fbpx

jeu' 13 Juin' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Paulette Touzard Dawidowicz. Pourquoi cette polémique autour des Stolpersteine

Je souhaite dans ce contexte qui nous rappelle les heures les plus noires rappeler une polémique qui ne devrait pas exister entre nous autour des Stolpersteine.

Chacun est libre bien-entendu de faire son choix concernant la mémoire de ses proches bien-entendu, mais dès que nous essayons de faire entendre un avis négatif, avec des raisons qui ont justement trait à notre mémoire, nous nous retrouvons dans une situation de haine entre nous qui ressemble à la folie furieuse dont nous sommes victimes depuis le 7 Octobre.  

Les fervents des Stolpersteine sont en général fermés et à double tour. Ce qui est tout à fait paradoxal puisque pour ma part j’interviens depuis plus de quarante ans dans les établissements scolaires, je témoigne aujourd’hui car nous allons bientôt disparaitre, et la parole des militants de la mémoire concernant ce problème n’obtient aucune écoute sinon des réactions d’agressivité.

Serge Klarsfeld et le Mémorial de la Shoah ont aussi des interrogations concernant ces pavés. Nous apposons nous-mêmes des plaques en hommage aux enfants Juifs déportés assassinés parce que nés Juifs.

“Assassinés parce que nés Juifs”

Et c’est ce que nous imposons: Que soit gravé “Assassinés parce que nés Juifs”, avec le soutien de Serge Klarsfeld, car nous faisons aussi partie de son association.  Nous les apposons dans les établissements scolaires, ce qui permettra aux professeurs de continuer à transmettre l’histoire de la Shoah après notre disparition et  pour les plus petits dans les espaces publics.

Le problème avec les Stolpersteine est que le fondateur allemand de ces pavés n’a pas une position claire. Et nous ne comprenons pas cette  volonté de ne pas être à l’écoute des inquiétudes des militants de terrain survivants que nous sommes.

Jonathan Hayoun, qui est encore très jeune, a, avec Judith Cohen-Solal très jeune également, psychanalyste de surcroit, une réelle prise de conscience concernant ce qui se trame autour de notre mémoire.

Je pense que nous sommes totalement dans un problème psychanalytique dans cette volonté de vouloir absolument mettre la tête dans le sable lorsque nous réclamons simplement une réflexion.

Jonathan Hayoun et Judith Cohen-Solal travaillent tous les deux sur le négationnisme et la transmission indispensable, vitale, de l’histoire de l’antisémitisme.  Ils ont réalisé deux documentaires importants que nous avons diffusés devant des milliers d’élèves, en leur présence également. Il s’agit pour le négationnisme de “Sauver Auschwitz” et pour lutter contre l’ignorance de “Histoire de l’antisémitisme”, diffusé plusieurs fois sur ARTE.

Quel rapport avec les Stolpersteine?

Alors que je savais la raison pour laquelle j’étais contre ces pavés, avec à la base – mais je reconnais que nous pouvons ne pas avoir le même ressenti selon le traumatisme de chacun, même si nous avons pour certains eu une certaine résilience,  ce qui signifie un dépassement et non la disparition du traumatisme-, que pour moi le fait de marcher sur ces pavés me donne l’impression de marcher sur nos morts, déjà gazés et en cendres, brûlés dans les fours crématoires, et que cela m’est très difficile à supporter.

Le documentaire “Sauver Auschwitz” permet de mieux comprendre cette réaction qui n’est pas unique puisque l’on comprend malheureusement ce négationnisme avec les maisons construites à Birkenau sur les cendres de nos morts, illustré par le rejet des propriétaires qui souhaitent ne plus accepter que ce qu’ils appellent “les touristes”, -soit les familles venues se  recueillir-, puissent continuer à fouler le sol de leur propriété privée.

Reste l’autre problème, la non-acceptation du fondateur des pavés de graver “Assassinés parce que nés Juifs”. Quelle est la raison de  notre désaccord concernant ce refus ferme et définitif ? Un professeur avait décidé avec l’accord du Maire d’une ville de faire intervenir les responsables des poses de Stolpersteine pour rendre hommage à quelques familles déportées et gazées à Auschwitz dans une ville où une grande majorité de Juifs avaient réussi à se sauver. Il ne restait donc que peu de Déportés, même si c’est toujours trop. Nous avions en 2013 rendu hommage aux Déportés en gravant leurs noms aux monuments aux morts. La famille la plus importante se trouve être là mienne. Si je n’avais pas représenté l’Amejd, je n’aurais pas été mise au courant et des pavés auraient été apposés sans notre accord.

Nous avons toutefois décidé d’intervenir auprès du fondateur à Berlin pour lui demander de bien vouloir accepter d’inscrire cette précision sur les raisons de ce massacre, et nous nous sommes retrouvés devant une fin de non recevoir.

Pour quelle raison est-ce un négationnisme ? Parce que en faisant croire que l’on rend hommage aux Juifs Déportés, on oublie l’hommage rendu à tous les déportés, ou internés, ou résistants fusillés non-Juifs, aux membres de la Wehrmacht qui figurent déjà, et nous ne savons pas ce qu’ils ajouteront par la suite: ce mélange sans précision pour la Shoah permet  d’occulter les camps d’extermination et la Solution finale, soit l’extermination du peuple Juif jusqu’au dernier des bébés, et de préparer ainsi ce négationnisme de la Shoah lorsque tous les survivants que nous sommes auront tous disparus, ce qui devrait je l’espère mieux vous alerter  dans ce contexte de tous les dangers dans lequel nous nous retrouvons aujourd’hui.

Les lanceurs d’alerte ne sont malheureusement jamais écoutés avant la catastrophe. J’espère que ce message permettra une profonde réflexion dans l’intérêt de nos jeunes générations.

Am Israël Haï.  Et nous vivrons nous aussi.

© Paulette Touzard Dawidowicz

‌‌

Membre de la Fédération de la Licra Paris.  Ex Présidente de la Fédération régionale Licra Nord Picardie. Ex Membre des Conseils et Bureaux exécutifs de la Licra jusque Patrick Gaubert. Ex Membre de plusieurs Commissions. Présidente de l’Association pour la Mémoire des enfants Juifs déportés de Lille Métropole et Nord Pas de Calais.  Membre du bureau National du Comejd.  Membre des FFDJF présidé par Serge Klarsfeld.

Cette liste? C’est “un peu” de Paulette Touzard Dawidowicz, une Femme majuscule et rare dont les paroles et les actes coïncident harmonieusement. Une voix rare. Simple, Humble et Majestueuse.

L’article Paulette Touzard Dawidowicz. Pourquoi cette polémique autour des Stolpersteine est apparu en premier sur Tribune Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Merci Françoise. Par Etienne Daho

Photo: Jean-Marie Périer Lorsque nous t’avons veillée hier tard dans la nuit, tu étais belle, apaisée. Notre chagrin s’est substitué…

Un tour d’écrou pour la démocratie. Georges-Elia Sarfati

Georges-Elia Sarfati À l’issue des résultats des élections du Parlement européen, la France se dispose à renouveler la composition de…

Discours de Miriam Novak à l’Assemblée générale de l’ONU, 18 au 23 Septembre 2023

Lors de l’Assemblée générale extraordinaire des Nations Unies à New York (2021), tenueà la demande des dirigeants de l’Union européenne…

Élections en Iran: Stand-Up Comedy

Finalement, le Conseil des Gardiens, dont tous les membres sont entièrement nommés par le dictateur religieux, Ali Khamenei, a désigné…

Lee Yaron: “Le 7 octobre, le rêve d’Israël s’est brisé”. Par Guillaume de Dieuleveult

Lee Yaron. Caterina Favino/Grasset  7 octobre, Lee Yaron, Grasset ENTRETIEN – La journaliste publie 7 octobre. Le récit des destins croisés d’Israéliens confrontés à l’attaque…

Le Nord « sous attaque massive » : le Hezbollah a tiré un barrage de + de 160 roquettes sur le nord d’Israël

Ces derniers rapports faisant état d’attaques à la roquette dans le Nord font suite à l’élimination présumée par Israël de…