fbpx

Emprisonné en Israël, un membre du Jihad islamique arrête sa grève de la faim au bout de 103 jours

La détention administrative du palestinien Maher Akhras va être suspendue par les autorités israéliennes. Cet individu est soupçonné de faire partie de l’organisation terroriste Jihad islamique. La grève de la faim initiée par Maher Akhras, un détenu palestinien, aura duré pendant 103 jours. L’homme est dans le viseur des forces de sécurité de l’état hébreux. Il est soupçonné d’être un terroriste. Le Palestinien dont la santé déclinait a mis fin à son action suite à l’annonce, le 6 novembre, de la fin de sa détention administrative.  

Un détenu soutenu par les Arabes israéliens 

Le député Ahmed Tibi, l’une des personnalités de la Liste arabe unie au parlement israélien, a posté sur les réseaux sociaux une vidéo où l’on distingue le détenu dans son lit se réjouir de la nouvelle. Maher Akhras sera toujours hospitalisé à quelques encablures de Tel-Aviv avant d’être transporté rapidement dans un hôpital en Cisjordanie. Implanté près de Naplouse, cet agriculteur est soupçonné d’être un dirigeant du Jihad islamique, une organisation terroriste surveillé étroitement par Israël. Interpellé à la fin du mois de juillet chez lui, Maher Akhras était concerné par une ordonnance de détention administrative d’une durée de 4 mois. Ce dispositif permet de détenir des suspects palestiniens sans inculpation. 

L’homme est soupçonné d’être un cadre du Jihad islamique

Maher Akhras est soupçonné d’être un cadre du Jihad islamique et partie prenante dans des actions qui mettent en péril « la sécurité dans la région » et d’encourager à la violence par « des déclarations extrémistes ». Il considéré que ces mises en cause n’étaient pas fondées. La commission des droits de l’homme de L’ONU avait demandé à l’état hébreux de mettre fin détentions administratives et de suspendre la détention de Maher Akhras. « Les récentes visites de médecins à Akhras expliquent que son corps est au bord de l’effondrement et que certains des dommages qui lui ont été infligés pourraient être définitifs », avait indiqué en octobre un rapporteur de l’ONU. 

Un homme mis en cause à de nombreuses reprises

Les avocats de Maher Akhras avaient sollicité sa libération, sans résultat. Dans un communiqué de presse, le ministère israélien des Affaires étrangères avait indiqué, qu’Israël veillait à la santé de Maher Akhras, en expliquant que les grèves de la faim étaient employées dans un but politique par les terroristes. Cet emprisonnement n’est pas inédit pour Maher Akhras. En 2005, il a indiqué être membre d’une structure interdite et posséder des armes dans le cadre d’une négociation de plaidoyer. 

En 2019, il a aussi reconnu avoir réalisé des infractions d’appartenance à une « association interdite et de soutien à une organisation ennemie ». Il a participé à des défilés du Jihad islamique, a lu des discours incitant à la violence, a hebergé des membres du Jihad islamique. Dans une interview donnée au journal Haaretz, il avait démenti avoir eu, ces derniers temps, une activité politique. A noter, qu’environ 355 Palestiniens étaient placés en détention administrative à la fin de l’été 2020. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Pour le monde arabe, les pays ayant signé des accords avec Israël ont toujours été "des hypocrites paresseux"

Le 20 décembre dernier, la site d’actualité alternatif liba,ais Daraj a publié un article intitulé « Que le rituel de résister…

Israël s'approche dangereusement de la barre des 4 000 décès liés au Coronavirus

Le nombre de morts et de cas grave continuent d’augmenter, le plan de vaccination prévoit l’inoculation de doses aux plus…

Antisémitisme en France : un livreur Deliveroo refuse une commande "je ne livre pas aux Juifs"

C’est une affaire qui agite en ce moment la communauté juive française. Un livreur de nationnalité Algérienne résidant illégalement en…

Syrie : les bombardements israéliens ciblent une zone à la frontière de l'Iraq comportant une forte présence iranienne

Les frappes israéliennes massives avant l’aube sont la quatrième opération de ce type signalée au cours des deux dernières semaines,…

Israël a déclaré payer environ 47$ par personne pour les vaccins Pfizer et Moderna

Le pays a dépensé 1 milliard de shekels dans l’achat des doses pour sa campagne de vaccination massives. Ce qui…

Israël atteint un triste record de près de 10 000 nouveaux cas par jour

Ce qui porte le nombre total de personnes infectées à 500 000. Alors que la mutation britannique gagne du terrain, le…

Passeport vert et carte de vaccination : ce qu'il faut savoir

A l’heure ou 25% de la population israélienne est vaccinée, la question du passeport vert ou de la carte de…
Aller au contenu principal