fbpx

mer' 29 Nov' 2023

Les habitants vivant près des « Portes de la justice » craignent de nouveaux effondrements

Au lendemain de l’effondrement d’un parking près de l’hôpital de Jérusalem, les habitants des quartiers voisins craignent un nouvel effondrement : « La municipalité doit s’assurer que personne ne soit blessé ». Haut responsable municipal : « une trentaine d’ingénieurs inspectent actuellement le quartier « . Équipes professionnelles averties : qu’il pourrait y en avoir davantage « . Modifications des dispositions de circulation à proximité de l’hôpital.

L’effondrement d’une partie du parking extérieur de l’hôpital Shaare Zedek à Jérusalem, qui a eu lieu hier (lundi), suscite des inquiétudes quant à un autre effondrement d’une route ou d’un parking à proximité parmi les habitants de la ville – et même parmi les responsables du municipalité elle-même.

Dans la zone où s’est produit l’effondrement, les tunnels de la route 16 sont actuellement en cours de creusement. De nombreux habitants vivent dans les quartiers de Ramat Beit Hakerem et Beit Vagan.

L’effondrement du parking de l’hôpital Shaare Zedek à Jérusalem, a déclaré une porte-parole de la police

Edith Jana, qui vit près de Shaare Zedek et se présente aux élections de l’administration communautaire, a déclaré : « Certains habitants de Ramat Beit Hakerem sont préoccupés par la cause du parking et la raison possible de celui-ci. En tout cas, j’exige que la municipalité de Jérusalem s’assure immédiatement et sans aucun doute que Ramat Beit Hakerem, ses habitants et ses bâtiments ne seront pas lésés par la situation qui s’est produite et qu’il n’y aura pas d’autres surprises. »

Les habitants de la capitale sont également préoccupés par la découverte d’importantes fissures sur l’une des routes à proximité de l’hôpital. Un haut responsable de la municipalité de Jérusalem a déclaré : « Toute la zone est fermée depuis hier. Rien n’est censé s’effondrer. Environ 30 ingénieurs inspectent actuellement la zone. »

Les forces de police sur les lieux de l’effondrement du parking de l’hôpital Shaare Zedek à Jérusalem, a déclaré une porte-parole de la police

Suite à l’effondrement, les équipes professionnelles d’ingénieurs et de géologues des Laboratoires Izotest se sont réunies – mettant en garde : « L’effondrement du parking n’est que la pointe de l’iceberg de la catastrophe qui pourrait encore se produire.

Selon eux, l’effondrement a probablement été causé par un drainage insuffisant, qui a provoqué une accumulation d’eau et une suposis – un écoulement d’eau qui fait que les minces grains de sol s’infiltrent dans les couches inférieures du sol tout en créant des cavités souterraines, qui se développent avec le temps.

« Une trentaine d’ingénieurs inspectent actuellement la zone », a déclaré Ovadia Tobol

« Tout travail d’infrastructure peut saper l’espace à côté, nous effectuons donc souvent des tests pour localiser des espaces dans des zones proches des chantiers et des bâtiments publics », a déclaré la municipalité de Jérusalem, notant : « Shafir, dirigé par l’ingénieur de la ville, mène des travaux complets inspections du sol pour toute la zone. La municipalité de Jérusalem souligne aux résidents que toutes les inspections professionnelles nécessaires sont effectuées, le plus rapidement possible et avec l’efficacité requise, afin de raccourcir les délais et de faciliter la circulation dans la ville.

Suite à l’effondrement, il y a eu des changements dans les dispositions de circulation : la sortie du quartier de Beit Hakerem dans la ville ne sera pas possible depuis la rue Avizohar, mais uniquement depuis la rue Tosia Cohen à l’est en direction de Begin. La sortie de la rue Zeev Haklai sera possible par une rue située à l’est de Begin uniquement ; La rue Shmuel Bate est bloquée dans les deux sens – entre le boulevard Herzl et la route Begin. Il est également recommandé de se rendre à l’hôpital Shaare Zedek en transports en commun.

La zone du gouffre, un jour après l’effondrement du parking, Oren Ben Hakon

L’hôpital Shaare Zedek a déclaré : « L’hôpital fonctionne comme d’habitude et sera accessible par l’entrée sud de la rue Shahrai. Des videurs et des contrôleurs de la circulation sont sur place. L’entrée des piétons à l’hôpital est autorisée depuis toutes les entrées. »

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Pour exaucer la volonté de Rauma Kedem: le monde connaîtra les visages et les rires de ses enfants et petits enfants assassinés le 7 octobre

Elle s’appelle Rauma Kedem. Sa fille Tamar, son gendre John, et ses 3 petits-enfants ont été assassinés le 7 octobre…

Guerre d’Israël contre le Hamas : quand j’entends le mot culture… Par Jean-Marc Alcalay

Guerre d’Israël contre le Hamas : quand j’entends le mot culture… Par Jean-Marc Alcalay …, je sors mon revolver !       Cette…

Alain Destexhe. De Bruxelles à Jérusalem. Voyage en Israël – Journal de bord (1/2)

Alain Destexhe, contributeur à Causeur, revient d’Israël. Il a visité des villages attaqués dans le sud par le Hamas et…

Pierre Saba. Vanités anti-israéliennes

Parmi les inepties adressées par des media et des politiques à l’Etat d’Israël dans le but de le culpabiliser et…

Gilles-William Goldnadel:”Quand deux dénis n’en font qu’un”

Gilles-William Goldnadel dénonce le silence autour de l’identité des meurtriers présumés de Thomas ainsi que le refus de condamner les…

Nicolas Guarinos. Le silence du milieu féministe sur les crimes sexuels du Hamas

Lors de la marche parisienne du 25 novembre, un collectif a dénoncé le silence du milieu féministe sur les crimes…

Le séparatisme est-il en train de gagner les universités ? Gilles Kepel et Yascha Mounk. Un débat passionnant, éclairant et pessimiste 

Le savoir et la raison sont-ils en danger ? Le communautarisme est-il en train de gagner du terrain et de…