5 523 nouveaux cas de Coronavirus en 24h

Israël a effectué plus de 57 000 tests mardi et environ un sur dix s’est avéré positif.

Deux jours avant le nouveau confinement, Israël a atteint un nouveau pic de l’épidémie de Coronavirus : 5 523 nouveaux cas en 24h. Le ministère de la Santé appelle les hôpitaux à ouvrir de nouvelles salles pour les malades du coronavirus s’ils atteignent 80% de la capacité de leurs unités existantes.

Un test sur dix postif au Coronavirus

Le taux d’infection mercredi était proche de 10%. Ce qui veut dire que près d’une personne sur dix testée était positive au Coronavirus dans les dernières 24h. C’est d’autant plus préoccupant qu’Israël a testé 57 165 personnes, le nombre de test le plus elevé en une journée depuis le début de la pandémie.

D’après un rapport du Conseil National de Sécurité publié mercredi, l’augmentation la plus significative se fait parmi les jeunes de 14 à 19 ans. Il semblerait que cela soit la cause de la reprise des cours le 1er septembre.

Le gouvernement a décidé de fermer les écoles un jours plus tôt que prévu à cause de l’augmentation du taux d’infection.

Il y avait 535 personnes dans un état grave, y compris 138 patients intubés. La morbidité a également augmenté, portant le bilan global à 1 147 décès depuis le début de la pandémie.

Environ un ou deux pourcent des cas deviennent graves. Il devrait donc y avoir une centaine de cas graves parmi ceux recensés hier.

Les hôpitaux appelés à ouvrir de nouvelles salles coronavirus

Le ministère de la Santé a demandé aux hôpitaux de se préparer à traiter ces nouveaux patients en ouvrant de nouvelles salles pour les malades du Coronavirus quand les salles existantes arrivent à saturation. Cependant, le gouvernement n’a pas offert de financement aux hôpitaux qui devront ouvrir de nouvelles salles coronavirus.

« Les hôpitaux publics ont reçu l’ordre de préparer de nouvelles salles et il y a un budget » a déclaré le Professeur Ofer Merin, directeur général du centre médical Shaare Zedek, lors d’une réunion du Comité d’Audite d’Etat de la Knesset mercredi. « D’un autre côté, les hôpitaux privés à Jérusalem, où la morbidité est très importante, ont des difficultés financières et où il n’y a pas d’argent, ça ne fonctionne pas ».

Il a dit qu’il était sur le point de potentiellement licencier du personnel et ne pas être capable de payer ses fournisseurs.

« L’Etat perd des milliards de shekels à cause de la quarantaine, mais il n’y a pas d’argent pour le département du Coronavirus » a-t-il déclaré.

Les hôpitaux du pays rapporte une surfréquentation. Ils martèlent que le taux de morbidité ne peut pas rester aussi haut plus longtemps. Mercredi, le centre médical de Rambam, dans le nord du pays a été obligé de transférer 25 patients atteints du Coronavirus dans le centre médical de Sheba, à Tel Hashomer.

Et, en même temps, beaucoup se demandent si le nouveau confinement qui commence vendredi à 14h sera efficace.

« Le confinement n’est vraiment pas une solution efficace » a déclaré mercredi le professeur Zeev Rotstein, dirigeant du centre médical Hadassah. Il s’est également exprimé lors de la réunion du comité d’audit. « Nous enfermons les gens en bonne santé et les malades ensembles », ce qui pourrait causer encore d’avantage de nouveaux cas.

Santé mentale et confinement

D’autres disent que le confinement aura des conséquences désastreuses sur la santé mentale de la population.

L’Union des médecins de la Santé Publique a appelé la Knesset à ne pas approuver la restriction d’éloignement de 500 mètres du domicile. Ils déclarent que cette mesure causera des dommages physiques et mentaux à la population.

« La santé est un état de bien être physique, mental et social, et pas juste une absence de maladie » a martelé l’Union. « Le combat contre le coronavirus est complexe et demande un équilibre ».

Ils ont aussi plaidé qu’avec toutes les exceptions aux restrictions, il sera presque impossible pour la police de les faire appliquer.

Le ministère de la Santé a publié des chiffre à la Knesset montrant une hausse des suicides entre janvier et septembre 2020 comparé aux deux années précédentes. Cette années, environ 207 personnes (ce n’est pas un chiffre exact) ont été amenés à l’Institut Médico-Légal pour une suspicion de suicide, contre 191 en 2019 et 196 en 2018.

Cependant, les données ont également montré une diminution du nombre de personnes qui ont été admises aux urgences à la suite d’une tentative de suicide cette année comparée aux deux dernières années.

« Je n’ai pas de doutes que la crise liée au coronavirus cause une détresse mentale aux citoyens d’Israël », a déclaré MK Tzachi Hangebi, qui a apporté des informations à Yesh Atid MK Orna Barbivai mercredi. Hangebi remplaçait le ministre de la Santé Yuli Edelstein qui est en confinement.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

5 523 nouveaux cas de Coronavirus en 24h

Israël a effectué plus de 57 000 tests mardi et environ un sur dix s’est avéré positif. Deux jours avant…

13 personnes blessées par des tirs de roquettes dans le sud d’Israël

Pour le Hamas, « les accords de normalisation entre les Emirats Arabes Unis et Bahreïn et l’entité sioniste ne valent pas…

L’aéroport Ben Gourion reste ouvert et 50% du trafic des bus est maintenu

La police verbalisera ceux qui sortent de la zone de leur domicile. A la veille du second confinement en Israël,…

Nouveau confinement en Israël : le détail des restrictions

Ce nouveau confinement devrait durer trois semaines à compter du 18 septembre. Suite à l’annonce hier soir du Premier Ministre…

Mesures de lutte contre le Coronavirus : les dernières annonces du gouvernement israélien

Un second confinement de trois semaines débutera le 18 septembre. Le gouvernement israélien s’est réunis ce dimanche lors d’une réunion…

Selon un expert, « les Israéliens qui se rendent à Bahreïn pourraient être la cible de l’Iran »

« La République chiite d’Iran tente de saper la stabilité du régime de Bahreïn ». Une monarchie sunnite pour une population chiite…

Suite aux accords de normalisation avec Israël, l’Iran accuse Bahreïn d’être « complice des crimes » d’Israël

Selon l’Iran, Bahreïn « a sacrifié la cause palestinienne sur l’autel des élections américaines ».  Samedi, l’Iran a accusé Bahreïn d’être « complice…