fbpx

Sondage : la société israélienne de plus en plus divisée

La plupart (54%) des Haredim sondés ont déclaré que les Haredim était le groupe le plus discriminé en Israël.

La société israélienne est de plus en plus divisée, avec 81% des israéliens déclarant que la société est de plus en plus divisée, une augmentation de 12% depuis 2017, d’après le nouveau sondage de la Ligue Anti-Diffamation (LAD).

21% des sondés ont déclaré que les Ethiopiens étaient le groupe le plus discriminé en Israël, suivit des Arabes (21%), et des LGBT+ (16%).

La plupart (54%) des Haredim sondés ont déclaré que les Haredim étaient le groupe le plus discriminé d’Israël. Le sondage a également revélé que la vision de la société haredi de moitié des sondés s’était dégradée, en partie à cause de la perception de leur réponse aux restrictions du coronavirus. Seul 31% des sondés voient les Haredim comme une « partie intégrante » de la société, israélienne, une baisse de 12% depuis 2019, avant le début de la pandémie.

Une controverse secoue la communauté Haredi concernant leur réponse aux restrictions du coronavirus, plusieurs écoles et synagogues étant restées ouvertes malgré les injonctions de fermeture du gouvernement.

La plupart des sondés arabes (64%) ont répondu que les Arabes étaient le groupe le plus discriminé en Israël. Seul 30% des sondés ont déclaré que les Arabes étaient une « partie intégrante » de la société israélienne. La moitié des Israéliens ont déclaré qu’ils n’étaient pas en faveur d’une coalition basée sur un partenariat avec des partis Arabes, et seul 28% ont déclaré qu’ils souhaitaient voir une telle coalition.

61% des Israéliens pensent que l’armée contribue à plus d’unité dans le pays. D’après les sondés, les clivages dans le pays sont causés par les politiques (90%), les résaux sociaux (84%), les médias (84%) et les établissements religieux (74%).

« Alors que la société israélienne vacille à cause de la pandémie de coronavirus et fait face à une instabilité politique et sociale, il y a une augmentation de la prise de conscience chez les citoyens concernant les clivages de la société » a déclaré Carol Nuriel, directrice du bureau israélien de la LAD. « L’augmentation de sentiments négatifs contre certains secteurs de la société israélienne, et envers le refus d’unir les forces entre les secteurs, à la fois politiquement et socialement, devrait inquiéter tout ceux qui croient en la santé et la cohésion de notre démocratie ».

Les résultats du sondages seront discutés au sommet de la cohésion sociale de la LAD cette semaine, avec des intervenants commme le ministre de la Santé Yuli Edelstein, le dirigeant de la liste commune Ayman Odeh et celui de Yamina Naftali Bennett, entre autres dirigeants et journalistes.

« Plus que jamais, il est clair que les dirigeants israéliens et les organisations non gouvernementales doivent donner priorité à des programmes et des politiques qui aident à colmater les fissures de la société. Pour la santé et pour le future de notre démocratie, nous devons accorder plus d’attention aux valeurs et aux visions qui peuvent nous aider à renforcer l’unité de notre société » a ajouté Nuriel.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Les 5 plus belles plages d’Israël

L’État hébreux possède un immense littoral, avec une immense diversité. Israël est bordé par quatre mers différentes. Sur la côte…

Le chef de Tsahal fait allusion à l'implication israélienne dans les récentes attaques présumées contre l'Iran

Ce commentaire intervient au milieu des informations faisant état d’une cyberattaque apparente sur un site nucléaire iranien, le raid commando…

Israël rouvrira complètement dans un mois s'il n'y a pas de nouvelle augmentation de la contagion

Les autorités qui attendent de voir qu’il n’y a pas de pic d’infection après la fête de Pessah et le…

Israël pourrait vacciner les 12-15 ans dès le mois de mai

Israël pourrait débuter la vaccination des adolescents de 12 à 15 ans en mai, ont indiqué des responsables de la…

Maroc-Israël : c’est (re)parti pour les affaires

UN PARTENARIAT A ÉTÉ SIGNÉ ENTRE LES PATRONATS DES DEUX PAYS. UN INCUBATEUR DE START-UP ET UNE CHAMBRE DE COMMERCE…

Gad Elmaleh fier d’être né au Maroc : cette décision de Mohammed VI concernant Israël, qui le rend si heureux !

Invité sur le plateau des « Grandes gueules Moyen-Orient », une émission diffusée sur la chaîne israélienne I24, Gad Elmaleh en a…

Un enfant des favelas de Rio devient un artiste prometteur en Israël

Alexander Especie rejoint d’autres expatriés brésiliens à Raanana, une ville du centre d’Israël, que lui et d’autres artistes s’emploient à…
Aller au contenu principal