fbpx

Pas 100 % : Zandberg promet de réduire les émissions de 85 % d’ici 2050

La ministre de la Protection de l’environnement a expliqué qu’elle aimerait atteindre un état de zéro émission en 29 ans : « Nous allons déclarer un objectif ambitieux, mais aussi réalisable. Elle a souligné que le gaz naturel n’est pas un carburant vert.

Ceux qui pensaient que le nouveau gouvernement apportait davantage d’écologie sont probablement déçus par la déclaration de la ministre de la Protection de l’environnement, Tamar Zandberg, qui a déclaré aujourd’hui (mardi) qu’Israël réduira les émissions de gaz à effet de serre de 85 % et non de 100 % d’ici 2050. A titre de comparaison, l’ancien ministre de l’Énergie Yuval Steinitz a été critiqué pour avoir présenté un plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 80 % d’ici 29 ans.

Zandberg a expliqué dans un discours prononcé lors de la conférence Eli Horowitz sur l’économie et la société que “bien que je voudrais vous déclarer environ 0 émission de gaz à effet de serre d’ici 2050, comme les États-Unis, la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, le Canada, Singapour et d’autres pays avancés, nous déclarerons un objectif ambitieux mais réalisable : « C’est un pas important dans la bonne direction.”

Un rapport publié plus tôt cette semaine par le ministère de la Protection de l’environnement montre que 38 % des émissions proviennent des transports. « Nous allons également fixer des objectifs ambitieux pour le secteur des transports, qui est l’une des sources les plus importantes d’émissions de gaz à effet de serre, et accélérer la processus d’électrification”, a-t-elle déclaré. “Avec les transports publics municipaux, nous assurerons des achats 100% propres, à partir de 2025. Et nous continuerons avec les véhicules particuliers et fixerons une vente de véhicules uniquement propres à partir de 2030.”

La conférence a également été suivie par le ministre des Transports Merav Michaeli, la ministre de l’Énergie Karin Elharar et la ministre de l’Économie Orna Barbibai, qui ont parlé de l’importance de réduire la pollution. Les quatre ont convenu de la coopération des ministères afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Zandberg a déclaré : « Nous avons décidé de nous donner la main et de travailler ensemble pour relever le défi, et de porter rapidement à l’approbation du gouvernement une décision historique sur la vision d’Israël pour une économie à faibles émissions de carbone. »

Le ministre de la Protection de l’environnement a promis de promouvoir d’autres choses dans le domaine. « Parallèlement à tout cela, je m’efforcerai de soumettre à l’approbation du gouvernement une vaste législation sur le climat », a-t-elle déclaré. “En conséquence, au ministère de la Protection de l’environnement, nous aimerions voir dans la loi sur les arrangements actuelle la détermination du mécanisme de tarification du carbone. Surtout quand Israël et la Turquie sont les seuls pays de l’OCDE à ne pas avoir encore défini un tel mécanisme.”

En déterminant le mécanisme de tarification du carbone, la ministre Zandberg a déclaré qu’elle avait fixé quatre principes directeurs au ministère de la Protection de l’environnement : « Le premier principe est qu’il y aura une internalisation complète du prix du carbone sur tous les carburants sans exception. Le carbone émis a le même effet négatif, qu’il soit émis par la combustion du charbon, du fioul ou du gaz. Le deuxième principe concerne la création d’une sécurité à long terme pour les marchés, par l’application progressive et l’augmentation du prix du carbone. Cette certitude produira le signal le plus entités que les investissements dans les infrastructures fossiles appartiennent au passé et que nous nous dirigeons vers l’avenir.

« Le troisième principe est que nous veillerons à ce que ce mécanisme ne nuise pas aux classes sociales inférieurs de la population, et à la compétitivité de l’industrie israélienne. Et nous avons un large éventail de propositions concrètes pour garantir cela. Le quatrième principe est la production d’un plan d’investissement global et immédiat. Dans les infrastructures intelligentes pour la production d’énergie, le transport électrique et l’électrification industrielle. “

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Les palestiniens sondés, une prophétie du Coran en tête

Un nouveau sondage auprès des Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza publié mardi montre que l’organisation islamiste…

URGENT/Très grave : le Conseil régional de Loire-Atlantique reconnaît l’entité terroriste « Palestine »

Le Conseil Régional  de Loire Atlantique a voté mardi à l’unanimité de ses membres appartenant aux différents courants politiques français,…

Vers un OTAN du Moyen-Orient ? Des changements majeurs se préparent dans la région d’Israël.

  La perception croissante de l’agression de l’Iran au Moyen-Orient, ainsi que le désir de Washington de réduire l’influence de…

Albert Bourla:  »Je voulais embrasser la terre d’Israël »

Le Président de Pfizer, Albert Bourla, est en visite en Israël afin d’y recevoir le prix Genesis. Il a expliqué…

Bennett veut quitter la vie politique dès maintenant

  Depuis l’annonce de la dissolution de la Knesset, les questions sur l’avenir politique de Naftali Bennett se multiplie. Sa…

Le fiel de Charles Enderlin à l’encontre d’Israël accueilli chaleureusement sur France Inter: c’était ce matin

Alors que l’armée israélienne, réagissant aux enquêtes internationales sur la mort de la journaliste Shireen Abu Akleh, annonce son intention…

France 24 en arabe: “Suite”. La chaîne considère Israël comme une “entité” et non un pays

Les contribuables français qui financent @FRANCE24 savent-ils que quand la chaîne émet en arabe, elle ne considère pas Israël comme…