fbpx

Des fraises de Gaza vendues illégalement en Israël

Les employés du ministère de l’Agriculture ont découvert dans la région de Jérusalem, 35 caisses de fraises pesant 300 kg, provenant de la bande de Gaza, en violation de la loi. De Gaza, seules l’importation de tomates et d’aubergines sont autorisées en Israël.

 

La demande de fraises en Israel entraine de la contrebande. Les inspecteurs du ministère de l’Agriculture ont saisi des fraises de la bande de Gaza emballées dans des boîtes portant des autocollants avec la légende « fraises de Ramat Hasharon » afin de leur donner une fausse provenance. Ce n’est pas la première fois que cela arrive dans le pays. 

 

Un étiquetage falsifié

 

Le stand qui vendait les fraises était situé à l’entrée de la colonie d’Alfei Menashe en Samarie. Ils ont été emballés dans ces paquets pour induire le public en erreur. Une inspection menée par les inspecteurs du ministère montre qu’il n’y a pas de ferme appelée « Strawberry in Ramat Hasharon ».

 

La demande de fraises est maintenant à son pic parce que les prix des fraises sont très élevés. Puisque la saison vient de commencer, on trouve dans les serres des paquets de 250 à 200 grammes de fraises pour 40 shekels. En d’autres termes : 200-160 shekels par kilogramme dans les chaînes de vente au détail. 

 

Un danger pour la santé publique

 

Le Ministère de l’agriculture a déclaré que : « le week-end dernier, des inspecteurs de l’Unité centrale de lutte contre la fraude et d’enquêtes du Ministère de l’agriculture et du développement rural ont découvert un système de contrebande et de commercialisation dans la région de Jérusalem. 35 colis : soit 300 kg de fraises de la bande de Gaza ont été découverts. Le Ministère de l’agriculture réaffirme :  » La consommation de fruits et légumes cultivés sans aucune surveillance peut constituer un danger important pour la santé publique. « 

 

Le Ministère de l’agriculture a également déclaré que : « conformément à la loi sur la commercialisation des produits agricoles, il existe plusieurs conditions de seuil pour l’entrée de produits agricoles dans le pays, notamment : un échantillonnage du produit pour les résidus microbiologiques et les résidus de pesticides pour s’assurer que le produit a été arrosé avec de l’eau appropriée. Elle représente un danger important pour la santé publique. Les légumes originaires de Gaza, dont la commercialisation en Israël est autorisée, ne sont que des tomates et des aubergines.

 

 

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Israël rouvrira complètement dans un mois s'il n'y a pas de nouvelle augmentation de la contagion

Les autorités qui attendent de voir qu’il n’y a pas de pic d’infection après la fête de Pessah et le…

Israël pourrait vacciner les 12-15 ans dès le mois de mai

Israël pourrait débuter la vaccination des adolescents de 12 à 15 ans en mai, ont indiqué des responsables de la…

Maroc-Israël : c’est (re)parti pour les affaires

UN PARTENARIAT A ÉTÉ SIGNÉ ENTRE LES PATRONATS DES DEUX PAYS. UN INCUBATEUR DE START-UP ET UNE CHAMBRE DE COMMERCE…

Gad Elmaleh fier d’être né au Maroc : cette décision de Mohammed VI concernant Israël, qui le rend si heureux !

Invité sur le plateau des « Grandes gueules Moyen-Orient », une émission diffusée sur la chaîne israélienne I24, Gad Elmaleh en a…

Un enfant des favelas de Rio devient un artiste prometteur en Israël

Alexander Especie rejoint d’autres expatriés brésiliens à Raanana, une ville du centre d’Israël, que lui et d’autres artistes s’emploient à…

Des États de l’UE opposés à l’exclusion d’Israël dans des projets de recherche

Des universitaires estiment que la recherche européenne risque de se tirer une balle dans le pied en mettant fin à…

Un spray nasal enovid contre le COVID mis au point en Israël

Un spray nasal contre le COVID-19 enovid  a été mis au point par SaNOtize, une société basée à Vancouver, au…
Aller au contenu principal