fbpx

jeu' 18 Juil' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Levée du confinement général à partir de dimanche

Le gouvernent israélien a décidé aujourd’hui la levée du confinement général à partir de dimanche (18 octobre 2020).

Près d’un mois que les citoyens israéliens vivent confinés selon des consignes strictes. Après observation des taux de morbidité et de contamination du coronavirus en Israël, le gouvernement a décidé aujourd’hui, jeudi 15 octobre 2020, que ce second confinement général allait prendre fin dimanche 18 octobre.

Cette sortie du confinement général n’est néanmoins pas un retour à la normal. il s’agit de la première phase d’un plan de sortie du confinement qui devrait prendre plusieurs mois et dépendre des taux de contamination et de morbidité.

A partir de dimanche, les établissements pour les enfants de 0 à 6 ans, comme les jardins d’enfants et les crèches pourront ouvrir. Les entreprises qui n’acceuillent pas de public pourront également fonctionner. Les restaurants seront autorisés à proposer des plats à emporter, et non juste en livraison comme il a été le cas pendant un mois.

La limite de sortie de 1 km autour du domicile sera supprimée, les pars nationnaux et les plages seront ouverts.

Il sera également possible de se rassembler, avec un maximum de 20 personnes en extérieur, et 10 personnes en intérieur.

A noter que cette première phase de sortie du confinement n’inclus pas les localitées classées rouges, qui ont un taux de morbidité élevé. Ces villes continueront de fonctionner selon les règles du confinement national.

Le gouvernement devrait se réunir samedi soir pour discuter de la question des zones rouges. La liste provisoire des villes classées rouge incluent : Beit Shemesh, Beitar Illit, Bnei Brak, Elad, Kyriat Malachi, Modi’in Illit, Netivot, Ofakim, Ramle, Rehasim et certains quartiers de Jérusalem.

Cette décision de sortir du confinement total a été prise après que le taux d’infection en Israël soit passé sous la barre des 5%, soit moins de 2 000 nouveaux cas par jour pour un minimum de 30 000 tests effectués. Le taux de reproduction, c’est à dire le nombre de personne qu’un malade va infecté est descendu à 0.8.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a déclaré  » à partir de maintenant, le confinement a été un succès majeur. Nous observons un déclin dans toutes les données. Un déclin clair et cohérent », il a ajouté « la sortie doit être graduelle, responsable, prudente et contrôlée. »

Le Premier ministre a également mis en garde ses ministres lors de la réunion « il n’y aura pas de changement à ce qui a été prévu, pas de tolérance ni de sévérité. Si nous découvrons soudainement que les chiffres remontent, nous arrêterons et nous retournerons une étape en arrière. Si quelqu’un souhaite s’opposer, qu’il le fasse maintenant ».

Lors de la réunion, le chef des Services de Santé Publique, le Dr Sharon Alroy Preis, a exposé des données montrant a maintenant environ 2 400 nouveaux cas par jour parmis les 37 000 tests effectués chaque jour. Les données du ministère de la Santé ont monttré que le taux de reproduction était maintenant de 0.63.

Le ministère de la Santé a déclaré que s’il y a plus de 2 000 nouveaux cas parjour et si le taux de reproduction monte à 0.9 ou 1, le pays arrêterait le processus de sortie de confinement. Si le taux de reproduction dépasse 1, de nouvelles restrictions entreront en vigueur.

Tous les ministres n’ont pas suivi les consignes de Netanyahou. Le ministre des Energies, Yuval Steinitz a déploré que le pays a entamé sa sortie du confinement trop vite et qu’Israël devrait attendre qu’il y ait moins de 1 000 nouveaux cas par jour.

Il y a également un désaccord concernant l’ouverture du système éducatif entre le ministre de l’Education Yoav Gallant et le directeur général du ministère de la Santé Itamar Grotto. Yoav Gallant estimait que les infections n’avaient pas lieu à l’école, mais seulement aux mariages et aux grands rassemblements.

« Répéter qu’il n’y a pas de lien entre le taux d’infection et l’ouverture des écoles ne va pas le rendre vrai » a réplique Itamar Grotto.

Les ministres de l’Education et de la Santé étaient censés se rencontré tard dans la soirée de jeudi pour approuvé les directives d’ouverture des crèches et des maternelles. Le manque de plannification faisait échos aux précédentes décisions d’ouvrir les écoles, en mai comme en septembre.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

La Knesset vote massivement contre la création d’un État palestinien

La résolution, adoptée par 68 voix contre 9, affirme que “l’établissement d’un État palestinien au cœur de la Terre d’Israël…

Francine Christophe et le chocolat. Par Schlomoh Brodowicz

Francine Christophe (née Christophstein) est une femme de lettres et poétesse française née le 18 août 1933 dans le 17e…

Fanny Germon a rencontré Noam Buskila, réserviste volontaire d’IDF, Organisateur d’événements, chanteur, musicien

J’ai découvert Noam Buskila en novembre 2023 grâce à une vidéo qu’il avait postée sur Instagram[1]. On le voyait avec…

France: l’islamo-gauchisme a un nouvel allié, Amnesty international. Par Francis Moritz

Le communiqué de presse du 9 juillet de cette ONG tombe à pic, alors que la République prend l’eau. La…

Freddy Eytan. L’ultime mission de Nétanyahou aux Etats-Unis ?

Le voyage de Nétanyahou aux Etats-Unis, en pleine campagne présidentielle, est une mission difficile, délicate et complexe. Elle aura une…

Les gauches et la haine des Juifs. Sur les origines révolutionnaires de la judéophobie des Modernes. Première partie. Pierre-André Taguieff

Partons d’un apparent paradoxe. Depuis le grand massacre de Juifs commis à la frontière israélienne par les terroristes du Hamas…

Lettre à nos enfants. Par Gilles Bellaïche

Il y a plus de soixante ans nos parents bien aimés durent quitter la côte sud de la méditerranée contraints…