Le gouvernement israélien a approuvé les restrictions de ce deuxième confinement

Le gouvernement a approuvé les directives qui s’appliqueront lors de ce nouveau confinement qui débute vendredi à 14h. Ces directives mentionnent le nombre de fonctionnaire qui travailleront durant le confinement et toutes les règles à respecter.

Restrictions relatives à la sortie du domicile

Lors de ce second confinement, il sera possible se rendre jusqu’à 500 mètres de son domicile. Il sera possible de se rendre dans les espaces publics, parcs et terrains de jeux s’ils se trouvent dans un rayon de 500 mètres autour du domicile.

Types de déplacements et exceptions

Déplacements essentiels

Cette limite de 500 mètres ne s’appliquera pas lors des déplacements pour se rendre au travail. Acheter de la nourriture, des médicaments ou tout produit ou service essentiel pourra également se faire sans restrictions.

Les enseignants dont les activités sont autorisées pendant le confinement (éducation spéciale et enfants des travailleurs essentiels).

Aide aux personnes en difficulté

De même, il sera possible de circuler librement pour venir en aide à une personne en difficulté ou en détresse. Pour les traitements médicaux, les traitements psychologiques, les traitements de médecines alternative (avec un seul patient) et les soins sociaux essentiels pourront se faire au-delà de la limite de 500 mètres.

Autres déplacements

Cette limite ne s’appliquera pas non plus en ce qui concerne les sorties de la Knesset, les manifestations, les procédures judiciaires et le don de sang.

Il sera également possible de se déplacer sans restriction pour les soins essentiels pour les animaux.

Les titulaires de billets d’avion pour des vols à destination de l’étranger pourront se rendre à l’aéroport jusqu’à 8h avant leur vol.

Les membres de la famille au premier degrés pourront se déplacer pour les commémoration des victimes de la guerre de Kippour.

Les activités sportives

Les activités sportives individuelles, ou de personnes vivant sous le même toit pourront se faire sans limite de distance, à condition de ne pas utiliser de voiture.

Déplacements religieux

Il sera possible d’assister à des funérailles ou à une Brit Milah sans limite de distance. Les femmes pourront se rendre au Mikveh.

Un Rav ou un Hazan ayant reçu la permission du ministère des Affaires Religieuses pourra se déplacer pour participer aux prières des fêtes.

Du jeudi 23/9/2020 au 1/10/2020, il sera possible de quitter son domicile pour se procurer les haminim nécessaires pour la construction d’une soucca.

Il sera possible de se rendre dans les lieux de prières à condition qu’ils se trouve à moins de 500 mètres autour du domicile.

Le cas des parents divorcés

Les parents divorcés pourront transférer les enfants mineurs d’un domicile à l’autre. Il sera également possible de dépasser la limite de 500 mètres pour confier un mineur à une tierce personne si un parent seul a besoin de faire un déplacement vital.

Restrictions concernant les séjours

Il est interdit de séjourner dans la résidence d’une autre personne. Néanmoins, les travailleurs vivant avec leurs employeurs et les aidants de personnes en difficulté pourront séjourner ailleurs qu’à leur domicile.

On ne pourra pas rester sur une plage, sauf pour pratiquer une activité sportive individuelle ou de personnes vivant sous le même toit. One ne se rendra pas à la plage en voiture, même pour y faire du sport.

Règles de conduite dans l’espace public

Les rassemblement seront autorisés jusqu’à 10 personnes en intérieur, et jusqu’à 20 en extérieur.

Il devra y avoir ne distance de 2 mètres entre chaque personne, autant que possible.

3 passagers au maximum pourront voyager dans un même véhicule. Pour les véhicules comptant plus d’une banquette arrière, un passager de plus par banquette sera autorisé. Cette restriction ne s’applique pas aux personnes vivant sous le même toit.

Restrictions concernant les activités commerciales, récréatives et de loisirs

Les commerces ou les lieux recevant du public ne pourront pas ouvrir. Les commerces, restaurants, piscines, salle de sport, coiffeurs, salons de beauté, lieux de divertissement devront donc fermer. De même, il sera interdit de recevoir du public sur les lieux de travail.

Les exceptions

Les services essentiels

Le gouvernement a déclaré magasins essentiels les magasins d’alimentation, d’optique, de produits pharmaceutique et d’hygiène, de produits d’entretient ménagers, de lessive, de produits de communication de même que les ateliers réparant les téléphones et les ordinateurs.

Il sera possible de recevoir du public dans les services essentiels qui ne peuvent être gérés à distance, comme les services postaux ou les banques.

Le cas des hôtels

Les hôtels et les unités d’hébergement, si elles servent d’alternative résidentielle à long ou court terme pourront ouvrir uniquement pour ces clients-là. Cette exception inclus les hôtels pour les isolés et les hôtels pour les patients et les malades à côté d’un établissement médical.

Les athlètes professionnels pourront s’entraîner dans les lieux approuvés par le directeur général de la culture et des sports.

Dans les centres commerciaux et les marchés, seuls les magasins essentiels (selon la définition ci-dessus) pourront ouvrir.

En ce qui concerne les prières de Rosh Hashana et de Yom Kippour

Il sera possible d’aller prier mais dans la limite des 500 mètres autour du domicile.

A l’extérieur, la prière pourra se faire par groupe fixe de 20 personnes, une distanciation entre les groupes et un marquage physique devra être respecté. Il devra y avoir un sièges vide entre les personnes ne vivant pas sous le même toit. Aucune nourriture ne sera sevie.

En intérieur, pour les zones orange et rouges, les places devront être fixés jusqu’au 25/10 au moins. Les groupes de 10 personnes seont séparés par des cloisons. Les personnes ne vivant pas sous le même toit devront maintenir deux sièges vides entre elles. Aucune nourriture ne sera sevie.

Dans les zones dites rouges, il sera possible d’accueillir 30 personnes pour les deux premières entrées, puis 20 personnes par entrée supplémentaire.

Pour les zones dites oranges, jaunes et vertes, il sera possible d’accueillir 50 personnes par entrée.

Quoi qu’il en soit, le nombre de personnes dans un lieu de prière n’exerdera pas un ratio de 4 mètres carrés par personne présente.

Transports publics

Un bus urbain avec une ligne de service pourra accueillir jusqu’à 30 passagers. Un car interurbain pourra accueillir jusqu’à 30 passagers. Un bus accordéon pourra accueillir jusqu’à 50 passagers. Les bus ne pourront pas prendre plus de passagers que 50% de leur capacité indiquées sur le permis du véhicule. Les trains nationaux ne pourront pas prendre plus de passagers que 50% des leurs places assises. Les transports spéciaux en bus sont limités à 30 passagers.

En ce qui concerne tous les autres véhicules terrestres, ils pourront accueillir jusqu’à 50% du nombre de passagers indiqué sur le permis du véhicule. Les taxis ne pourront prendre qu’un seul passager en plus du chauffeur, sauf si le passager a besoin d’une aide, dans ce cas il sera permis de prendre deux passagers.

Règles à respecter pour les passagers

Il ne sera pas permis de manger lors du trajet, sauf obligation médicale. Les passagers devront valider leurs ticket de manière autonome et ne pourront pas en acheter auprès du chauffeur. A l’exception des personnes âgées, des aveugles et des passagers des lignes protégées de Judée Samarie.

Les sociétés du bus opérant les lignes de transports publics devront employer du personnel chargé de faire respecter ce règlement. Ces agents porteront des vêtement indentifiables. Leurs tenues ne devront pas prêter à confusion avec des uniformes de policiers. Ces agents devront porter une étiquette visible indiquant leur fonction.

Dans les bus, un passager ne s’assiéra pas sur les deux sièges derrières le chauffeur. Sauf s’il y a une cloison séparant du conducteur des sièges derrière lui.

Le passager d’un taxi ne s’assiéra pas à côté du chauffeur, sauf si il y a une cloison entre les deux sièges avant.

Les trajets s’effectueront les fenêtres ouvertes dans tous les moyen de transport où il est possible d’ouvrir les fenêtres.

Les lieux de travail

Le gouvernement a approuvé le règlement limitant le nombre de travailleurs dans le secteur public.

Les ministères, les autorités locales, et les conseils religieux ne peuvent pas accueillir plus de 10 employés ou 50% de la main d’œuvre à la fois. Les activités du secteur privé qui ne reçoivent pas de public ne font pas l’objet de restrictions.

A partir du 18 septembre 2020 à 14h, le secteur public opérera selon un format d’urgence. Ces mesures permettront de fournir les services essentiels aux citoyens mais réduira le nombre de fonctionnaires présent de 50%. Les employés non présent sur le lieu de travail travailleront à domicile ou dans les conditions convenues entre le commissaire aux salaires et aux contrats de travail et le président de la Histadrout.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Coronavirus : réouverture des magasins non essentiels

Suite à la baisse du taux d’infection en Israël, le cabinet Corona a approuvé la réouverture des magasins non essentiels…

Elbit Systems et la marine américaine signe un contrat de 35 millions de dollars.

Elbit Systems, entreprise israélienne de la défense, et la marine américaine ont signé un accord portant sur l’entretien ainsi que…

Israël et la Corée du Sud vont signer un accord de libre-échange pour renforcer leur partenariat technologique.

Cet accord de libre-échange aurait déjà dû être signé mais la signature a finalement été retardée du fait des récentes…

Coronavirus en Israël : la potentielle fermeture de 70 000 entreprises.

La crise du coronavirus a fait des dégâts au niveau humain mais également au niveau économique. En effet, les conséquences…

En Israël, un reconfinement efficace mais qui a eu un coût important

Israël est l’un des premiers Etat au monde à avoir mis en œuvre un reconfinement. Un mois après, cette stratégie…

Plateau du Golan : les menaces de l'Iran à l’égard d’Israël

La République islamique d’Iran souhaite libérer toutes « les zones occupées » par l’Etat d’Israël.  Ebrahim Raisi, responsable de la justice iranienne,…

Le FinTech Innovation Lab "Asie-Pacifique 2020" d'Accenture : le choix de la Start-Up israélienne.

Accenture, entreprise internationale de conseil et de technologies, devait choisir 10 Start-Ups pour sa 7ème édition annuelle du FinTech Innovation…