fbpx

Attentat de la rue des Rosiers : les services de renseignement français avaient passé un accord avec les terroristes

La France aurait passé un accord avec les terroristes, aucune poursuites contre l’arrêt des attentats sur le sol français.

Des accords passé entre Matignon et les terroristes

Des documents présent dans les archives de Matignon confirment l’hypothèse d’un accord entre l’Etat français et les terroristes palestiniens responsables de l’attentat de la rue des Rosiers en 1982.

Cet attentat antisémite avait fait 6 victimes et 22 blessés, le 9 août 1982. La justice française réclame toujours quatre suspects.

Entre novembre 1982 et 1985, Yves Bonnet, patron de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST ex DGSI), a mentionné à plusieurs reprise un « marché non écrit », qu’aurait passé les services de renseignement français avec les terroristes palestiniens du groupe Abou Nidal. Ces accords garantissaient notamment l’absence de poursuite en France en échange de l’arrêt des attentats sur le sol français.

Le Parisien a publié ce lundi des information accréditant la thèse d’un accord entre la France et les terroristes. Certains documents provenant des du cabinet de Michel Rocard prouvent l’existence d’un tel accord. La justice française a ajouté ces documents au dossier d’instruction.

Parmi ces documents figure le compte rendu d’un entretien avec le Fatah Conseil Révolutionnaire (l’autre nom du groupe Abou Nidal). Ce document datant d’octobre 1985 évoque « noir sur blanc un accord passé avec le groupe terroriste et qui s’insurge du ‘non-respect des engagements antérieurs de la France ».

L’avocats de certaines victimes dénonce une volonté politique insuffiasante

Me Avi Bitton défend trois anciennes employées du restaurant Jo Goldenberg. C’est dans ce restaurant qu’avait eu lieu cet attentat à la grenade et aux pistolets-mitrailleurs. L’avocat a déclaré à l’AFP : « en prenant connaissance de ces documents on comprend qu’il y a un accord ».

Il ajoute également : « ce que nous révèle les derniers documents, c’est que malheureusement la volonté politique est peut-être insuffisante quand on voit qu’il y a probablement eu une forme de marché conclu avec les terroristes.

La justice française a émis des mandats d’arrêts internationaux à l’encontre de quatre suspects. Deux se sont réfugiés en Jordanie et un autre en Norvège.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

La mort d’un bébé de 3 ans a été constatée à l’hôpital Rambam

Un enfant de trois ans qui était dans le coma depuis plusieurs jours est décédé à l’hôpital Rambam de Haïfa.…

L’avion destiné aux chefs d’État passe de l’aéroport Ben Gourion à l’entrepôt

Les chefs d’état de l’avion seront transférés dans les prochains jours de l’IAI à l’aéroport Ben Gourion vers un complexe…

Le missile Spike d’Israël, véritable tueur de chars d’assaut.

  Premier missile surface-surface à utiliser le guidage par télévision, le Tamuz (plus connu sous le nom de « Spike…

Les tweets obsessionnels du tueur de René Hadjadj

Un crime délirant peut bien évidemment être antisémite madame lepen vous etiez en couverture,dans magazine israelien, photo en premiére page…

Rapport : l’Iran a fraudé l’Agence internationale de l’énergie atomique

L’Iran a utilisé des documents secrets volés par les services de renseignement iraniens pour échapper à la surveillance de l’Agence…

Ben-Yehuda serait content: un cours d’hébreu mondial

Le plus grand cours d’hébreu du monde, ce dimanche 29 mai ! À l’occasion du centième anniversaire du décès d’Éliézer…

Grosse prise: les terroristes ciblaient Ben Gvir

Dans le cadre d’une enquête menée conjointement par le Service de sécurité générale et l’Unité centrale du district de Jérusalem…