fbpx

mer' 17 Juil' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Iran : Deuxième tour des élections présidentielles se tenant hier vendredi 5 juillet

Rapports provenant de différentes villes :

En Iran, le taux de participation aux élections reste très faible dans tout le pays, Et les propagandes du régime pour exagérer la participation afin de préparer le terrain pour de grandes fraudes.

Selon les rapports reçus de 31 provinces du pays, jusqu’à 15h00, les centres de vote du régime sont encore déserts et le régime a échoué à mobiliser les électeurs. Les médias affiliés aux Gardiens de la révolution ont commencé à diffuser de fausses nouvelles sur une augmentation de la participation par rapport au premier tour pour préparer le terrain à des fraudes massives.

Téhéran : Cet après-midi, aucun électeur n’était présent dans les bureaux de vote des rues Hilal Ahmar, Saadat Abad, et Allameh à Téhéran. Aux bureaux de vote de la mosquée Imam Hossein, 3 personnes étaient présentes, à la mosquée Khomeini 2 personnes, à la mosquée Imam Hassan 15 personnes, à l’école primaire Haj Hossein 2 personnes, à la mosquée Al-Nabi Narmak 10 personnes et le matin, aux bureaux de la mosquée Musa bin Jafar 2 personnes, à l’école technique Ghasemi 3 personnes, à l’école primaire Hijab 3 électeurs et au Conservatoire Sai 8 électeurs ont été observés. Plusieurs bureaux de vote de la place Imam Hossein vers la porte du gouvernement ont été fermés.

À Mashhad, le régime a amené un certain nombre d’opérateurs afghans au bureau de vote de la mosquée Javad Al-Aima. Il n’y avait que quelques électeurs dans les bureaux de la mosquée Imam Hassan et de la mosquée Ruqiya. À 13h00, il y avait 8 électeurs à la mosquée Seyed à Ispahan et 2 électeurs à l’école primaire Nawab Safavi. À Shiraz, Sari, Tabriz, Sarab, Kerman, Brazjan, Mahshahr, Yazd, Kish, Semirom, Andimeshk, Sanandaj, Bukan, Ashnoye, Kermanshah, Urmia, Farsan Chaharmahal et Bakhtiari, Islamshahr, Ahvaz, et d’autres villes, jusqu’à 15h00, on voyait rarement un électeur.

À Téhéran, le régime a annoncé aux demandeurs d’emploi que la condition pour être embauché était de participer aux élections. À Shadegan et Abadan, le régime a fait appel aux chefs des tribus arabes pour encourager les citoyens arabes à voter. À Shiraz, les mercenaires ont approché les familles des prisonniers en leur promettant que s’ils votaient, leurs enfants seraient libérés, mais les familles ont répondu qu’elles n’accepteraient pas une telle disgrâce.

À Khormadareh, la mère de l’un des blessés lors de l’insurrection de 2021 demandait aux gens de ne pas voter, lorsque les Basij l’ont attaquée et les gens ont combattu les mercenaires pour soutenir cette mère. La police a arrêté cette mère et les personnes venues à son aide.

À Saravan, les mercenaires du régime ont apporté les urnes à la mosquée Sediq Akbar avec un minibus pour recueillir les votes des fidèles, mais les jeunes courageux ont incendié les urnes et le minibus, qui a dû être emporté avec une grue. À Kohrang, Chaharmahal et Bakhtiari, les partisans de Jalili ont volé les urnes dans les villages d’Ali Abad et Faridun Abad. À Aq Qala (province du Golestan), le régime a amené des femmes des Basij aux bureaux de vote pour voter pour Jalili. Dans certaines branches à Yazd, on donnait aux électeurs un plat de pilaf et un ragoût de ghee, mais il n’y avait personne pour voter. À Qaimshahr, les agents gouvernementaux menaçaient les gens de voter pour Said Jalili.

Les forces répressives à Téhéran ont déployé beaucoup de forces dans la rue Elkhebal et la place Ferdowsi. Une unité spéciale avec 20 motos, 3 grands vans, 2 patrouilles et une Nissan Naja sont présentes au théâtre de la ville. Sur la place Valiasr, les forces des Gardiens de la révolution et une unité spéciale sont stationnées avec 10 motos des Gardiens et 20 motos de l’unité spéciale et une Nissan Faraja. Sur le boulevard Keshavarz, il y a beaucoup de motos en vêtements civils, et devant l’université de Téhéran, une patrouille de la Nissan Intelligence Corps circule, à l’intersection d’Azadi et Tawheed, une patrouille de Naja et une patrouille de Samand Naja sont stationnées.

© Hamid Enayat

L’article Iran : Deuxième tour des élections présidentielles se tenant hier vendredi 5 juillet est apparu en premier sur Tribune Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Huguette de La Réunion, par Antoine Desjardins

Huguette Bello Le communisme fait 2% en France. Les citoyens demandent à cor et à cri depuis trente ans un…

Scénarios pour l’avenir des Juifs de France – Dov Maimon et Steve Ohana pour “Mosaïque”

Face à l’augmentation des actes antisémites en France et à ce clip télévisé estampillé LICRA montrant comment, dans la vie…

Gilles-William Goldnadel : “Quand l’extrême gauche médiatique exige la fin de l’anticonformisme audiovisuel”

Le “barrage républicain” du second tour des législatives laissera dans les esprits d’ineffaçables traces, estime le chroniqueur du Figaro Vox.…

Guerre Israël-Hamas: la France accueillera “prochainement” des Palestiniens de Gaza

Les demandes de visas de Palestiniens de Gaza, actuellement bloqués en Égypte “sont en cours d’instruction par les autorités françaises”, a indiqué ce…

Qui sont les harédim israéliens ? par Dror Even-Sapir pour Akadem

La Cour suprême a ordonné la conscription des étudiants ultra-orthodoxes, alors qu’ils étaient exemptés de service militaire depuis la création…

Tribune : Pour une défrérisation de la vie politique française. Alexandre Feigenbaum pour Dhimmi Watch

Le scandale de la France Insoumise va bien au-delà des appels à la haine lancés par des membres de ce…

Plus le langage est pauvre, moins la pensée existe. Michal Gans.

Christophe Clavé a dit un jour : “La disparition progressive des temps (subjonctif, passé simple, imparfait, formes composées du futur,…