fbpx

jeu' 13 Juin' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La France exclut Israël du Salon Eurosatory

À quelques jours des élections européennes, et dans un contexte international toujours plus tendu, le gouvernement français a pris la décision, sans explication, d’exclure la délégation israélienne du salon de la Défense et de la Sécurité Eurosatory. C’est le premier véritable acte de boycott du gouvernement français contre Israël.
Récit.

« À la demande des autorités françaises, les entreprises israéliennes ne seront pas présentes à Eurosatory, salon international de la Défense et de la Sécurité qui se déroule près de Paris à partir du 17 juin. Les conditions ne sont plus réunies pour recevoir les entreprises israéliennes au salon français, dans un contexte où le président de la République appelle à ce que les opérations israéliennes cessent à Rafah. Conformément aux déclarations du président de la République, il est urgent d’obtenir un cessez-le-feu qui permette tout à la fois d’assurer la protection des populations à Gaza, la libération de tous les otages et le plein accès de l’aide humanitaire». C’est en ces termes que le ministère des Armées a annoncé, le 31 mai, dans un communiqué, l’exclusion de la délégation israélienne d’Eurosatory, premier salon au monde autour de la défense et la sécurité, terrestre et aérienne.

Contacté par Actualité Juive pour comprendre de quelles «conditions» il s’agissait, le ministère des Armées n’a pas souhaité en dire plus. Organisé par le COGES (Commissariat général des expositions et salons), sous le patronat du GICAT (Groupement des industries françaises de défense terrestre), Eurosatory est une entité émanant du ministère des Armées. Ayant lieu tous les deux ans, à Villepinte, le salon est stratégique pour les sociétés spécialisées dans l’innovation technologique, l’armement, la cybersécurité et la défense. Cette année, près de 2 000 exposants venant de 90 pays seront présents, parmi lesquels 74 entreprises israéliennes étaient inscrites, dont une dizaine d’armement.

RÉCOMPENSE AU TERRORISME

Le 31 mai, Charles Beaudouin, directeur du COGES, a publié un communiqué abondant dans le même sens que celui du ministère. Aujourd’hui, LFI et les associations pro-palestiniennes, qui manifestaient depuis la mi-mai pour le boycott de la présence israélienne afin d’«empêcher le commerce d’armements susceptibles d’être utilisés par Tsahal à Gaza», crient victoire. Benny Gantz, ministre du cabinet de guerre, a appelé le Premier ministre Gabriel Attal pour lui demander «de reconsidérer l’interdiction de la venue de la délégation israélienne à Eurosatory, qui est inacceptable et constitue une récompense pour le terrorisme» (source: X). Depuis, aucune réaction claire et ferme, ni de la part du gouvernement israélien, dont l’ambassade en France s’est abstenue de commentaires vu la «situation délicate», ni du gouvernement français, si ce n’est un tweet d’Emmanuel Macron soutenant la proposition de Joe Biden concernant le nouvel accord diplomatique, vu «positivement» par le Hamas. Ce boycott d’un pays ami d’Israël lui coûtera-t-il cher? «Pour les poids lourds de l’industrie de défense israélienne, cela ne lui occasionnera pas de pertes financières, pour le moins sur le court terme. Leur carnet de commande est déjà plein pour un moment. Mais pour les entreprises moins importantes et les startups qui devaient venir, cela peut effectivement les impacter», indique à Actualité Juive Julien Roitman, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Israël-France (CCIFF), dont le communiqué officiel rappelle que «porter ce mauvais coup à un pays allié en guerre contre les monstres qui ont perpétré le massacre du 7 octobre […] rappellerait fâcheusement aux Israéliens l’embargo de juin 1967 lorsque leur pays était encerclé par les armées ennemies et menacé de destruction».

CONSÉQUENCES FINANCIÈRES

Cette exclusion risque également de créer un précédent pouvant entraîner un effet domino sur les
prochains salons de défense dans le monde, notamment à Las Vegas, Londres, Abu Dhabi ou au Bourget. Céder aux pressions de la rue alors qu’un pays ami est en proie à une lutte pour sa survie face à plusieurs groupes terroristes constitue une «double faute, diplomatique et politique», selon le CRIF (source: X). D’autres diront que cela n’est pas surprenant étant donné que la France avait limité sa vente d’équipements militaires à Israël depuis plusieurs mois, «ces licences d’exportation concernent essentiellement des transferts de pièces détachées, et non des systèmes d’armes complets», se justifiait Sébastien Lecornu, ministre des Armées, le 21 avril au Parisien.
Cette exclusion pourrait, en outre, impacter la nouvelle coopération industrielle germano-américaine avec Israël, visant à doter les pays européens qui le souhaitent, du système antimissile israélien Arrow-3. Face à la menace russe, l’Allemagne sera la première à s’en équiper avec la Pologne d’ici 2025, et 17 autres pays ont rejoint cet immense élan de «bouclier du ciel européen». Alors que l’offre de la France et l’Italie, concurrente d’Arrow-3, a été refusée, il se peut que cet échec ait joué en faveur de l’exclusion d’Israël à Eurosatory. D’ici au 17 juin, le boycott israélien peut évoluer. La CCIFF appelle à la modération dans son communiqué: «Il paraît important de préserver les liens tissés dans tous les domaines depuis trois quarts de siècle entre la France et Israël». Si tel n’était pas le cas, des stands de pays amis d’Israël pourraient accueillir des exposants israéliens, d’après nos informations. ■ Sarah Bismuth

L’article La France exclut Israël du Salon Eurosatory est apparu en premier sur Actualité Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Merci Françoise. Par Etienne Daho

Photo: Jean-Marie Périer Lorsque nous t’avons veillée hier tard dans la nuit, tu étais belle, apaisée. Notre chagrin s’est substitué…

Un tour d’écrou pour la démocratie. Georges-Elia Sarfati

Georges-Elia Sarfati À l’issue des résultats des élections du Parlement européen, la France se dispose à renouveler la composition de…

Discours de Miriam Novak à l’Assemblée générale de l’ONU, 18 au 23 Septembre 2023

Lors de l’Assemblée générale extraordinaire des Nations Unies à New York (2021), tenueà la demande des dirigeants de l’Union européenne…

Élections en Iran: Stand-Up Comedy

Finalement, le Conseil des Gardiens, dont tous les membres sont entièrement nommés par le dictateur religieux, Ali Khamenei, a désigné…

Lee Yaron: “Le 7 octobre, le rêve d’Israël s’est brisé”. Par Guillaume de Dieuleveult

Lee Yaron. Caterina Favino/Grasset  7 octobre, Lee Yaron, Grasset ENTRETIEN – La journaliste publie 7 octobre. Le récit des destins croisés d’Israéliens confrontés à l’attaque…

Le Nord « sous attaque massive » : le Hezbollah a tiré un barrage de + de 160 roquettes sur le nord d’Israël

Ces derniers rapports faisant état d’attaques à la roquette dans le Nord font suite à l’élimination présumée par Israël de…