fbpx

dim' 25 Fév' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Bibi : le grand architecte de la coalition

Les élections israeliennes mettent en avant une situation de blocage qui peut se transformer en accident d’ une démocratie fracturée en dizaines de partis, groupes, tribus, qui ont comme chez les gaulois du village d’Asterix , un mal fou à être unis , sauf en face d’ une menace existentielle.

Cette fois ci, et après trois scrutins ,malgré les mots d’ordre de remplacer Bibi , le roi Bibi est toujours là ; c’ est le plus populaire des hommes politiques de l’Etat d’israel ,mais toujours, et plus que jamais dans l’incapacité  de former une coalition de droite stable et suffisamment large.

Le parti de Yamina de Bennet qui voulait jouer les faiseurs de roi s’ est tranformé en petit parti avec un chef de fil avec un ego disproportionné et un programme économique adapté  pour Singapour mais en aucun cas ,pour un public israelien qui veut du concret du simple et du serieux.

Voici ce que Citron va vous faire découvrir et comprendre :

La prochaine coalition va être un chef d’ œuvre fondé sur une nouvelle matrice politique

Le likoud pour gèrer le pays va avoir besoin de » Bleu Blanc » ,  du parti « Travailliste » pour équilibrer une coalition qui ne peut  être digérée ou acceptée par le grand frère americain et les alliés arabes, qui ont besoin d un Israel moderne stable, mais surtout, ouvert vers de nouvelles perspectives politiques, économiques et technologiques

Israel trop à droite avec des partis homophobes racistes et fondés sur un retour aux lois du roi David se tire une balle dans le pied . Ceci, Bibi le sait et c’est pour cela qu’il va tout faire pour élargir la coalition , prendre Smotrich et se séparer de Ben gvir, prendre Bennet mais le réduire à un autre petit parti qui ne fait plus la différence , appeler Benny Gantz à la rescousse pour sauver israel d’un raz de marée ultra -orthodoxe et radical religieux , ce qui ne convient pas à la véritable vision et la nature de Bibi, un juif sioniste, libéral et traditionaliste et certainement pas orthodoxe ou messianique.

L’ intérêt d’Israel va primer avant les comptabilités politiques et éléctorales ; après l’euphorie des leaders des partis orthodoxes et des partis religieux radicaux, après le pétard mouillé de Bennet , Bibi , plebiscité, de nouveau par le peuple israelien  malgré les affaires va devoir agir en tant que roi d’ israel et non chef de parti  . Cette election sera peut -être , il faut l’esperer le retour à un gouvernement sioniste , dirigé par le likoud  et Bibi mais accompagné de partis qui peuvent et doivent remettrent la boussole israelienne dans la bonne direction : celle de l’Etat juif pour toute la nation .

Bibi peut et doit reussir . Bibi en réusissant cette construction politique restera le plus grand homme d’Etat de l’Etat d’Israel en mettant en place la meilleure coalition pour l’Etat juif !

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Mosaïque: “Issac, gardien de son frère ?” – Itzhak Adda répond à Antoine Mercier

L’ultra-violence qui a caractérisé les massacres du 7 octobre suscite une stupéfaction sans cesse entretenue par les récits des témoins…

Nos otages, et “L’Accord dit de Paris”

Ronen Bar, chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet (à gauche), avec le chef de l’agence de renseignement…

Delphine Horvilleur parle avec justesse du 7 octobre

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par C à Vous (@c_a_vous) https://t.co/DuM56g9ocA — cattan (@sarahcattan_) February 24, 2024…

Lorsque même les … “décideurs” de … l’Eurovision cherchent des noises à Israël

Eden Golan chantera “October Rain” à Malmö “October Rain”: Les écrivains de l’histoire restent près de moi Regarde-moi dans les…

Expulsé, voilà l’imam Mahjoub Mahjoubi qui menace et pleurniche pour revenir en France

“Cassé en mille morceaux, je vais me battre. Je vais me battre dans le pays des droits de l’homme. Je…

Renée Fregosi. Le propalestinisme de Lula, carburant dans sa course au leadership du “Sud global”

Le président du Brésil semble beaucoup plus préoccupé par le sort de Gaza que par l’Ukraine ou Navalny Brasilia, 23…

Daniel Sibony. “J’ai trouvé en Israël un deuil profond. Un deuil de soi. D’une image de soi. Un deuil recouvert par la colère. La sidération

TRIBUNE. Le philosophe et psychanalyste Daniel Sibony revient d’Israël où il a trouvé “un deuil profond” après de l’attaque du…