fbpx

mer' 17 Juil' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une délégation brésilienne est actuellement en Israël pour discuter du spray nasal anti COVID israélien

Le ministre des Affaire Etrangères Enesto Araujo et le fils du président Eduardo Bolsonaro assisteront à des réunions, dont certaines avec Netanyahu dans le bureau du Premier ministre. Ils n’auront pas à se mettre en quarantaine.

Une délégation de responsables du gouvernement brésilien est arrivé en Israël dimanche pour une série de réunion avec leurs homologues israéliens concernant les efforts dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, y compris un spray nasal contre le COVID-19 développé en Israël, et que le Premier ministre Benyamin Netanyahou a décrit comme un traitement « miracle ».

La délégation, qui inclus le ministre des Affaires Etrangères Enesto Araujo et le dirigeant du Comité des Affaires Etrangères du Congrès Eduardo Bolsonaro, le fils du Président brésilien Jair Bolsonaro, sera autorisé à entrer en Israël sans avoir à se placer en quarantaine, bien que les citoyens étrangers pénétrant en Israël puissent amener la mutation brésilienne du COVID-19.

Nos confrères de Ynet ont rapporté que la délégation serait confinée dans son hôtel pendant toute sa visite, à l’exception des rencontres avec Netanyahou et le ministre des Affaires Etrangères Gabi Ashkenazi, qui auront respectivement lieu au bureau du Premier ministre et au ministère des Affaires étrangères.

Le ministère des Affaires Etrangères a confirmé que les réunions se tiendraient « dans les respects des consignes du ministère de la Santé ».

La délégation rencontrera Netanyahou et les responsables du ministère de la Santé « pour examiner des options de coopération face au coronavirus ».

Des représentants de l’hôpital Ichilov de Te Aviv, où a été développé le spray nasal CD24, rencontreront les membres de la délégation à leur hôtel après que la demande de visite de l’hôpital ait été refusée.

Jair Bolsonaro a déclaré le mois dernier que son gouvernement demanderait une autorisation d’utilisation pour les cas d’urgence du spray nasal développé en Israël.

« EXO-CD24 est un spray nasal qui a été développé au centre médical de Ichilov en Israël, et qui est efficace à presque 100%, 29 patients sur 30, contre les cas graves de COVID » a tweeté Bolsonaro deux jours après sa conversation téléphonique avec Netanyahou.

« Une demande pour analyser ce médicament pour une utilisation d’urgence sera envoyée rapidement au régulateur de Santé fédéral Anvisa » a écrit Bolsonaro.

L’hôpital Ichilov a annoncé début Février que l’un de ses chercheurs avait mené des tests de Phase 1, c’est-à-dire la première des trois phases des essais cliniques, d’un spray nasal qu’il a développé contre les symptômes respiratoires liés au COVID-19.

Le chercheur, Nadir Arber, a administré le spray à 30 patients atteint du coronavirus et dont l’état allait de modéré à grave, et 29 d’entre eux ont pu sortir de l’hôpital dans les 3 à 5 jours.

L’hôpital n’a pas précisé si un placebo avait été donné à un groupe de contrôle, et n’a pour l’instant pas publié ses résultats dans une publication scientifique. Pour être considéré comme efficace par les scientifiques, les nouveaux traitements doivent subir des essais cliniques randomisés, contrôlés et anonymisés, et les résultats doivent être partagés dans les publications de recherches.

Cependant, cela n’a pas empêché Netanyahou de saluer le EXO-CD24 comme un médicament « miracle ».

Bolsonaro a beaucoup critiqué les mesures de confinement, mais a encouragé l’utilisation des médicament contre le paludisme comme la chloroquine et de l’hydrochloroquine dans la lutte contre le coronavirus.

Bolsonaro entretient néanmoins des liens étroits avec Netanyahou.

L’une de ses premières mesures après son élection en 2018 a été de suivre l’exemple de son modèle politique Donald Trump et de déplacé l’ambassade du Brésil de Tel Aviv à Jérusalem. Le Brésil a ouvert un bureau commercial à Jérsalem en 2019 qui a été salué comme une signe avant coureur de l’ouverture d’une ambassade dans la capitale israélienne.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Huguette de La Réunion, par Antoine Desjardins

Huguette Bello Le communisme fait 2% en France. Les citoyens demandent à cor et à cri depuis trente ans un…

Scénarios pour l’avenir des Juifs de France – Dov Maimon et Steve Ohana pour “Mosaïque”

Face à l’augmentation des actes antisémites en France et à ce clip télévisé estampillé LICRA montrant comment, dans la vie…

Gilles-William Goldnadel : “Quand l’extrême gauche médiatique exige la fin de l’anticonformisme audiovisuel”

Le “barrage républicain” du second tour des législatives laissera dans les esprits d’ineffaçables traces, estime le chroniqueur du Figaro Vox.…

Guerre Israël-Hamas: la France accueillera “prochainement” des Palestiniens de Gaza

Les demandes de visas de Palestiniens de Gaza, actuellement bloqués en Égypte “sont en cours d’instruction par les autorités françaises”, a indiqué ce…

Qui sont les harédim israéliens ? par Dror Even-Sapir pour Akadem

La Cour suprême a ordonné la conscription des étudiants ultra-orthodoxes, alors qu’ils étaient exemptés de service militaire depuis la création…

Tribune : Pour une défrérisation de la vie politique française. Alexandre Feigenbaum pour Dhimmi Watch

Le scandale de la France Insoumise va bien au-delà des appels à la haine lancés par des membres de ce…

Plus le langage est pauvre, moins la pensée existe. Michal Gans.

Christophe Clavé a dit un jour : “La disparition progressive des temps (subjonctif, passé simple, imparfait, formes composées du futur,…