fbpx

Antisémitisme en France : un livreur Deliveroo refuse une commande « je ne livre pas aux Juifs »

C’est une affaire qui agite en ce moment la communauté juive française. Un livreur de nationnalité Algérienne résidant illégalement en France est jugé aujourd’hui pour avoir refusé des commandes provenant de deux restaurants cashers au motif : « je ne livre pas les Juifs« .

Les faits

Jeudi 7 janvier 2021, un livreur affilié à la société de livraison à domicile Deliveroo entre, à quelques minutes d’intervalle, dans deux restaurants strasbourgeois pour venir chercher des commandes à livrer. Il demande aux restaurateurs quelle était la spécialité de leur établissement. Apprenant qu’il s’agissait de restaurants cashers servant des spécialités Israéliennes, le livreur a déclaré « je ne livre pas les Juifs« . 

Les deux restaurateurs, choqués, ont porté plainte. Ils sont représentés par Me Raphaël Nisand, qui est aussil’avocat du Consistoire israélite du Bas-Rhin, qui s’est également porté partie civile, et du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA). 

Les réactions

Marlène Schiappa, la ministre délégué à la Citoyenneté a réagoit sur Tweeter qualifiant l’attitude du livreur « d’inadmissible nouvelle manifestation d’antisémitisme« . Elle a convoqué la directrice de Deliveroo France, afin de « démontrer une volonté politique forte pour ne rien laisser passer face à l’antisémitisme et leur demander des comptes sur les faits inacceptables qui ont été rapportés ».

L’entreprise de livraison de plats à emporter avait, quant à elle, déclaré  prendre « cet incident très au sérieux« , condamner « avec fermeté tout propos antisémites » et mener sa « propre enquête interne pour tirer au clair les circonstances« .

Nicolas Cadière, rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité, a qualifié sur Twitter les propos du livreurs de « refus de service sur motif discriminatoire. Et, en l’espèce, antisémitisme ».

L’ambassadeur d’Israël en France, Daniel Saada, a dénoncé une « manifestation de haine ». Il a martelé devant la presse que l’on ne peut pas prétendre que l’antisémisme et l’antisionisme sont deux choses différentes. En effet, cet affaire intervient quelques semaines seulement après le déferlement de haine qui s’était abbatu sur April Benyaoum quant elle a révelé que son père était d’origine israélienne.

L’ambassadeur a donc fait le déplacement mercredi jusqu’à Strasbourg pour rencontrer les deux restaurateurs, qui ont salué cette initiative.

Un suspect de nationalité algérienne jugé aujourd'hui

A la suite des plaintes déposées par les restaurateurs et le Consistoire Israélite du Bas-Rhin, le parquet de Strasbourg avait ouvert une enquête pour « discrimination en raison de l’origine dans le cadre de la fourniture d’un service ».

Mercredi, les enquêteurs ont arrêté Dhia Eddine D., un ressortissant algérien en situation irrégulière en France. Il a été placé en garde à vue et déférré aujourd’hui (jeudi) à 14 heures devant le Tribunal correctionnel de Strasbourg.

Il comparaît en compagnie d’un autre individu, titulaire officiel du compte Deliveroo. Cette pratique prohibée mais courante explique pourquoi il a été compliqué de retrouver le livreur.

Coup de projecteur sur les trafics de comptes Deliveroo

Comment un sans papier a pu travailler comme livreur pour Deliveroo ? 

Cette affaire met en lumière une pratique complétement illégale mais extrêment répandue dans le monde de la livraison de plats à emporter : la location de compte. Les livreurs de Deliveroo ne sont pas employés par la plateforme, ils ont le statut d’indépendant et acceptent des courses sur l’application. Il sont ensuite rémunérés à la commission.

En théorie, un sans-papier, qui par définition ne possède pas de pièce d’identité permettant de créer une entreprise en France, ne peut pas créer de compte sur Deliveroo. La parade à ces gardes-fous mis en place par la plateforme a vite été trouvée : des individus en situation régulière louent leur compte Deliveroo à des sans-papiers. Cette pratique est bien sûr interdite par les conditions d’utilisation de la plateforme, mais dans les faits, les contrôles sont quasiment inexistants.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Le ministre de la Santé : le ministère de la Santé demande de prolonger le confinement d'une semaine

La donnée la plus problématique concerne le nombre de patients dans un état grave et sous assistance respiratoire, qui s’élèvent…

Les vols entre Israël et Dubaï ont été des clusters de l'épidémie

Le gouvernement avait choisis d’autoriser les vols vers Dubaï dans le cadre de la normalisation des relations entre Israël et…

Malka Leifer, accusée d'abus sexuels, a été extradée vers l'Australie

Une ancienne enseignante accusée d’avoir abusé sexuellement de plusieurs de ses élèves dans une école juive de Melbourne, fait face…

Le gouvernement israélien envisage de suspendre le trafic aérien au vu de l'augmentation du nombre de cas graves

Samedi, 2 394 personnes ont été testées positives au Coronavirus. 4 361 israéliens sont décédés du coronavirus depuis le début…

Coronavirus : le nombre de nouveaux cas continue de diminuer doucement

Le taux de vaccination s’élève à 224 000 personnes par jour. Quelques jours seulement après que le gouvernement ait décidé…

Les Emirats Arabes Unis investissent 100 millions de dollars dans les énergies vertes

Le fond Masdar d’Abu Dhabi et EDF Renouvelables Israël ont signé un accord de d’investissement en coopération stratégique qui pourrait…

Israël a voté l'extension du confinement jusqu'à fin janvier

Les ministres lors de la réunion du cabinet se sont ralliés à la proposition de Netanyahou d’étendre le confinement jusqu’au…
Aller au contenu principal