fbpx

jeu' 13 Juin' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Hamas te connaît bien

À Rafah, les images d’enfants carbonisés, décapités, de mères endeuillées, de tentes humanitaires consumées par le feu, nous soulèvent le cœur à tous.
Ce sont des destins effacés, des vies arrachées, des noms écrits au passé qui viennent tragiquement s’ajouter aux milliers d’autres civils gazaouis
Le crime de ces enfants ? Être nés du mauvais côté de la frontière.
Fussent-ils nés en Israël qu’une chambre forte les aurait abrités. Fussent-ils nés en Israël qu’une armée leur serait dévouée.
Fussent-ils nés en Israël qu’ils jouiraient, comme 2 millions d’Arabes israéliens, de droits et libertés uniques au Moyen-Orient.
Fussent-ils nés en Israël que la conscience collective aurait fait de leur protection l’impératif suprême. Mais ces enfants, ces femmes et ces hommes, écrasés sous les décombres, assourdis par le fracas de bombes, sont nés à Gaza, condamnés à subir le sort que leur réserve un régime adossé au Mal.
Moins bien armé qu’Israël, moins vaillant que Tsahal, ce régime ne peut espérer de victoire militaire, mais la guerre ne se gagne pas que par les munitions.
Plutôt, ce régime à cagoules mise sur un autre atout, bien plus puissant. Cet atout, c’est toi.
Toi, qui t’indignes légitimement des souffrances d’innocents.
Toi, à qui la logique exhibitionniste des réseaux sociaux impose des images d’une violence inouïe.
Toi, qui manifestes pour sortir de la trame tranquille et sage d’une existence en manque de frissons, en manque de cause historique.
Toi, dont la crainte d’appartenir au « mauvais côté de l’Histoire » t’amène à te ranger hâtivement du côté des plus faibles, bien que le faible pratique le djihad et le fort, la démocratie libérale. Toi dont la connexion internet se fait malheureusement plus rare lorsque les vies en question sont ouïghoures, iraniennes, kurdes ou encore soudanaises.
Oui toi, qui pour t’inscrire dans ton temps et faire l’ostentation de ta vertu humaniste, exiges depuis ton compte Instagram un « cessez-le feu », tu es la carte maîtresse du Hamas.
Sans toi, sans tes indignations, sans tes manifestations, sans tes boycotts, sans ton incapacité à distinguer l’émotion de la conviction, les pressions que le monde civilisé impose à Israël s’effondrent, le Hamas s’effondre.
Sans toi, les brigades du fléau ne verraient plus d’intérêt à voir en leurs enfants une simple chair à canon sacrificielle.
Si les enfants de Gaza meurent, c’est pour que tu puisses les pleurer.
Pour Israël la mort de ces milliers d’âmes innocentes est une inévitable tragédie.
Pour le Hamas, c’est une stratégie.
S’il te plaît, ne joue pas son jeu. ■ PAR SIMON MOOS

L’article Le Hamas te connaît bien est apparu en premier sur Actualité Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Daniel Salvatore Schiffer. LES DÉRAISONS DE LA DISSOLUTION : LE CALCUL MACHIAVELIQUE MAIS RISQUÉ DE MACRON

Dissolution ! C’est là, la dissolution de l’Assemblée Nationale, le calcul machiavélique, mais le pari risqué surtout, qu’Emmanuel Macron a trouvé,…

Raphaël Enthoven : “Le nouveau ‘Front populaire’? Une fusion d’antisémites, de rêveurs et de carpettes”

Raphaël Enthoven Le philosophe épingle l’alliance électorale passée à gauche, une “fusion aberrante”, tout en se disant  “désespéré” à la…

Merci Françoise. Par Etienne Daho

Photo: Jean-Marie Périer Lorsque nous t’avons veillée hier tard dans la nuit, tu étais belle, apaisée. Notre chagrin s’est substitué…

Un tour d’écrou pour la démocratie. Georges-Elia Sarfati

Georges-Elia Sarfati À l’issue des résultats des élections du Parlement européen, la France se dispose à renouveler la composition de…

Discours de Miriam Novak à l’Assemblée générale de l’ONU, 18 au 23 Septembre 2023

Lors de l’Assemblée générale extraordinaire des Nations Unies à New York (2021), tenueà la demande des dirigeants de l’Union européenne…

Élections en Iran: Stand-Up Comedy

Finalement, le Conseil des Gardiens, dont tous les membres sont entièrement nommés par le dictateur religieux, Ali Khamenei, a désigné…

Lee Yaron: “Le 7 octobre, le rêve d’Israël s’est brisé”. Par Guillaume de Dieuleveult

Lee Yaron. Caterina Favino/Grasset  7 octobre, Lee Yaron, Grasset ENTRETIEN – La journaliste publie 7 octobre. Le récit des destins croisés d’Israéliens confrontés à l’attaque…