fbpx

Le Mont des Oliviers

Table des matières

Le Mont des Oliviers est un haut lieu saint de Jérusalem qui se situe à plus de 800 mètres d’altitude. Prisé pour le recueillement et doté d’un point de vue imprenable, le Mont des Oliviers est un des lieux les plus visités dans le monde. Le cimetière juif offre une sérénité et une tranquillité hors du commun qui vaut largement le détour. Partons à la découverte du Mont des Oliviers de son histoire, à son emplacement en passant par les différents sites religieux qu’il regroupe.

L’histoire du Mont des Oliviers

Jérusalem est largement visité chaque année par les touristes et pèlerins de tous horizons en raison de sa beauté. Le Mont des Oliviers fait partie des lieux saints associés au Judaïsme. Située en dehors de la ville, il s’agit d’une crête montagneuse s’élevant à plus de 800 mètres d’altitude.

Il doit son nom aux nombreux oliviers, aujourd’hui disparus, qui ornaient ses chemins. Il est également utilisé comme lieu de prière et de sépulture juif, chrétien et islamique depuis le temps du temple d’Hérode. Un point d’observation, situé au sommet du Mont, vous permettra de bénéficier d’un magnifique panorama.

Le site sert de lieu de repos éternel à des nombreuses personnalités ou religieux qui se sont particulièrement illustrés de leur vivant. Des guides sont à votre disposition pour aider à circuler dans le Mont des Oliviers et à repérer les diverses tombes. C’est un privilège d’être enterré au sein de ce lieu sacré, car la tradition promet aux morts d’être ressuscités lors du Jour du Jugement.

Depuis la création de l’État d’Israël, le Mont des Oliviers est un sujet de discorde entre les Israéliens et le peuple palestinien. Les tombes sont régulièrement profanées et dégradées, elles doivent faire l’objet de fréquentes réparations que des bénévoles s’attellent à réaliser.

Les différents sites religieux du Mont des Oliviers

À l’image de la ville de Jérusalem, le Mont des Oliviers est un lieu saint pour les pratiquants de différentes religions abrahamiques. Les juifs, les chrétiens et les musulmans ont la possibilité de venir s’y recueillir ou de se rendre dans un lieu de culte dédié à la pratique de leur religion dans Jérusalem. Temples, églises et mosquées se côtoient malgré les tensions.

Les sites chrétiens sont assez peu répandus, mais on peut noter la beauté remarquable de l’église de l’Ascension, bâtie dans le style wilhelminien byzantin. Elle est dotée d’un impressionnant clocher, ainsi que de superbes fresques et mosaïques. 

On peut également parler du jardin de Gethsémani où Jésus aurait prié pour la dernière fois avant son arrestation. On peut y visiter l’Église de Toutes les Nations construite sur une ancienne oliveraie. On retrouve enfin l’église de Marie-Madeleine, de style orthodoxe russe, érigée en 1895.

Elle renferme la relique de deux saints et dispose d’un couvent où vivent une trentaine de religieuses réputées pour leur artisanat. Les dômes dorés renferment de riches ornements comme des statues en marbre et en bronze. On peut également y voir de magistrales peintures murales.

Le Mont des Oliviers est également très important pour les musulmans. La légende dit que lors de la fin des temps se formera un pont doté de sept arches qui permettra aux justes de passer du Mont des Oliviers au Mont du Temple. Est également énoncée la restitution de la sainte Kaaba au Mont des Oliviers.

En ce qui concerne la religion juive, le site regroupe, en plus du cimetière, le tombeau des prophètes. Il représenterait le lieu de repos des prophètes H’agaï, Malachie et Zacharie. Il est également considéré comme le lieu de sépulture de nombreuses autres importantes icônes religieuses.

Comment se rendre au Mont des Oliviers ?

On peut rallier le Mont des Oliviers à pieds en partant de la porte des Lions située dans la vieille ville. Si vous voulez en prendre plein la vue, nous vous conseillons d’emprunter la promenade en partant de la porte des Déchets. Cet itinéraire est plus long, mais il possède l’avantage d’être assez pittoresque. Si vous préférez, des bus sont à votre disposition à destination de la base du Mont.

En revanche, en tant que touriste, il vaut mieux éviter certains lieux comme « rabaa al — adawiya st. », « Rue Martin Buber » et « quartier Ras el Amud » qui sont fréquemment soumis à des tensions. Même si la région est majoritairement sûre, n’hésitez pas à vous renseigner pour réserver un guide qui pourra vous escorter en toute sécurité.