fbpx

Covid-19 : le vaccin israélien distribué à partir du début de l’été 2021

Le directeur de l’Institut biologique, le professeur Shmuel Shapira, qui a pris la parole lors d’une discussion au sein du comité scientifique, a déclaré que le vaccin israélien est “efficace et sûr”, mais rencontre des contraintes réglementaires et ne sera donc distribué qu’à partir du début de l’été 2021. L’institut produira 15 millions de vaccins.

 

Le vaccin israélien pour la Covid-19 sera prêt à être utilisé au début de l’été 2021. Il sera probablement administré en une seule dose et a jusqu’à présent rencontré des difficultés réglementaires qui retardent les étapes expérimentales. C’est ce que le directeur de l’Institut de biologie, le professeur Shmuel Shapira, a déclaré ce lundi durant une discussion au sein du comité de la science et de la technologie. 

 

Shmuel Shapira critique à l’égard du gouvernement

 

Le professeur s’est montré assez critique vis-à-vis des autorités, qui ont décidé d’acheter des vaccins à des entreprises à l’étranger. Shmuel Shapira a expliqué : « si nous n’avions pas rencontré de réglementations trop contraignantes, nous aurions été plus avancés. Nous aurions dû être dans la troisième étape, et maintenant nous ne l’atteindrons qu’en avril. Je pense que nous avons parcouru un chemin long et difficile. »

 

Le directeur de l’Institut de biologie a estimé que le vaccin fabriqué en Israël commencera à être administré à partir du début de l’été 2021 : « Nous avons un vaccin efficace et sûr, et notre intention est de produire 15 millions de vaccins. Nous avons terminé la première phase il y a cinq jours – et nous devrions commencer la deuxième phase d’ici dix jours ».

 

Des essais très concluants

 

« Nous avons testé notre vaccin sur quatre modèles, dont 80 personnes qui l’ont reçu, et il a eu des effets secondaires très mineurs », a-t-il déclaré. Le professeur Shapira a également évoqué la fiabilité du vaccin et déclaré que « notre engagement éthique est très élevé. Notre vaccin sera le vaccin des citoyens d’Israël.”

 

Le professeur Shapira a été interrogé sur la manière dont l’Institut de biologie traiterait le fait que les vaccins achetés par Israël devraient arriver plus tôt sur le marché et a répondu : « le public croit aux professionnels et à la science. Les gens comprendront que les scientifiques sont derrière notre vaccin. Un quart de milliard de shekels et il y a des dizaines de pays s’y intéressent ».

 

Des accords signés avec plusieurs laboratoires étrangers

 

Israël a jusqu’à présent signé des accords d’achat de vaccins avec quatre laboratoires pharmaceutiques : Moderna, Pfizer, Astraznica et Arcturus. Selon les accords, Pfizer devrait fournir huit millions de doses de vaccin à quatre millions de résidents, deux millions de doses pour Moderna pour un million de résidents et Astraznica dix millions de doses pour cinq millions de résidents. Cependant, en raison d’une erreur dans le processus de test et de calcul de l’efficacité du vaccin d’Astraznica, la date de commercialisation et de distribution de ses vaccins dans le monde et en Israël n’est toujours pas précise et pourrait même être considérablement retardée.

 

Quel public prioritaire ? 

 

Dans le même temps, une équipe constituée d’experts du ministère de la Santé formulera bientôt ses décisions concernant la priorité des groupes qui recevront le vaccin. À ce stade, il semble que la priorité sera similaire à celle des vaccins contre la grippe, et les populations plus âgées aux côtés des agents de santé seront les premières à recevoir les vaccins.

 

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein a précisé aujourd’hui que seule une petite et négligeable partie du vaccin arrivera en Israël début 2021. Jeudi dernier, Edelstein et le Premier ministre Benjamin Netanyahu ont visité le centre logistique de Teva Sala à Shoham, qui recevra, stockera et transportera les vaccins contre la Covid-19 dans des conditions spéciales. 

 

Gérer le transport et le stockage des vaccins

 

Préoccupé par les basses températures de conservation auxquelles les vaccins devaient être stockés, Netanyahu a déclaré lors de la visite que « nous aurons des millions de vaccins, et il n’y a pas de difficulté logistique. Il y a ici un lieu qui peut gérer les millions de vaccins que jusqu’à la fin à l’épidémie ». Ces derniers jours, il y a eu une augmentation inquiétante du taux de mortalité global en Israël et du pourcentage de tests positifs par jour. 

 

 

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

C’Israël. La plateforme d’imagerie souterraine Exodigo (ingénierie d’infrastructures) évite 50 % de dommages supplémentaires.

Exodigo (Tel Aviv & Palo Alto), un innovateur technologique qui combine la puissance des avancées exclusives en matière d’imagerie 3D,…

Michel Drucker, victime d’une arnaque téléphonique

Qui a voulu dépouiller Michel Drucker ? Comment l’aigrefin a réussi à se procurer le numéro de téléphone de l’animateur…

Des archéologues israéliens découvrent une mosquée du 7e siècle dans le désert du Néguev.

Des archéologues israéliens ont mis au jour une ancienne mosquée dans le désert du Néguev datant de plus de 1…

Cyclisme. Israel-Premier Tech lance la campagne « Field of dreams » pour aider les enfants du Rwanda.

L’équipe cycliste Israel-Premier Tech a dévoilé une édition spéciale du kit du Tour de France en même temps qu’une nouvelle…

Arno Klarsfeld clashe BHL sur le nazisme ukrainien : « Il fait peu de cas des faits, des stades et rues en l’honneur de tueurs de juifs »

L’avocat Arno Klarsfeld a dénoncé lundi le relativisme du penseur Bernard Henri Levy sur la glorification par le gouvernement ukrainien…

Venue de J. Biden en Israël. Au programme : plus de fonds pour la R&D sur la défense antimissile laser et le nucléaire en Arabie Saoudite.

Les États-Unis fournissent chaque année 3,3 milliards de dollars à Israël sous forme de financement militaire étranger (FMF), dont 500…

Vers un OTAN du Moyen-Orient ? Des changements majeurs se préparent dans la région d’Israël.

La perception croissante de l’agression de l’Iran au Moyen-Orient, ainsi que le désir de Washington de réduire l’influence de la…