fbpx

Syrie : les bombardements israéliens ciblent une zone à la frontière de l’Iraq comportant une forte présence iranienne

Les frappes israéliennes massives avant l’aube sont la quatrième opération de ce type signalée au cours des deux dernières semaines, elles représentent une avancée significative; Des rapports non vérifiés font état de la mort de 31 combattants syriens et pro-iraniens.

Des raids aériens massifs menés par l’armée israélienne après minuit mardi ont ciblé un grand nnombre de sites en Syrie près de la frontière iraquienne, une zone à forte présence militaire iranienne et qui pourrait être utilisé par Téhéran pour transporter des armes dans la région, ont rapporter des médias syriens.

Les frappes aériennes qui ont ciblé plus de 15 infrastructures en lien avec l’Iran. C’était la quatrième opération menée par Israël contre des cibles iraniennes en Syries ces deux dernières semaines. Ce qui montre une augmentation significative du nopmbres de frappes aériennes.

D’après l’agence de presse officielle de la Syrie, SANA, les frappes aériennes ont ciblé des sites dans les zones de Boukamal et Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, où il y a une forte présence de milices soutenues par l’Iran.

Ces frappes Israéliennes contre l’Iran ciblant des zones près de la frontière entre l’Iraq et la Syrie ne sont pas courantes. Ce sont des opérations complexes et éloignées d’Israël, ce qui entraîne le nombres élévé de cibles à chaque raid.

SANA a déclaré que les dirigeants étaient en train d’évaluer si des dommages ou des pertes avaient été causées.

Un responsable des renseignements américains qui était au courant de l’opération a déclaré que les frappes aériennes ont été effectuées grâce à des informations fournies par les Etats-Unis et qu’elles ont ciblé des entrepots en Syrie qui étaient utilisés pour l’acheminements d’armes iraniennes.

Le responsable a dit que les entrepots servaient aussi pour l’acheminement de composants utilisés par l’Iran pour son programme nucléaire. Il n’a pas été précisé si ces composants ont été ciblés par les frappes aériennes de mercredi ou s’il faisait référence à une utilisation précédente de ces mêmes infrastructures.

Un responsable américain anonyme a déclaré que le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo avait discuté des frappes aériennes avec le directeur du Mossad Yossi Cohen lors de sa visite à Washington DC plus tôt cette semaine.

Ces frappes aériennes ont été rapportées quelques heures après la visite de du ministre de la Défense Benny Gantz à la frontière syrienne, où il a déclaré qu’Israël continuerait d’agir contre ses ennemis « proches et éloignés ».

« Nous ne sommes pas assis à attendre. Nous nous défendos activement, politiquement et économiquement », a-t-il déclaré.

L’expert Syrien basé en Europe, Omar Abu Layla, dont l’organisation de presse DeirEzzor24 dispose d’énquêteurs sur le terrain en Syrie, a rapporté que les frappes israéliennes ont touché au moins 16 cibles distinctes associées au Corps des gardiens de la révolution islamique d’Iran, au Hezbollah libanais et à un certain nombre d’autres milices chiites soutenues par l’Iran.

L’Observatoire syrien des Droits de l’Homme basé en Grande-Bretagne, une organisation d’opposition pro syrienne, a dit que les frappes aériennes avaient touché 18 infrastructures et que 31 combattants avaient été tués, sept d’entre eux étaient des soldats syriens et les autres étaient « des combattants d’une milice alliée à l’Iran ».

Meme si d’autres médias syriens ont fait état de pertes humaines lors des frappes aériennes, ces chiffres ne peuvent pas être vérifiées et ne proviennent pas de sources officielles Syriennes. L’Observatoire a régulièrement été accusé par des annalystes Syrian de grossir les chiffres du nombre de morts ou de les inventer.

L’organisation a déclaré que c’était les frappes aériennes israéliennes les plus meurtrières depuis Juin 2019, quand l’armée israélienne avait mené des frappes dans la même région.

Tsahal n’a pas commenté les frappes aériennes, selon sa politique de ne pas confirmer ou infirmer ses opérations en Syrie afin d’éviter les représailles.

La zonne ciblée a été frappée par Israël à de nombreuses reprises ces dernières années car elle abrite de nombreuses bases utilisées par des groupes soutenus par l’Iran et est une zone stratégique pour le traffic d’armes dans la région. L’Iran l’utilise pour acheminer des armes et des roquettes à travers l’Iraq et la Syrie vers le Liban et le Hezbollah.

Ces frappent interviennent après un rapport la semaine dernière révélant que des avions Israéliens avaient frappé une cible près de Damas.

Tsahal a mené des centaines de frappes aériennes en Syrie depuis le début de la guerre civile en 2011 afin d’empêcher l’Iran d »établir une présence militaire permanente dans le pays et de briser ses efforts pour transporter des armes vers les groupes terroristes de la région, principalement le Hezbollah.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Israël rouvrira complètement dans un mois s'il n'y a pas de nouvelle augmentation de la contagion

Les autorités qui attendent de voir qu’il n’y a pas de pic d’infection après la fête de Pessah et le…

Israël pourrait vacciner les 12-15 ans dès le mois de mai

Israël pourrait débuter la vaccination des adolescents de 12 à 15 ans en mai, ont indiqué des responsables de la…

Maroc-Israël : c’est (re)parti pour les affaires

UN PARTENARIAT A ÉTÉ SIGNÉ ENTRE LES PATRONATS DES DEUX PAYS. UN INCUBATEUR DE START-UP ET UNE CHAMBRE DE COMMERCE…

Gad Elmaleh fier d’être né au Maroc : cette décision de Mohammed VI concernant Israël, qui le rend si heureux !

Invité sur le plateau des « Grandes gueules Moyen-Orient », une émission diffusée sur la chaîne israélienne I24, Gad Elmaleh en a…

Un enfant des favelas de Rio devient un artiste prometteur en Israël

Alexander Especie rejoint d’autres expatriés brésiliens à Raanana, une ville du centre d’Israël, que lui et d’autres artistes s’emploient à…

Des États de l’UE opposés à l’exclusion d’Israël dans des projets de recherche

Des universitaires estiment que la recherche européenne risque de se tirer une balle dans le pied en mettant fin à…

Un spray nasal enovid contre le COVID mis au point en Israël

Un spray nasal contre le COVID-19 enovid  a été mis au point par SaNOtize, une société basée à Vancouver, au…
Aller au contenu principal