fbpx

Zoom sur l’assurance retraite en Israël

Table des matières

Lors d’un départ en retraite en Israël, l’ancien salarié est heureux de pouvoir continuer à maintenir son niveau de vie grâce aux cotisations retraite qu’il aura versé tout au long de sa carrière. En effet, du fait de ses nombreuses années de cotisations retraite en Israël, l’avenir financier de l’ancien salarié, ainsi que celui de sa famille, est assuré.

La retraite, qui est une assurance vieillesse, est l’une des assurances les plus importantes en Israël. Cette assurance retraite est assurée par la Caisse d’Assurance Nationale (le Bitua’h Leumi) et elle va permettre aux résidents israéliens ayant fini leur carrière professionnelle de se voir verser un revenu fixe tous les mois pour continuer à vivre dignement.

Quand peut-on commencer à cotiser pour sa retraite en Israël ?

Tous les salariés israéliens ont droit d’ouvrir un plan d’épargne retraite à partir de :

  • 20 ans pour les femmes
  • 21 ans pour les hommes

En effet, à partir de cet âge là, l’employeur est dans l’obligation de cotiser pour la retraite de ses employés. Pour ce faire, l’employeur devra cotiser à hauteur de 6,5% de son salaire alors que le salarié devra quant à lui cotiser pour sa retraite en Israël à hauteur de 6% de salaire.

Quid des travailleurs indépendants et de leur cotisation à la retraite en Israël ?

Qu’est-ce qu’un travailleur indépendant ? Un travailleur indépendant est une personne travaillant au minimum 20 heures par semaine, qui gagne au minimum 50% du salaire moyen israélien ou bien qui travaille au minimum 12 heures par semaine avec un revenu d’au moins 15% du salaire moyen. Si le travailleur israélien rempli l’une de ces trois conditions, il est considéré comme indépendant.

Depuis une loi en date du 1er janvier 2017, les indépendants sont désormais dans l’obligation de cotiser pour la retraite en Israël. Par conséquent, les travailleurs indépendants arrivant à la retraite disposeront, au même titre que les salariés, d’une sécurité financière. De plus, l’indépendant bénéficiera également de certains avantages fiscaux dont le fait d’avoir la possibilité de se reverser une partie de sa retraite dans le cas où son business viendrait à devoir fermer (ce qui a été le cas pour de nombreuses entreprises durant la crise liée à la pandémie de la covid-19)

Les indépendants devront donc obligatoirement cotiser un minimum pour obtenir une retraite :

  • Pour un salaire allant de 0 à 4836 shekels : les travailleurs indépendants devront cotiser à hauteur de 4,45% de leur revenu
  • Pour un salaire allant de 4836 à 9673 shekels : les travailleurs indépendants devront cotiser à hauteur de 12,55% de leur revenu
  • Pour un salaire supérieur à 9673 shekels : les travailleurs indépendants devront cotiser à hauteur de 822 shekels

S’il est possible pour les travailleurs indépendants israéliens de cotiser plus que les montants ci-dessus, afin de pouvoir bénéficier d’une retraite et d’avantages fiscaux plus avantageux, il est cependant obligatoire de cotiser au minimum à hauteur de ces montants. En effet, s’il s’avère que le travailleur indépendant ne paie pas de cotisations retraite minimum, l’indépendant pourra se voir attribuer une amende.

Quand peut-on partir à la retraite en Israël ?

Le système de retraite en Israël est un peu différent du système de retraite français. L’âge du départ en retraite en Israël est régi par une loi datant de janvier 2004. Cette loi dispose que le travailleur (indépendant ou salarié) souhaitant réaliser sa retraite en Israël, devra attendre d’arriver à un certain âge avant de pouvoir partir en retraite. Cet âge est différent en fonction des hommes et des femmes :

  • Une femme pourra partir en retraite à partir de 67 ans
  • Un homme pourra partir en retraite à partir de 64 ans

retraite en Israël

Cette page a été rédigée à titre informatif. Par conséquent, elle ne peut se substituer à une consultation avec un conseiller du Bitua’h Leumi puisque chaque cas peut être traité différemment en fonction des situations de chacun.

Aller au contenu principal