fbpx

En Israël, un reconfinement efficace mais qui a eu un coût important

Israël est l’un des premiers Etat au monde à avoir mis en œuvre un reconfinement. Un mois après, cette stratégie a-t-elle été efficace ?  

Israël est l’un des premiers Etats de la planète à s’être confiné une seconde fois. L’Etat hébreux a commencé le confinement le 18 septembre pour une période de trois semaines, laps de temps qui coïncide avec les fêtes juives de Rosh Hachana. Ce jour-là, plus de 4.300 personnes avaient été en moyenne touchés. Ce reconfinement a-t-il porté ses fruits ? 

Israël était parvenu à contrôler la première vague du Covid-19 au printemps en décidant des mesures fortes de manière rapide. Ainsi, dès le 19 mars, le premier ministre Benyamin Netanyahou avait mis en œuvre un confinement bien que le nombre de cas dans en Israel n’excédait pas les 700. 

Au printemps, une gestion efficace de la crise sanitaire

Le bilan du confinement du printemps a été positif puisque le Covid-19 n’a causé que 245 décès pendant le printemps. Le 5 mai, Benyamin Netanyahou commence la sortie du confinement. Quelques jours après, il permet aux Israéliens à sortir de chez à nouveau. « Nous voulons vous faciliter la vie, vous permettre de sortir et de revenir à une vie normale, de prendre un café ou de boire une bière », annonce-t-il. Le gouvernement israélien décide ensuite de cesser assez vite les restrictions pour relancer l’économie. Trop rapidement ? La réouverture des établissements scolaires et ce déconfinement trop rapide, a critiqué par des experts, pour expliquer la 2e vague. 

Une hausse des cas à partir de septembre : un reconfinement inévitable 

Au début du mois de septembre, face à la hausse du nombre de patients atteints, le gouvernement cherche à établir des confinements partiels dans les secteurs avec les taux d’infection les plus important mais c’est un échec. Au milieu du mois de septembre, Israël est confronté au plus fort taux de contamination au Covid-19 au niveau mondial, par rapport à sa population. Le 18 septembre, le confinement est rétabli. La population accueille plutôt mal cette décision.

Un reconfinement, en partie, critiqué

Les partis d’opposition critiquent des mesures jugées trop tardives et qui risquent d’affaiblir l’économie. Les juifs ultra-orthodoxes dénonces les restrictions établies dans synagogues alors que les manifestations sont permises. Le reconfinement intervient dans un moment de crise sociale. Avant le confinement, des militants se rassemblaient souvent devant l’habitation de Benyamin Netanyahou pour critiquer sa gestion de la crise sanitaire. Le Premier ministre israélien est aussi le dirigeant d’un gouvernement coalition qui fonctionne mal. Mais, le confinement a été plutôt respecté en Israël.

Des écoles fermées 

Les établissements scolaires ont été fermés. Seuls les domaines considérés comme « essentiels » pouvaient ouvrir. Les Israéliens ne pouvaient aller à plus d’un kilomètre de leur domicile pour effectuer leurs courses, aller à la pharmacie ou recevoir de certains soins. Ce confinement s’est achevé le 18 octobre. Ce reconfinement a duré un mois au total. Cette phase de levée des restrictions doit s’étaler sur plusieurs mois.

Un reconfinement qui a porté ses fruits

Les Israéliens peuvent circuler en dehors de leur domicile au-delà d’un périmètre d’un kilomètre, aller voir des amis en suivant les limitations de moins de 10 personnes à l’intérieur et 20 personnes à l’extérieur, et à acheter des plats à emporter. Les crèches et écoles maternelles ont pu rouvrir, mais aussi les plages, les parcs, le mur des Lamentations, le Mont du Temple mais aussi l’église du Saint-Sépulcre. Au finale, ce second confinement a marché. Même si la population pu se montrer sceptique. Fin septembre, le nombre de cas s’échelonnait entre 8.000 et 9.000 et il est redescendu à moins de 1.000. 

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

40 ans depuis le bombardement du réacteur en Irak : 4 des pilotes ayant participé à l'opération Opéra dans une interview spéciale

Au moment où ils pensaient qu’Ilan Ramon s’était écrasé, la volonté de Raful de les sacrifier, la peur de ne…

Il est plus important pour les dirigeants palestiniens de frapper Israël que de sauver la vie des habitants de l'Autorité palestinienne

Le refus de la direction de Ramallah d’accepter un million de vaccins Pfizer prouve une fois de plus qu’au moment…

Bennett a levé l'interdiction de Netanyahu de discuter des détails de l'accord nucléaire avec l'Iran

Le chef d’état-major Kochavi, en visite à Washington, tentera de persuader les Américains de durcir leurs positions dans les négociations…

Ganz a annoncé: je soumettrai une proposition à une commission d'enquête d'État sur l'affaire des sous-marins

Suite au refus de Netanyahu dans le gouvernement précédent, le ministre de la Défense est intéressé à faire avancer la…

Tsahal pense que les combats à Gaza ne sont pas terminés, le cabinet se réunira aujourd'hui

Malgré le calme dans la bande de Gaza depuis 48 heures, le Cabinet de sécurité se réunira pour approuver les…

Israéliens qui choisissent de continuer à porter un masque : « Se sentir nu sans ça »

Le greffé rénal qui s’est rendu compte que le vaccin était inefficace dans son cas, le médecin de Bethléem qui…

Au revoir Dubaï: le ministère de la Santé a également émis un avertissement de voyage vers les Émirats arabes unis

S’il n’y a pas d’amélioration significative dans le pays, il peut entrer dans la liste des pays rouges, dans lesquels…
Aller au contenu principal