fbpx

Un ancien chef des renseignements saoudien condamne les critiques des dirigeants palestiniens concernant l’accord entre les Emirats Arabes Unis et Israël

“Il y a quelque chose que tous les dirigeants palestiniens ont eu en commun : ils parient toujours sur les perdants, et cela a un coût”.

Le discours palestiniens condamné par l’Arabie Saoudite

“La cause palestinienne est juste, mais sa défense a des échecsé”

Prince Bandar Bin Salman Bin Abdulaziz

L’ancien chef des renseignements et diplomate saoudien aux Etats-Unis , le Prince Bandar Bin Salman Bin Abdulaziz, a condamné les dirigeants palestiniens pour leur critique des accords de normalisation des relations entre Israël et certains états du Golfe.

Dans une interview à la chaîne saoudienne Al-Arabiya diffusé lundi, le Prince qualifie les propos des dirigeants palestiniens à l’origine des critiques de “transgression” et de “discours condamnable”.

“Il y a quelque chose que les dirigeants palestiniens successifs ont en commun : ils parient toujours sur les perdants, et cela a un prix”.

Prince Bandar Bin Salman Bin Abdulaziz

“La cause palestinienne est une cause juste, mais sa défense a des échecs, et la cause israélienne est injuste mais ceux qui la défendent ont du succès. Cela résume les évenements des 75 ou 70 dernières années” a-t-il déclaré dans la première des trois partie de l’interview diffusée.

“Il y a quelque chose que les dirigeants palestiniens successifs ont en commun : ils parient toujours sur les perdants, et cela a un prix”.

Accords de normalisation avec Israël VS Initiative de Paix Arabe

Les Emirats Arabes Unis ont signé un accord historique pour normaliser leurs relations avec Israël en août, et le petit Etat du Golfe Bahrain, un allier de l’Arabie Saoudite, leur a emboîté le pas en Septembre.

Les Palestiniens ont peur que ces accords affaiblissent une position panarabe établie depuis longtemps : l’Initiative de Paix Arabe. Cette dernière demande le retrait d’Israël des territoires disputés de Judée Samarie et l’acceptation d’un Etat Palestinien en échange de la normalisation des relations avec les Etats Arabes.

Une trahison pour les dirigeants palestiniens

Le Président Mahmoud Abbas a déclaré que les dirigeants palestiniens considéraient la décision des Emirats Arabes Unis comme une “trahison”. L’ancien négociateur palestinien Hanan Ashrawi a déclaré à Reuters que les pays ayant signé ces accords étaient “des vendus”.

L’Arabie Saoudite reste fidèle aux Palestiniens et à l’Initiative de Paix Arabe

L’Arabie Saoudite, le lieu de naissance de l’Islam, n’a pas commenté directement l’accord de normalisation, mais a déclaré rester fidèle aux principes de l’Initiative de Paix Arabe.

Le Prince Bandar a rappelé le soutient de plusieurs dizaines d’années des rois saoudiens successifs à la cause palestinienne, et a déclaré que le peuple palestinien ne devait pas oublié que le royaume a toujours été là pour eux, leur offrant de l’aide et des conseils.

Néanmoins le discours saoudien face à Israël évolue

“Le bas niveau du discours n’était pas ce que nous attendions de dirigeants qui cherche à obtenir un soutient mondial pour leur cause” a-t-il déclaré.

Alors que l’Arabie Saoudite ne semble pas vouloir suivre bientôt l’exemple de ses alliés du Golfe, les experts et les diplomates pensent que le royaume a commencé à changer de discours public face à Israël.

La fille du Prince Bandar, la Princesse Reema, est actuellement ambassadrice d’Arabie Saoudite aux Etats-Unis.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Les palestiniens sondés, une prophétie du Coran en tête

Un nouveau sondage auprès des Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza publié mardi montre que l’organisation islamiste…

URGENT/Très grave : le Conseil régional de Loire-Atlantique reconnaît l’entité terroriste « Palestine »

Le Conseil Régional  de Loire Atlantique a voté mardi à l’unanimité de ses membres appartenant aux différents courants politiques français,…

Vers un OTAN du Moyen-Orient ? Des changements majeurs se préparent dans la région d’Israël.

  La perception croissante de l’agression de l’Iran au Moyen-Orient, ainsi que le désir de Washington de réduire l’influence de…

Albert Bourla:  »Je voulais embrasser la terre d’Israël »

Le Président de Pfizer, Albert Bourla, est en visite en Israël afin d’y recevoir le prix Genesis. Il a expliqué…

Bennett veut quitter la vie politique dès maintenant

  Depuis l’annonce de la dissolution de la Knesset, les questions sur l’avenir politique de Naftali Bennett se multiplie. Sa…

Le fiel de Charles Enderlin à l’encontre d’Israël accueilli chaleureusement sur France Inter: c’était ce matin

Alors que l’armée israélienne, réagissant aux enquêtes internationales sur la mort de la journaliste Shireen Abu Akleh, annonce son intention…

France 24 en arabe: “Suite”. La chaîne considère Israël comme une “entité” et non un pays

Les contribuables français qui financent @FRANCE24 savent-ils que quand la chaîne émet en arabe, elle ne considère pas Israël comme…