fbpx

Allocations pour personnes âgées de 67 ans et plus et allocations pour personnes handicapées : compléments de la loi d’application

La Commission des Finances a donné son accord pour inscrire dans la loi le maintien des allocations d’adaptation pour les 67 ans et plus pendant 3 mois supplémentaires, au cours desquels l’aide sera progressivement réduite. En revanche, les allocations de chômage pour les chômeurs éligibles à partir de 45 ans seront réduites à 85 %. Les aides au retour seront prolongées d’un mois.

Ajouts à la loi Challah : Un accord a été conclu entre le ministère des Finances et les membres de la Commission des finances pour inclure les personnes âgées de 67 ans et plus dans la loi Challah. Leurs subventions d’adaptation auxquelles ils avaient droit jusqu’à présent dureront encore trois mois, dans un schéma de réduction de 90, 80 et 70 pour cent, respectivement. Sans législation rapide, les frais de scolarité et les bourses d’adaptation pour les seniors prendront fin demain.

En ce qui concerne les allocations de maternité, il a été déterminé que les mères pendant la période corona, qui avaient droit à des allocations de chômage au plus tard le 30 juin, auraient droit à des allocations de maternité à hauteur du dernier salaire qu’elles ont reçu. Il s’agit de prestations de maternité au niveau des prestations de chômage qu’elles recevaient avant le changement introduit par le comité, ce qui se traduira par des prestations de maternité nettement plus élevées pour ces femmes.

En matière d’aide aux personnes handicapées, une subvention salariale a été convenue par le biais de la branche travail, d’un montant de 20 % pendant dix mois, lorsqu’une fois qu’une personne handicapée entre sur le marché du travail, l’employeur peut demander un salaire subvention. Les demandes peuvent être soumises à partir d’août et le paiement sera rétroactif à partir de juillet.

Un accord entre le ministère des Finances et l’Institut national des assurances stipule également que l’allocation de retour à l’emploi, qui devait prendre fin fin juin, sera prolongée d’un mois, et les salariés pourront être absorbés jusqu’au 31 juillet. et recevez la bourse trois temps. De plus, les personnes qui ont déjà été incluses dans la bourse de travail auront droit à un paiement pendant un mois supplémentaire dans le cadre de cette bourse – c’est-à-dire une impulsion supplémentaire.

En outre, une prolongation a été fixée jusqu’à la fin de l’année pour l’amendement, dans laquelle il a été décidé qu’une femme ne devrait pas être licenciée après avoir accouché pendant une période de 60 jours après son retour d’un congé de maladie.

Un certain nombre de membres de l’opposition ont déclaré qu’ils se félicitaient de cette réalisation, mais à leur avis, certains problèmes n’avaient pas été résolus, notamment l’abaissement de l’âge de maintien de la KHL à 35 ans ou la recherche d’une formule qui permettrait à la KHL de continuer à des âges plus jeunes. pour les travailleurs avec enfants. Certains membres de la Knesset se sont également opposés à la réduction du taux d’indemnisation du chômage à 85 %. C’est ce qu’ont déclaré un certain nombre de membres de la Knesset qui ont l’intention de s’opposer à la loi.

Le président de la commission des finances, le député Alex Kushnir : « L’événement est composé de plusieurs raisons, dont l’une est que la loi de la Knesset se termine demain, donc si nous ne faisons pas avancer les choses rapidement, nous nous retrouverons sans rien. Il n’y avait que des demandes de députés et d’organisations de travailleurs et d’organisations sociales. Nous avons essayé de donner le plus possible, par contre nous voulions maintenir le cadre, car nous sommes dans une situation difficile au niveau de l’économie israélienne.
“Je remercie le ministre des Finances Avigdor Lieberman et le ministre Hemed Amar qui ont répondu aux demandes. Il y a des lacunes avec l’opposition et nous devrons probablement faire face à de l’obstruction systématique et des réserves, ce qui signifie qu’il n’est pas certain que la loi passe aux deuxième et troisième “L’économie. C’est pourquoi nous avons décidé de nous concentrer sur certaines choses, et je pense que nous en avons parlé.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

LA VICTOIRE EN CHANTANT – Par Rony Akrich

Nous remarquons chez les Asmonéens, acteurs de la révolte célébrée à Hanoucah, une combinaison exceptionnelle entre deux dimensions vraisemblablement contradictoires…

UNESCO : la directrice Azoulay apporte son soutien à l’escroquerie de la Journée de solidarité avec la Palestine

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a apporté lundi son soutien à la Journée internationale de solidarité avec le…

Erick Lebahr. Notre Epoque orwellienne

Notre époque orwellienne est empreinte de l’omniprésence du principe de l’inversion diabolique. La vérité est le mensonge… et vice versa!…

Les pierres du Mur du Kottel seront-elles vendues au public pour des sommes énormes ? C’est l’initiative douteuse

C’est un projet qui a commencé à émerger ces dernières semaines sur les réseaux sociaux, et qui propose d’investir de…

Richard Rossin revient sur les expulsions des Juifs de France

Interview de Richard Rossin : « L’alyah des Juifs de France est dans la continuité de leurs expulsions passées et…

Elle lui offre un beignet de Hanouka, la soldate s’effondre en pleurs

Station centrale de Jérusalem…Un petit beignet de Hanouka ? Cette soldate pleure d’émotion. Regardez, c’est contagieux ! L’article Elle lui…

Le Petit Cheval de la “brouille” franco-israélienne (Le Figaro)

Selon Thierry Oberlé, du Figaro le 29 novembre, La France et Israël veulent mettre fin à leur brouille Qu’il avait…