fbpx

Malka Leifer, accusée d’abus sexuels, a été extradée vers l’Australie

Une ancienne enseignante accusée d’avoir abusé sexuellement de plusieurs de ses élèves dans une école juive de Melbourne, fait face à 74 chefs d’accusation dans son pays d’origine. Son extradition intervient après six ans de bataille juridique.

Les autorités israéliennes ont extradé ce lundi Malka Leifer, recherchée en Australie pour 74 chefs d’accusation d’abus sexuel sur mineurs. Ce décision intervient après six ans de bataille juridique qui ont entaché les relations entre les deux gouvernements.

L’ancienne enseignante est accusée d’avoir abusé sexuellement de plusieurs de ses élèves dans une école juive de Merlbourne. Elle se battait contre son extradition depuis 2014. Leifer clame son innocence et les reports de son extradition ont entrainé des critiques du gouvernement australien et des responsables juifs du pays.

Tôt ce lundi matin, Malka Leifer a embarqué à Ben Gourion, ses poignets et ses chevilles entravés. Elle a été rejointe à l’aéroport par des responsables de la police australienne qui sont venus en Israël pour la ramener en Australie.

Elle a été emmenée à Frankfort en Allemagne avant de prendre une correspondance à destination de l’Australie, où elle sera jugée pour 74 chefs d’accusations d’abus sexuels sur mineurs.

En décembre, la Cour Suprême à rejeté le dernier appel contre son extradition, et le ministre de la Justice Avi Nissenkorn a, par la suite, signé l’ordre d’extradition. « J’ai promis que je n’allais pas faire obstacle à cet ordre d’extradition, et j’ai fait ce que j’avais à faire. Justice sera rendu aux victimes de Malka Leifer » a écrit Nissenkorn sur Twitter.

Son avocat, Nick Kaufman, a confirmé son extradition. « Les audiences préliminaires auront lieu dans les prochains jours, sans que Malka ne soit présente, comme le veut la loi Australienne. Elle sera détenue dans une prison pour femmes à Melbourne, où l’on espère que ses droits et ses besoins religieux seront respectés ».

Manny Waks, le directeur de « Voice against Child Abuse », une association qui représente les victimes de Leifer, a déclaré dans un communiqué que c’était « un jour de justice incroyable ».

« Nous pouvons maintenant nous attendre à voir Leifer face à la justice pour répondre de ses 74 chefs d’accusations », a-t-il déclaré.

L’association Magen pour la protection des enfants, qui a aidé les victimes présumées de Leifer, a également salué l’extradition: « nous sommes aux côtés des victimes et nous les encourageons pour les prochaines étapes face au système de justice australien… Nous nous battrons pour qu’Israël ne soit plus un refuge pour les criminels sexuels et qu’une telle saga judiciaire pour une extradition ne se répéte pas ».

Les accusations contre Leifer ont commencé en 2008, quand Leifer, qui est née en Israël, a quitté l’école juive ultra-Orthodoxe où elle travaillait en tant que principale et profeseure, et qu’elle est revenue en Israël où elle a résidé jusqu’à présent.

En mars 2012, un mandat d’arrêt a été lancé contre elle en Australie.

En 2014, l’Australie a remplis une demande d’extradition et Leifer a été assignée à résidence lors du processus d’extradition en Israël. En 2016, le département psychatrique a jugé que Leifer n’était pas en état d’être jugée, ce qui a gelé le processus d’extradition.

Des détectives privés ont plus tard prouvé que Leifer était en pleine possessions de ses capacités. En décembre 2017, elle a été photographiée se promenant dans son quartier résidentiel de Jérusalem, faisant des courses et allant à la poste. Une équipe de psychiatres mandatés par la cour ont plus tard conclue que Leifer avait simulé une maladie mentale pour échapper à la justice, ce qui a relancé le processus d’extradition.

Des critiques, dont celles des victimes présumées de Leifer, ont accusé les autorités israéliennes de faire trainer trop longtemps cette affaire, alors que Leifer prétendait ne pas être en état d’être jugée.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Haute Cour de Justice: Pourquoi a-t-il fallu 32 ans - et le rabbinat reconnaîtra-t-il les réformes ?

Ce qui a commencé en 1989 comme un acte déclaratoire, se termine par une victoire libérale radicale qui rend tous…

Coronavirus : le gouvernement doit se réunir pour discuter de la réouverture graduelle de l'aéroport Ben Gourion

La ministre de l’Alyah et de l’Intégration Pnina Tamani Shata a déclaré que les droits fondamentaux des Israéliens étaient bafoués…

Le pétrolier grec n'est pas la source de la marée noire

Le « Minerva Helen » était juste à présent l’un des principaux suspect de l’incident. Une équipe dirigée par le ministère de…

Pour Netanyahu, est claire que l'Iran est derrière l'explosion sur un navire israélien

« C’est bien sûr une opération de l’Iran. C’est clair » a déclaré Netanyahou à l’antenne de Kan. Le Premier ministre Benyamin…

Coronavirus : plus de 8 millions de doses de vaccins administrées en Israël

74% des plus de 16 ans en Israël sont vaccinés. Plus de 8 millions de doses du vaccin Pfizer contre…

Pour la première fois au monde: les puissants groupes immobiliers de Tel Aviv, Yuvalim, Leny Group et City Boy permettront d'acheter des appartements en Bitcoin

Le court du bitcoin continue de monter en flèche et a conduit des centaines de milliers d’investisseurs du monde entier à s’enrichir…

Shin Bet : un citoyen israélien a collecté des informations sur le Dôme de Fer pour le Hamas

La situation de Mohammad Abu Adra lui permettait de se déplacer librement entre Rehovot en Israël et Rafah à Gaza…
Aller au contenu principal