fbpx

mer' 17 Juil' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La France accorde 10 millions de dollars à un groupe palestinien qui encourage le boycott d’Israël

Le centre de développement des ONG a édité le « Code de conduite des ONG palestiniennes », qui exclut toute collaboration avec l’Etat Juif.

Le gouvernement français a alloti près de 8 millions d’euros à une organisation palestinienne qui appelle au boycott d’Israël.

La promotion du boycott d’Israël a été jugé illégal en France à l’occasion de plusieurs affaires ayant fait jurisprudence.

L’agence Française pour le Développement (AFD), qui se concentre sur « le climat, la biodiversité, la paix, l’éducation, le développement urbain,la santé et la gouvernance », a donné l’année dernière 8 millions d’euros au centre de développement des ONG (NDC), un groupe palestinien déclarant promouvoir les bonnes pratiques de gouvernance en Judée-Samarie. Ce groupe a édité en 2008 le « Code de conduite des ONG palestinienne », un document mentionnant notamment le rejat de « toute activité de normalisation avec l’occupant [Israël], que cela soit au niveau de la politique, de la sécurité, de la culture ou du développement ».

L’observatoire des ONG, un groupe israélien qui s’intéresse aux activités des organisations non-gouvernementales et des gouvernements étrangers dans le cadre du conflit Israélo-Palestinien, a appelé la semaine dernière le gouvernement français  à « réviser sa politique d’allocations en accord avec l’opposition claire de la France au BDS ».

En France, des dizaines de partisants du boycott d’Israël (dont le mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanction, ou BDS) ont été condamnés pour incitation à la haine ou à la discrimnation, conformément à la loi Lellouche adoptée en 2003, qui étend les lois anti-raciste à la discrimation d’un état en particulier.

La Porte-Parole de l’AFD, Magali Mevellec a déclaré que le financement était « conforme à la loi française », mais n’a pas fait plus de commentaires.

La France « soutient le renforcement des capacités locales qui améliorent la vie des populations » en quoi la France considère les « Territoires Palestiniens », a déclaré Mevellec.

« Le principal but de la France et de l’AFD est d’améliorer le bien être de ces populations » a-t-elle déclaré.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Huguette de La Réunion, par Antoine Desjardins

Huguette Bello Le communisme fait 2% en France. Les citoyens demandent à cor et à cri depuis trente ans un…

Scénarios pour l’avenir des Juifs de France – Dov Maimon et Steve Ohana pour “Mosaïque”

Face à l’augmentation des actes antisémites en France et à ce clip télévisé estampillé LICRA montrant comment, dans la vie…

Gilles-William Goldnadel : “Quand l’extrême gauche médiatique exige la fin de l’anticonformisme audiovisuel”

Le “barrage républicain” du second tour des législatives laissera dans les esprits d’ineffaçables traces, estime le chroniqueur du Figaro Vox.…

Guerre Israël-Hamas: la France accueillera “prochainement” des Palestiniens de Gaza

Les demandes de visas de Palestiniens de Gaza, actuellement bloqués en Égypte “sont en cours d’instruction par les autorités françaises”, a indiqué ce…

Qui sont les harédim israéliens ? par Dror Even-Sapir pour Akadem

La Cour suprême a ordonné la conscription des étudiants ultra-orthodoxes, alors qu’ils étaient exemptés de service militaire depuis la création…

Tribune : Pour une défrérisation de la vie politique française. Alexandre Feigenbaum pour Dhimmi Watch

Le scandale de la France Insoumise va bien au-delà des appels à la haine lancés par des membres de ce…

Plus le langage est pauvre, moins la pensée existe. Michal Gans.

Christophe Clavé a dit un jour : “La disparition progressive des temps (subjonctif, passé simple, imparfait, formes composées du futur,…