Interview de Hananya Naftali : le rêve de la paix au Moyen Orient se concrétise

« Les dirigeants arabes savent qu’Israël n’est pas un problème mais plutôt un allié. »

Le site internet émirati UAE Voice a publié cette semaine une interview de Hananya Naftali sur la paix au Moyen Orient.

Hananya Naftali est un jeune israélien. Il est influencer pro Israël et conseiller pour la communication sur les réseaux sociaux du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu.

Que pense l’opinion publique israélienne de cette initiative politique ?

Pour Hananya Naftali « cette réussite historique a été rendue possible par les leaders historiques que sont le Premier Ministre Benyamin Netanyahu et le Cheikh Mohammed Bin Zayed et négocié par le Président Donald Trump. Cet accord a été acceuilli chaleureusement par la population israélienne ».

L’influencer a également ajouté que « la plupart des israéliens regardent déjà des photos et des vidéos de Dubaï et d’Abu Dhabi et attendent de pouvoir acheter leur billets d’avion pour y aller. Ils ne sont jamais allés dans cette partie du monde, et les Israéliens veulent se faire des amis aux Emirats Arabes Unis ».

Quelles réaction le gouvernement israélien attendait-il des Palestiniens ?

« Ils savaient que les Palestiniens n’allaient pas aimer cette idée, malgré le fait qu’elle encourage la paix au Moyen Orient ». Hananya Naftali a également déclaré « ils [les Palestiniens] ont brulé des photos du Prince, des drapeaux des Emirats Arabes Unis et d’Israël, et les dirigeants [Palestiniens] tiennent une réunion ‘d’urgence’ pour arriver à l’idée de contrecarrer les accords de paix. Ils veulent la paix avec eux, nous leur avons proposé la paix à de nombreuses reprises, mais leur réponse a toujours été ‘NON’». Pour Hananya Naftali, les Palestiniens ne peuvent pas se plaindre maintenant que « nous amenons avec le monde Arabe d’une autre façon ».

Que pensez-vous de la position de l’Iran et de la Turquie qui dénonce ces accords ?

« C’est très simple. Ceux qui sont contre la paix au Moyen Orient, le sont parce qu’ils tirent des bénéfices du conflit ». Le Guide Suprême iranien Khamenei a dit que c’était une trahison du monde islamique. Naftali lui demande donc qui a tué plus de 4 millions d’Arabes dans des guerres au Moyen Orient. « Comment le Guide Suprême iranien peut parler du droit des Palestiniens quand il ne respecte pas les droits des Iraniens ? ».

« Il en va de même pour la Turquie, Erdogan essaie absolument de rester pertinent au Moyen Orient et c’est pourquoi il fait du bruit. Il se fiche des Palestiniens, Erdogan les utilise et c’est bien le plus triste. Israël se préoccupe plus du sort des Palestiniens que l’Iran et la Turquie réunies.

Les accords de paix entre les Emirats Arabes Unis et Israël peuvent-ils geler l’annexion de terres palestiniennes ?

Hananya Naftali, en tant qu’Israélien, soutient une solution qui serait acceptable à la fois pour les Palestiniens et pour les Israéliens. « Ils ne peuvent ignorer que les Palestiniens sont nos voisins, mais ils ne peuvent pas ignorer non plus que les Juifs ont le droit de vivre en Israël ». Pour Hananya Naftali « aujourd’hui, le problème n’est pas comment résoudre ce conflit, mais comment amener les dirigeants palestiniens à en parler. Ils préfèrent faire 12 heures d’avion jusqu’à New York pour dire qu’ils veulent la paix que de faire 20 minutes de route entre Ramallah et Jérusalem pour négocier un accord de paix ».

Après les accords historiques entre les Emirats Arabes Unis et Israël, la question palestinienne peut-elle faire revenir les deux partis à la table des négociations ?

Un ami palestinien a dit à Hananya Naftali que beaucoup de Palestiniens cherchent à partir à cause de la corruption des dirigeants. Ils sont accusés de détourner les fonds étrangers d’aide le peuple palestinien. « Ça me brise le cœur qu’ils n’aident pas leur peuple ». Hananya Naftali a également déclaré que « les Israéliens croient au dialogue et à la paix, mais que pour parler, ils ont besoin d’un interlocuteur qui accepte le dialogue. Jusqu’à aujourd’hui, Mahmoud Abbas a toujours refusé. Peut-être qu’il changera ses espoirs.

Comment Hananya Naftali voit-il les échanges diplomatiques entre Israël et les Etats du Golfe dans un futur proche ?

Il a déclaré que ça arrivera dans les prochains mois, selon les sources disponibles en Israël. Il espère que cela arrivera bientôt et que le drapeau émariti pourra flotter au dessus de l’ambassades des Emirats Arabes Unis en Israël. Et le drapeau israélien pourra flotter au dessus de l’ambassade d’Israël aux Emitats Arabes Unis.

Comment Hananya Naftali voit-il les relations économiques entre les Emirats Arabes Unis et Israël ?

Pour lui, les accords de paix vont entrainer la prospérité des économies des deux pays. Il prédit une prospérité économique encore jamais vue. Une délégation de dirigeants des plus importantes banques israéliennes se rendra bientôt aux Emirats Arabes Unis, suite à un accord qui a été signé entre les deux pays. Hananya Naftali a souligné qu’Israël était connu comme la ‘startup nation’. Les Emirats Arabes Unis ont des valeurs économique communes avec Israël. Il pense donc que les possibilités pour les deux états associés sont sans limites.

Comment Hananya Naftali voit-il les relations basées sur la recherche entre les Emirats Arabes Unis et Israël ?

Le ministre israélien de la Santé, Yuli Edelstein s’est entretenu par téléphone avec son homologie émirati Abdul Rahman Mohammed Al Owais. Ils se sont mis d’accord pour travailler ensemble et mener des recherches sur le Coronavirus.

« Ce serait symbolique si, ensemble, nos pays offraient au monde une solution au Coronavirus, un fruit de la paix. »

Hananya Naftali

Qu’espère Hananya Naftali des pays arabes qui suivront l’exemple des Emirats Arabes Unis et établiront de meilleurs relations avec Israël ?

« J’attends que d’autres pays arabes suivent la courageuse décision des Emirats Arabes Unis, de l’Egypte et de la Jordanie ». Il a ajouté « l’époque où les Arabes et les Israéliens étaient ennemis est terminée. Ils entrent dans une nouvelle ère d’amitié et de paix au Moyen Orient avec des liens économiques et une coopération antiterroriste ».

« Les dirigeants arabes savent qu’Israël n’est pas un problème mais plutôt un allié. »

Hananya Naftali

Hananya Naftali a également souligné, que d’après certains rapports, ils s’attendent à ce que Bahreïn, Oman et peut-être l’Arabie Saoudite normalisent leurs relations avec Israël. « Ensemble, nous construisons un meilleur Moyen Orient », Hananya Naftali pense que les sages dirigeants arabes du Moyen Orient veulent en faire partie.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Interview de Hananya Naftali : le rêve de la paix au Moyen Orient se concrétise

« Les dirigeants arabes savent qu’Israël n’est pas un problème mais plutôt un allié. » Le site internet émirati UAE Voice a…

Le cabinet chargé du coronavirus approuve un nouveau confinement généralisé

Seuls les supermarchés, les épiceries et les pharmacies resteront ouverts. Le cabinet chargé de la gestion du coronavirus en Israël…

Pourquoi mon testament a été révoqué?

Quand quelqu’un souhaite léguer ses biens à ses enfants, il écrit un testament en conséquence. Bien souvent, les enfants vont…

Des ONG alertent l’ONU sur le cas d’un palestinien détenu à Gaza pour avoir parlé à des Israéliens sur Zoom

« Il est maintenu détenu par le Hamas depuis plus de quatre mois ». 70 ONG se sont rassemblée pour porter plainte…

L’hôpital Sheba s’associe à une société émirati pour créer un centre d’innovation dans le Golfe

David Friedman a déclaré que « les accords d’Abraham rendent le Moyen Orient plus sûr et plus prospère ». Jeudi, le Jérusalem…

La Ligue arabe ne condamne pas l’accord entre Israël et les Emirats Arabes Unis

« Nous avions demandé une condamnation claire qui n’a pas été retenue ». Mercredi, l’Autorité Palestinienne n’a pas convaincu la Ligue arabe…

2 000 Falash Mura devraient arriver en Israël d’ici la fin de l’année

Mercredi soir, le gouvernement a voté en faveur d’une augmentation du budget de 11 milliards de shekels. Mercredi soir, le…