fbpx

La France accorde 10 millions de dollars à un groupe palestinien qui encourage le boycott d’Israël

Le centre de développement des ONG a édité le « Code de conduite des ONG palestiniennes », qui exclut toute collaboration avec l’Etat Juif.

Le gouvernement français a alloti près de 8 millions d’euros à une organisation palestinienne qui appelle au boycott d’Israël.

La promotion du boycott d’Israël a été jugé illégal en France à l’occasion de plusieurs affaires ayant fait jurisprudence.

L’agence Française pour le Développement (AFD), qui se concentre sur « le climat, la biodiversité, la paix, l’éducation, le développement urbain,la santé et la gouvernance », a donné l’année dernière 8 millions d’euros au centre de développement des ONG (NDC), un groupe palestinien déclarant promouvoir les bonnes pratiques de gouvernance en Judée-Samarie. Ce groupe a édité en 2008 le « Code de conduite des ONG palestinienne », un document mentionnant notamment le rejat de « toute activité de normalisation avec l’occupant [Israël], que cela soit au niveau de la politique, de la sécurité, de la culture ou du développement ».

L’observatoire des ONG, un groupe israélien qui s’intéresse aux activités des organisations non-gouvernementales et des gouvernements étrangers dans le cadre du conflit Israélo-Palestinien, a appelé la semaine dernière le gouvernement français  à « réviser sa politique d’allocations en accord avec l’opposition claire de la France au BDS ».

En France, des dizaines de partisants du boycott d’Israël (dont le mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanction, ou BDS) ont été condamnés pour incitation à la haine ou à la discrimnation, conformément à la loi Lellouche adoptée en 2003, qui étend les lois anti-raciste à la discrimation d’un état en particulier.

La Porte-Parole de l’AFD, Magali Mevellec a déclaré que le financement était « conforme à la loi française », mais n’a pas fait plus de commentaires.

La France « soutient le renforcement des capacités locales qui améliorent la vie des populations » en quoi la France considère les « Territoires Palestiniens », a déclaré Mevellec.

« Le principal but de la France et de l’AFD est d’améliorer le bien être de ces populations » a-t-elle déclaré.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Le gouvernement israélien envisage de suspendre le trafic aérien au vu de l'augmentation du nombre de cas graves

Samedi, 2 394 personnes ont été testées positives au Coronavirus. 4 361 israéliens sont décédés du coronavirus depuis le début…

Coronavirus : le nombre de nouveaux cas continue de diminuer doucement

Le taux de vaccination s’élève à 224 000 personnes par jour. Quelques jours seulement après que le gouvernement ait décidé…

Les Emirats Arabes Unis investissent 100 millions de dollars dans les énergies vertes

Le fond Masdar d’Abu Dhabi et EDF Renouvelables Israël ont signé un accord de d’investissement en coopération stratégique qui pourrait…

Israël a voté l'extension du confinement jusqu'à fin janvier

Les ministres lors de la réunion du cabinet se sont ralliés à la proposition de Netanyahou d’étendre le confinement jusqu’au…

L'épisode de tempête en Israël devrait atteindre son paroxysme en milieu de semaine

L’hiver est arrivé. Cette semaine fraîche a commencé avec des innodations, des vents violents et beaucoup de pluie, et cette…

Coronavirus : 10 000 nouveaux cas de Coronavirus, Israël étend la vaccination aux plus de 40 ans

Le Cabinet se réunit aujourd’hui pour décider de la reconduction du confinement. Le ministère de la Santé annonce que le…

Israël publie les détails de l'accord concernant les données de vaccination

Dans « l’Accord de Collaboration  des Preuves Epidémiologiques en Conditions Réelles », Pfizer s’engage à fournir à Israël des doses de vaccins…
Aller au contenu principal