raanana

[hfe_template id='256']

RAANANA 

Au cœur de la plaine méridionale de Sharon, dans le district central d’Israël, se trouve la ville de Raanana. Limitée au Sud-Ouest par Herzliya et à l’Est par Kfar Saba, la ville comporte 72810 habitants ; majoritairement des immigrants américains et européens. Raanana possède un parc industriel qui regroupe de grandes entreprises internationales de haute technologie; ainsi que des entreprises locales. L’organisation Mondiale de la Santé a d’ailleurs accordé à la ville en 2005 le prix de Ville Verte.

HISTOIRE

Au cours de l’année 1912, la société de peuplement juif en Israël créa le groupe « Ahuza Alef- New York », qui avait pour mission de s’approprier des terrains en Palestine ; ces terres devant servir à la colonisation agricole. Cependant à cause de la première guerre mondiale, leurs ambitions furent retardées ; mais en 1921, un règlement est établi. Ainsi, le 2 Avril 1922, deux locomotives partent de Tel-Aviv, avec à leur bord 4 membres du groupe Ahuza, 3 ouvriers et 2 gardes armés. Ils atteignent la zone destinée à devenir Raanana et déchargent leurs colis après un voyage qui a duré 5 heures. 

A ses débuts, la communauté portait le nom du groupe qui l’a fondée. Étant donné que la plupart des colons venaient de New-York et étaient anglophones, les arabes de la région la surnomme  » Little America ». Quelques temps après, elle est renommée Ra’anania puis fini par devenir officiellement Raanana ( nom choisi par les colons eux-mêmes), et qui signifie littéralement Fraîcheur en hébreu. 

La ville se construit tout d’abord le long de la rue principale »Ahuza », ainsi que dans six autres rues; situées de part et d’autre de la rue principale (trois au nord et trois au sud). Entre 1925 et 1927 est construite la maison communautaire. Elle tient successivement lieu de siège à plusieurs institutions à savoir: le secrétariat, une clinique, une synagogue, un lieu de rencontre pour les comités locaux, une salle de réunion, une salle de culture, une école, un jardin d’enfants et un bureau de poste.

Le recensement effectué en 1931 par les autorités du mandat britannique attribue à Ra’anania une population de 615 habitants répartis dans 182 lieux d’habitation. La ville obtient en 1936 le statut de conseil local. Israël est formé en 1948 et au cours de cette même année, Raanana compte 3000 habitants ; ce chiffre passe à 5900 un an plus tard. Vers la fin des années soixante la population s’élève à 8500 habitants pour une superficie de 15 km². Raanana obtient le statut de ville en 1980. 

 

GOUVERNEMENT 

De 1931 jusqu’à nos jours, Raanana a connu 8 maires différents. Chacun d’entre eux a dirigé la ville pendant des mandats dont la durée varie. Ils sont cités ici:  Baruch Ostrovsky (1931-1955, 1957-1959); Michael Pasweig (1955-1957, 1959-1960); Yitzhak Skolnik (1960-1969); Benyamin Wolfovich (1969-1989); Ze’ev Bielski (1989-2005, 2013-2018); Nahum Hofree (2005-2013); Eitan Ginzburg (2018); Chaim Broyde (2018 – Présent)

DONNEES DEMOGRAPHIQUES 

La ville est majoritairement peuplée par des immigrants en Israël. Ces immigrants sont surtout des anglophones, des latino-américains (principalement d’Argentine); ainsi que des immigrants de l’ancienne Union soviétique. Le nombre d’immigrants français ne cesse de s’accroître. 

Même si la plupart des habitants sont laïcs, on y retrouve aussi une communauté religieuse importante. Elle se compose surtout de juifs orthodoxes modernes. Grand nombre d’entre eux viennent des USA, du Royaume Uni, d’Afrique du Sud et de France. Les laïcs vivent généralement au sud tandis que la communauté religieuse occupe le nord de la ville. 

Raanana compte près de 100 synagogues. Il en existe des petites, des grandes mais aussi certaines plus traditionnelles comme les synagogues progressiste (réformé), Séfaradi, ashkénaze, yéménite, afghane et libyenne. Ces synagogues sont destinées à des groupes d’immigrants spécifiques. Il existe aussi une petite communauté hassidique. De Clevelander Hasidim, elle est dirigée par le rabbin Yitzchok Rosenbaum. Le principal rabbin orthodoxe de la ville se nomme Yitzhak Peretz.

INDUSTRIE ET COMMERCE 

La zone industrielle de Raanana est située au nord de la ville, et se compose du centre commercial Renanim, ainsi que de nombreuses entreprises de haute technologie à savoir: Emblaze, Hewlett-Packard, SAP, Nice Systems, Comverse, Red Hat, NCR Corporation ( anciennement Retalix), Texas Instruments, Waze( avant l’acquisition de Google). De plus, sont situés à l’Est de Raanana, au croisement de l’autoroute et du boulevard principal Ahuza, dans un complexe de bureaux, les sièges des sociétés Microsoft et Amdocs en Israël. Il faut noter que la rue Ahuza traverse la ville s’est en ouest et est bordée de restaurants, de boutiques ainsi que d’un centre culturel. 

ÉDUCATION 

La ville de Raanana dispose de 12 écoles primaires, de 10 collèges et de 8 lycées. Plusieurs programmes spécifiques existent, notamment:

– le programme éducatif pour les surdoués qui commence en 3è année,

– le programme ayant pour but d’encourager les filles à choisir les matières technologiques,

– le programme de développement du leadership et de gestion de l’information axé sur la technologie etc … Ce dernier est unique en son genre en Israël ; créé en partenariat avec Ness Technologies, il utilise une technologie avancée comme catalyseur de développement des compétences.

Des programmes d’éducation complémentaires pour l’après-midi et le soir ont aussi été mis en place à Raanana. Ils sont destinés à des milliers d’enfants, de 5 à 18ans. Ils favorisent la créativité, encouragent la participation sociale et développent les compétences en leadership. Ce programme comporte plus de 20 activitéss parascolaires urbaines; une garderie en après-midi et des centres de musique, de danse, d’arts et de sciences. Il y a également des camps, des activités estivales, une université pour les jeunes, des troupes de danse, le parlement des enfants, une école d’art dramatique, une école des arts de la scène et des programmes pour les enfants surdoués qui servent de modèles à plusieurs autres villes. l’Université ouverte d’Israël est aussi implantée à Raanana. 

PARCS ET MUSÉES 

Dans la région de Sharon, le parc de Raanana est le plus grand parc urbain. Il dispose de sentiers pédestres, de pistes cyclables, de terrains de sport, d’un zoo, d’un coim pour les enfants et d’un lac en forme de trèfle qui fait référence au blason de la ville. Ce lac contient deux fontaines et est surmonté d’un pont que les piétons peuvent aisément emprunter. Il est entouré de sentiers de promenade, et de jardins spéciaux tel que le jardin des sept espèces. Il contient aussi un restaurant et une petite galerie d’art. Le parc dispose aussi d’un amphithéâtre qui a accueilli des spectacles musicaux avec des vedettes telles que Backstreet Boys, Lauryn Hill, Ziggy Marley, The Cranberries etc …

Le Founders Museum au sein de la ville retrace l’histoire des premiers colons de Raanana ; depuis le débarquement de l’association Ahuza Alef- New York, jusqu’à l’obtention par Raanana en 1936 du statut de conseil local.

HÔPITAUX ET CENTRES MEDICAUX

Le Centre de réadaptation de l’hôpital Loewenstein se trouve à Raanana. Créé en 1958, Loewenstein est le seul hôpital de réadaptation du pays et est géré par Clalit Health Services qui est le plus grand fournisseur de soins de santé d’Israël. Disposant de plusieurs étages, son bâtiment actuel est entouré d’un grand jardin et a une capacité d’accueil de 240 lits de rééducation pour des soins hospitaliers à plus ou moins long terme. Vu qu’il s’agit d’un centre national, les patients sont admis de toutes les régions du pays, de tous les fonds de santé, auprès du Ministère de la défense et de celui de la santé, ainsi que des hôpitaux et dispensaires généraux israéliens et étrangers.

SPORTS 

La ville a un club de football qui a pour dénomination Hapoel Raanana. En  basketball, la ville a le club Maccabi Raanana qui joue dans la ligue nationale. Raanana est aussi un centre de l’Union du Rugby en Israël ; l’équipe locale de rugby porte le nom de Raanana Roosters. Enfin on n’oublie pas qu’en raison de sa forte population d’expatriés américains qui l’influence, il existe aussi le Raanana Express qui est une équipe inaugurale de la ligue israélienne de baseball.

RESIDENTS NOTABLES ET VILLES JUMELÉES

Plusieurs personnalités politiques, sportives, scientifiques et artistiques vivent et demeurent à Raanana. On peut citer notamment : Naftali Bennett (homme politique, chef du parti The Jewish Home , ministre de l’Éducation), Peter Deutsch ( ancien membre du Congrès américain), Raanan Gissin ( politologue), Israel Gohberg (mathématicien), Yael Grobglas (actrice), Yihye Haybi (photographe), Haim Hefer (auteur-compositeur, poète et écrivain), Uzi Landau (ancien homme politique et ancien ministre), Keren Leibovitch (championne des nageurs paralympiques) et enfin Paul L. Smith ( acteur d’origine américaine).

Raanana entretien des relations de jumelage avec les villes suivantes :

Netherlands Opsterland , Pays – Bas (depuis 1963) 

Bramsche , Allemagne (depuis 1978) 

 Boulogne-Billancourt , France (depuis 1994) 

Tainan , Taiwan (depuis 1999)

 Atlanta , États-Unis (depuis 2001)

Goslar , Allemagne (depuis 2006)

 Poznań , Pologne (depuis 2010) 




ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Le ministère de la Santé s'inquiète du pic de contamination du Coronavirus juste avant Yom Kippour

Plus de 8 000 cas de coronavirus ont été dianostiqués en un jour. Le ministère de la Santé a exprimer…

Coronavirus : les experts pensent-ils que le confinement fonctionnera ?

Le confinement est un « désastre pour le pays et pour l’économie ». Un confinement total est la mort de l’économie et…

La police promet des contrôles stricts lors de ce nouveau confinement

Les forces de l’ordres ont dressé de nombreux check-point à travers le pays la semaine dernière. Néanmoins, beaucoup de travailleurs…

Le gouvernement a approuvé un confinement total qui commence vendredi

Les prières et les manifestations seront autorisées par groupe de 20 personnes en extérieur et à moins d’un kilomètres du…

Plan d'action en 20 étapes de Naftali Bennett pour endiguer la crise du coronavirus

Le score de Naftali Bennet ne cesse de grimper dans les récents sondages. Il a partagé sur Facebook ses 20…

Rapport : les manifestions ont entraîné un pic de contamination du Coronavirus

Les chercheurs se sont concentrés sur deux paramètres : la période estimé de l’augmentation du taux de contamination et l’augmentation…

Interdiction de l'abbatage rituel en Pologne : un coup dur pour les communautés juives d'Europe

Le parlement polonais a approuvé une loi interdisant l’abattage rituel à des fins d’exportation initiée par le parti au pouvoir.…