabe de la colline. Le monts Kina (635 m ou 2083 pieds) et le mont Brir (537 m ou 1762) se trouvent aussi au sein des frontières municipales. Plusieurs oueds passent par Arad, également le ruisseau Ye’elim qui s’étend sur l’autoroute 31 et le Tze’elim. D’autres composantes comme Hesed, Keisan, Kidod, Kina, Malhata, Pra’im, Tavya et certains cours d’eau.

Climat

Entre 1964 et 1974, la température moyenne d’Arad en janvier était de 11°C (27°F) et de 27 ° C (81° F) en juillet. Les précipitations annuelles moyennes entre 1960 et 1990 tournaient autour 150 millimètres (5,9 pouces) et 158 millimètres (6,2 pouces) au milieu des années 1962 et 1978.  Arad se trouve donc dans une région aride ou certaines précipitations tombent en hiver, mois de décembre, janvier et février. A ces moments-là on trouve de la neige. On peut citer comme exemple la tempête de neige massive de l’hivers 1991 -1992 qui a envahit toute la zone montagneuse du Néguev et la tempête de neige de janvier 2008.

Données démographiques

Pour le Bureau central des statistiques d’Israël, sur une population de 24400 habitants en 2015 80,3% étaient Juifs et 16,8 % ne sont pas Arabes. On pouvait compter 11900 hommes et 12500 femmes. Le pourcentage des immigrants étaient de 33,8% depuis 1990. La population d’Arad a augmenté jusqu’à 24500 personnes en 2002.La ville des bases d’apprentissage de Tsahal, est en chantier dans la zone de Beersheba, dans le but d’emmener des milliers de soldats (notamment des officiers, des sous-officiers supérieurs et certains membres du personnelle.)  Dans le Néguev, ainsi à Arad. Pour Orli Yehezkel PDG du ministère de développement du Néguev et de la Galilée, 4 ,5 millions de NIS seront utiliser à Arad, de même qu’une aide de 1000 NIS par famille et par mois durant deux ans pour les familles des soldats voulant habiter Arad. Le ministère du développement du Néguev et de la Galilée a également prévu de tripler le nombre d’habitants de la ville dès 2025

Média

Le journal local d’Arad, Kidod, a été publié par les entrepreneurs Eli et Rochale Ziv, les premiers créateurs d’Arad. Kidod a débuté en tant qu’un petit dépliant en décembre 1966, il est alors resté un document complet. A sa fin, il est partagé en 3000 exemplaires sans contrepartie toutes les semaines dans les épiceries, des kiosques, etc. Kidod s’est rapidement développé pendant 23 ans, il a participé à un élément important dans la vie culturelle et communautaire d’Arad. HaTzvi Arad est le journal local actuel.   

Drapeau municipal et emblème

L’emblème d’Arad est un endroit doté d’une colline et d’une flamme. La colline constitue le mont Kidod, une colline qui se trouve au nord -est de la ville, et la flamme symbolise le gaz naturel, tiré dans la région au départ, ce qui a provoqué l’évolution de la ville. L’emblème a été instauré le 19 mai 1966. Le drapeau d’Arad est en forme de rectangle avec un rapport de 2 sur 3, avec un intérieur de couleur bleu clair où figure l’emblème au milieu avec le texte hébreu pour la municipalité d’Arad en haut et le texte anglais City ARAD Israël en bas. C’est le drapeau de facto, il n’y a aucune règle pour qu’il devienne officiel.

Transport

Le chemin menant à Arad est la route 31, qui est associé à Beersheba à l’ouest et à la mer Morte à l’est. Il existe deux jonctions dans la zone municipale d’Arad : la jonction Arad (dans la ville également, avec la route 3199) et la jonction Tel Arad (avec l’autoroute 80). La route locale 3199 associe Arad à Massada, par contre elle n’utilise pas la route adjacente à la mer Morte (autoroute 90). En d’autres termes c’est la seule façon d’aller du côté ouest de Massada. 

L’aérodrome d’Arad, a servi pour la première fois pendant le festival de musique de 1994, et se trouve au sud de la ville et fournit des vols intérieurs par rapport à la demande. En mai 2017, une ligne de chemin de fer créée récemment associant Arad à Kuseife a été accordé. Cette ligne sera associée à la ligne de chemin de fer Beersheba – Dimona qu’on retrouve à Nevatim. Sa finalité sera adjacente à la gare routière principale.

La gare routière principale d’Arad, se trouve auparavant à l’angle des rues Yerushalayim et Yehuda, a été barrée parce qu’il y a eu une bataille judiciaire entre la municipalité et la coopérative de bus Egged. Une station a été récemment bâtit avec sept plates-formes et un parc relais.

Les bus à Arad sont utilisés par la coopérative Egged Bus et Metropoline.  Plusieurs lignes de bus interurbaines sont utilisées par la gare principale, deux liaisons Haredi interurbaines quittant le nord, également cinq routes intérieures (1,2,3,11,12). Les itinéraires interurbains sont :

Ligne

Route

Entreprise

384

Beersheba CBS – Ein Gedi

Egged

385

Beersheeba CBS – Ein Bokek

Egged

386

Arad (centre) Beersheba CBS

Métropoline

388

Arad (centre) Beersheba CBS 

Métropoline

389

Arad (centre) Tel Aviv CBS 

Egged

543

Arad (centre) Komemiyut

Egged

550

Arad (nord) Bnei Brak

Egged

552

Arad (nord) Ashdod

Egged

555

Arad (nord) Jérusalem CBS

Egged

558

Arad (centre) -Bnei

Egged

559

Arad (centre) – Beit 

Métropoline 

560

Arad (centre)

Egged

Gouvernement local

Dès sa fondation en 1962, Arad est conseillé par le conseil régional et le conseil local, avant d’être choisi comme étant le conseil municipal en 1995. Des élections démocratiques ont été réalisé à Arad depuis 1966, malgré que Avraham Shochat, Betzalel Tabib et Moty Brill ont été élu à la tête de la municipalité. Le premier maire de la ville d’Arad s’appelait Betzalel Tabbib, qui était à la tête du conseil municipal. Il a été changé par Mordechai Brill en 2003, également à cause de son incapacité à prendre en charge un budget chaque année, Brill a été renvoyé par le ministre de l’Intérieur, Meir Sheetrit en août 2007, et un fonctionnaire installé par le gouvernement, Gideon Bar – Lev, a pris sa position. Une récente élection a eu lieu le 13 avril 2010, gagnée par Tali Ploskov du parti Yisrael Beiteinu. Le chef qui a duré dans la municipalité d’Arad était Avraham Shochat qui suivait le conseil municipal 1967 à 1986.

Le budget d’Arad tourne chaque année à plus de 100 millions de NIS et à plus de 30 millions de dollars US. Le 27 décembre 2007, le conseil municipal a adopté à l’unanimité le budget 2008 à plus de 123 millions de NIS. Le revenu de la ville en général chaque année s’élèvent à 119 millions NIS environ.

Prénom

Terme 

Position

Fête

Aryeh Lyova Eliay

1960-1962 juin

Chef du connseil régional d’Arad

Mapaj

Yitzhak Pundak

Juin 1962-1965

Chef du conseil régional d’Arad

 

Zeev Haimoni

1966-1967

Chef de conseil local

Mapam

Avraham Shochat

1967-1986

Chef de conseil local

La main d’œuvre

Betzalel Tabib

1986-29 juin 1995

Chef de conseil local

La main d’œuvre

Betzalel Tabib 

29 juin 1995-octobre 2003

Maire 

La main d’œuvre

Mordechai Moty Brill 

Octobre AOUT 2003-2007

Maire

 

Tali Ploskov

Avril 2010 -2015 

Maire

Yisrael Beiteinu

Nisan Ben Hamu

2015

Maire

Yesh Atid

Gideon Bar Lev

Octobre 2007-2010

Maire

 

 

Malgré que les villes israéliennes n’aient aucune coutume pour s’approprier des lois majeures, uniques ou auxiliaires, plusieurs villes ont des lois mineures. A Arad, il est interdit de donner à manger aux animaux dans les endroits publics. Il est aussi interdit de vendre ou de manger des graines de tournesol, des arachides, etc. dans les endroits publics, à cause d’une loi anti-détritus adopté en 1965. On compte au total 27 lois auxiliaires à Arad, qui ont été adopté entre 1965 et 2000.