fbpx

dim' 26 Mai' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Président Herzog. “Tant que nos ennemis chercheront à nous détruire, nous ne déposerons pas nos épées”

Isaac Herzog prononce un discours au Mur Occidental à Jérusalem pour la Journée du Souvenir, le dimanche 12 mai 2024 מעיין טואף/לע״מ

“Nous n’avons jamais voulu ni choisi cette terrible guerre. Ni celle-ci, ni celles qui l’ont précédée”, a déclaré le Président

« Je rappelle au monde que jamais nous n’avons voulu de guerre. Nous voulions juste retourner à Sion, vivre dans un Etat juif et démocratique pour bâtir un avenir. Tant que nos ennemis voudront nous exterminer, nous ne poserons pas notre glaive »

Isaac Herzog, président israélien pic.twitter.com/V2t9o2KLax

— i24NEWS Français (@i24NEWS_FR) May 12, 2024

Lors du discours tenu au Mur Occidental pour Yom Hazikaron, ce soir dimanche 12 mai 2024, le Président Herzog a rappelé que le peuple juif a toujours rêvé de paix, mais que tant qu’il serait attaqué, il ne déposera pas ses épées

Des mots poignants pour Yom Hazikaron 2024

“Je me tiens ici, à côté des vestiges de notre Temple, dans des vêtements déchirés. Cette déchirure, symbole du deuil juif, est le symbole du deuil et de la douleur de tout un peuple en cette année de deuil national. C’est le symbole d’une déchirure sanglante dans le cœur du peuple. Une déchirure dans le cœur de l’État d’Israël – brisé, endeuillé, pleurant des larmes amères, refusant d’être consolé pour ses fils et ses filles – soldats et civils, civils et soldats… Une grande tragédie nous a frappés. Je me tourne d’ici, en ce moment sacré, vers nos frères et sœurs retenus en otage, et vers leurs familles : tout au long de ces journées nationales, nous n’oublions jamais qu’il n’y a pas de plus grand commandement que de racheter les captifs. La nation tout entière est avec vous. Nous devons faire preuve de courage et choisir la vie. Ne pas se reposer et ne pas se taire jusqu’à ce qu’ils rentrent tous à la maison.

Le Président, soulignant les funérailles de la journée, a évoqué “les sacrifices consentis par des centaines de soldats enterrés dans tout le pays depuis le massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre et la guerre qui s’en est suivie à Gaza”: “Nous avons conduit cinq de nos bien-aimés à leur repos éternel. Croyez-moi, mes sœurs et mes frères, je voudrais – de tout mon cœur – parler de chacun de nos proches tombés au combat, dans toutes les guerres d’Israël, dans toutes les forces de sécurité, dans tout le pays. De leur bonté, de leur beauté, de leur bravoure. Mais la fracture est si grande, et nos pertes sont trop nombreuses, vraiment trop nombreuses”, poursuit-il, décrivant “les longues heures de combats héroïques dans toutes les villes et communautés du Néguev occidental”, menés à la fois par des civils et des soldats.

“Des centaines de personnes sont tombées le 7 octobre et tout au long des opérations… certaines par le feu et d’autres par suffocation, certaines par l’épée et d’autres par la bête. Certains à la porte de leur maison et d’autres dans des véhicules blindés de transport de troupes, certains dans la chaleur de leur lit et d’autres dans les rues, certains à un poste de garde et d’autres sur le champ de bataille, certains à un arrêt de bus et d’autres à un poste de police. Certains dans une voiture et d’autres dans un véhicule blindé, certains sur les sentiers du kibboutz, certains dans les pâturages et d’autres lors d’une fête, certains dans un centre commercial et d’autres dans des missiles et des roquettes, certains dans des tunnels et d’autres dans la clandestinité. Pour toujours, pour toujours, nous nous souvenons d’eux.

Citoyens d’Israël, en ce moment sacré, je nous rappelle, ainsi qu’au monde entier, que nous n’avons jamais voulu ni choisi cette terrible guerre. Ni celle-ci, ni celles qui l’ont précédée. Tout ce que nous voulions, c’était retourner à Sion, d’où nous avons été expulsés par la force, et y retrouver notre liberté – dans un État juif et démocratique. Construire une vie ici. Un avenir. Un espoir. Nous avons toujours rêvé de paix et de bon voisinage avec tous les peuples et pays de la région, et rien de moins que cela pour toujours. Mais tant que nos ennemis chercheront à nous détruire, nous ne déposerons pas nos épées”.

Isaac Herzog

L’article Président Herzog. “Tant que nos ennemis chercheront à nous détruire, nous ne déposerons pas nos épées” est apparu en premier sur Tribune Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Aux Juges de la CPI face à Israël : Critique de la faculté de juger

Il est des dissymétries morales qui ne peuvent que heurter le sens commun, sinon l’intelligence critique. A tel point que…

Myriam Anissimov. Allemagne, “heure zéro”

Le temps des loups. L’Allemagne et les Allemands (1945-1955)  Olivier Mannoni (trad.),  Harald Jähner 2024. Actes Sud L’histoire des Allemands pendant la…

Francis Moritz. La voix de l’Europe, désinformation, corruption

Il y a voix et voix L’Union Européenne donne régulièrement de la voix par ses très nombreux représentants. À ce…

Gilles-William Goldnadel: “Ça, c’est du journalisme”

Voilà le passage dans lequel la Cour ordonne la libération des otages et que ni @lemondefr ni @franceinter n’ont rapporté…

Martine Eckerling. “Un pogrom au XXI ème siècle”. Pour ceux qui soutiennent le Hamas, voilà ce que vous soutenez…

Un très grand merci à mon amie Françoise Monteilhet qui me l’a offert, pour ce livre, “Un pogrom au XXI…

Hassen Chalghoumi: “Comment l’islam radical prospère en Europe”

Hassen Chalghoumi , l’imam franco-tunisien connu pour ses opinions progressistes et son plaidoyer en faveur du dialogue interreligieux, Imam de…

Gilles-William Goldnadel. Cérémonie en hommage au boucher de Téhéran: nous vivons sous semi occupation

Cérémonie en hommage au boucher de Téhéran pleuré par l’Europe politique soumise . Quand je dis qu’en raison tant de…