fbpx

dim' 25 Fév' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les étudiants du Technion et de l’Université de Tel Aviv primés dans un concours international

Une équipe d’étudiants du Technion a remporté une médaille d’or au Concours international de biologie – iGEM. Ils ont travaillé sur le coronavirus. Les étudiants de l’Université de Tel Aviv ont reçu un prix dans la catégorie du meilleur développement de logiciel.

 

Des étudiants du Technion et de l’Université de Tel Aviv ont remporté des médailles d’or lors du concours de biologie synthétique (iGEM). Des étudiants de 256 universités du monde ont participé au concours.

 

Des travaux sur le Covid-19

 

Le Technion a déclaré qu’il s’agissait de la septième médaille d’or décernée aux équipes de l’établissement universitaire dans cette compétition. Les recherches qui ont valu au groupe d’étudiants la médaille d’or est un traitement contre le coronavirus. Le nom ACT est une abréviation de Anti COVID-19 Technology, et lorsque les étudiants l’ont traduit en hébreu, l’abréviation Tank – Technology against Corona a été retenue. Les principaux avantages du gel par rapport aux désinfectants existants sont – son activité continue – il agit à partir du moment où il est appliqué sur la peau pendant des heures et constitue donc également une solution préventive. 

 

Technion : une université prestigieuse

 

iGEM est un concours prestigieux fondé en 2004 au MIT pour offrir aux étudiants, en particulier dans les études de premier cycle, l’opportunité de faire l’expérience de la recherche scientifique et appliquée dans le monde de la biologie. Les équipes du Technion participent au concours depuis 2012, à l’initiative du Professeur Roi Amit, Responsable du Laboratoire de Biologie à la Faculté de Biotechnologie et Génie Alimentaire. Le professeur Amit souligne que « les réalisations des équipes Technion pour iGEM sont importantes et ne se résument pas à des médailles, car des recherches importantes s’accumulent ici, ce qui se reflète dans les articles scientifiques et les brevets publiés par deux de nos équipes ».

 

256 universités étaient en lice

 

Cette année, le concours s’est déroulé pour la première fois dans un format virtuel avec la participation de 256 équipes d’universités du monde entier. L’équipe du Technion était dirigée par les étudiants Tomer Antman et Hadas Jung, qui ont rejoint le laboratoire du professeur Amit dans leur deuxième année d’étude. Au début de l’année, les membres du groupe ont proposé différentes idées pour un projet commun, mais le Covid-19 a changé la donne. 

 

« Nous avons vu que le Covid-19 peut survivre sur la peau pendant de nombreuses heures », a expliqué Jung. Heureusement, les désinfectants courants se sont révélés efficaces contre le virus, mais ils ont deux inconvénients – ils ne détruisent le virus que lorsqu’ils sont utilisés et non après utilisation et ils nuisent également aux bonnes bactéries présentes sur la peau ».

 

L’Université de Tel Aviv récompensée

Dans le même concours – l’équipe de l’Université de Tel Aviv a remporté la première place dans la catégorie du meilleur développement logiciel et la deuxième place dans le prix Fundational Advance. L’équipe de l’Université de Tel Aviv, sous la direction du chef du laboratoire de biologie de la faculté d’ingénierie Fleischman, le professeur Tamir Toller, comprenait 12 étudiants.

 

Le génie génétique est basé sur la capacité d’insérer des gènes d’une créature à une autre. Le défi dans ce processus est l’instabilité de ces gènes, qui sont généralement « supprimés » assez rapidement du génome. Au cours de la compétition, l’équipe a développé une technologie innovante qui améliore la stabilité génomique et préserve, au fil du temps, le gène synthétique qui est inséré dans un organisme. Parce que ce type de génie génétique est utilisé aujourd’hui par la plupart des sociétés biotechnologiques et pharmaceutiques dans le monde, cette technologie contribuera à des domaines tels que le développement pharmaceutique, l’industrie alimentaire et agricole et le développement de l’énergie verte.

 

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Mosaïque: “Issac, gardien de son frère ?” – Itzhak Adda répond à Antoine Mercier

L’ultra-violence qui a caractérisé les massacres du 7 octobre suscite une stupéfaction sans cesse entretenue par les récits des témoins…

Nos otages, et “L’Accord dit de Paris”

Ronen Bar, chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet (à gauche), avec le chef de l’agence de renseignement…

Delphine Horvilleur parle avec justesse du 7 octobre

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par C à Vous (@c_a_vous) https://t.co/DuM56g9ocA — cattan (@sarahcattan_) February 24, 2024…

Lorsque même les … “décideurs” de … l’Eurovision cherchent des noises à Israël

Eden Golan chantera “October Rain” à Malmö “October Rain”: Les écrivains de l’histoire restent près de moi Regarde-moi dans les…

Expulsé, voilà l’imam Mahjoub Mahjoubi qui menace et pleurniche pour revenir en France

“Cassé en mille morceaux, je vais me battre. Je vais me battre dans le pays des droits de l’homme. Je…

Renée Fregosi. Le propalestinisme de Lula, carburant dans sa course au leadership du “Sud global”

Le président du Brésil semble beaucoup plus préoccupé par le sort de Gaza que par l’Ukraine ou Navalny Brasilia, 23…

Daniel Sibony. “J’ai trouvé en Israël un deuil profond. Un deuil de soi. D’une image de soi. Un deuil recouvert par la colère. La sidération

TRIBUNE. Le philosophe et psychanalyste Daniel Sibony revient d’Israël où il a trouvé “un deuil profond” après de l’attaque du…