fbpx

jeu' 13 Juin' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Liliane Messika. La paille de l’arrosé et la poutre de l’arroseur

“La patronne de France Télévisions s’est payé le propriétaire de Twitter, qui remet en doute l’indépendance de certains médias sur son réseau social”, a cocoricoté Le Point[1], le 22 avril 2023. Comme souvent, quand cela provient de médias mainstream, l’info est un faux et le contenu de l’article est loin de la réalité du texte.

Dame Ernotte détient la vérité révélée par les tables de la Gauche 

Il est donc normal qu’elle s’indigne de voir le patron de Twitter s’arroger le droit de “déterminer si un média est indépendant”.  

Elle n’a aucun scrupule à diriger un réseau payé par la totalité des contribuables. Ni à utiliser leurs impôts pour diffuser l’idéologie Nupes, qui représente au mieux (ou au pire) moins de 20% des citoyens. Elle est tellement habituée à ce que son opinion soit considérée comme une information, que l’évocation d’un fait ou d’un chiffre la déstabilise. 

La cheffe de la Propagandastaffel française n’apprécie pas qu’Elon Musk, coupable d’être américain avec la circonstance aggravante d’extrême richesse, lui pique sa place de juge des bonnes manières en matière de propagande : “qui est monsieur Musk pour déterminer si un média est indépendant ou s’il ne l’est pas ?”  

Ce n’est pas Monsieur Musk qui détermine l’indépendance d’un média, ce sont les chiffres. France Télévision est une société anonyme à conseil d’administration détenue à 100 % par l’État français via l’agence des participations de l’État (APE). C’est un fait. Mais “Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances, ils n’ont pas fait naître celles-ci, ils ne les détruisent pas ; ils peuvent leur infliger les plus constants démentis sans les affaiblir”. (Marcel Proust)

L’insolence des chiffres et des faits, c’est qu’ils sont vérifiables 

Que Twitter le dise ou le taise, le financement par l’État de France Télévisions est une information publique. Elle fait partie du stock que les journalistes de la Pravda made in France trient en fonction de leur hiérarchie 100% idéologique. 

Ernotte n’aime pas non plus qu’on note son salaire. Déjà en 2016, il était de 400 000€ annuels[2]. Ça fait désordre dans le porte-monnaie de quelqu’un pour qui « milliardaire » est une insulte.

France TV, c’est l’armée mexicaine : en 2016 toujours, 57% des 10 000 salariés de l’entreprise touchaient plus de 70 000 € brut par an, alors que le salaire médian dans le pays plafonnait à 20 520€[3]. Au sein du personnel technique et administratif, 79 % étaient des cadres, à comparer avec la moyenne de 18% dans la population active. Cela ne s’est sûrement pas arrangé depuis, avec l’inflation !

Il n’y a pas qu’au poker qu’on paye pour voir 

La différence entre média d’État et média indépendant est la même que celle entre « mauvais mais gratuit » et « bon et payant », ou pour le dire autrement, un spectacle financé par l’État, joué devant une salle vide et un spectacle qui fait le plein de spectateurs, dont chacun a payé sa place.

“Voir un milliardaire américain tenter de jouer ainsi avec notre indépendance et définir notre espace public est effrayant”, alors que voir l’opinion d’une élite auto-proclamée squatter la totalité du temps de parole d’un réseau multi-chaînes pour diffuser ses préjugés et ses idées préconçues, cela n’effraie pas Mme Ernotte. C’est le public que cela affecte. Pour les contribuables, c’est tout simplement antidémocratique. 

La Présidente non élue enrage aussi que Twitter ait étiqueté les “médias affiliés à l’État” et ceux “financés par des fonds gouvernementaux”. Cette précision ne devrait gêner personne, du moment qu’elle est vraie. Pour ce qui concerne France télé, c’est facilement vérifiable : le budget de l’État français pour 2023 prévoit une enveloppe de 3, 816milliards d’euros pour l’audiovisuel public, dont France Télévisions et Radio France se partagent la part du lion, soit respectivement 2,4 milliards et 623 millions[4].

L’intelligence artificielle fait peur à Ernotte. L’intelligence tout court aussi

L’intelligence des Français se rebelle devant l’uniformité idéologique des médias d’État, mais cela n’inquiète pas la Présidente de France Télévisions : de son piédestal, installé dans un entre-soi qu’on appelle vivrensemble, elle méprise les malpensants. 

Ce qu’elle craint, c’est l’intelligence artificielle : « Les possibilités ouvertes par l’intelligence artificielle pour générer, à un rythme industriel, de fausses images et vidéos sont vertigineuses. Dans le capharnaüm qui s’annonce, nos médias nationaux, régulés, sont des boussoles. » Si elle craint l’intelligence, elle n’a pas peur du ridicule, Madame la Présidente des médias nationaux régulés par un conformisme idéologique hors sol. 

Qu’elle se rassure : les IA ne produiraient rien de pire que l’uniforme bouillie des diverses Pravda à la française payées par les impôts de gens qui ne les écoutent pas.

Elon Musk, Malpensant en chef, a déplacé le curseur du vrai

« Depuis le rachat de Twitter par Musk en octobre, de nombreuses polémiques ont éclaté au sujet de sa façon de gérer cette plateforme », remarque Le Point, qui n’a pas fait plus de polémique qu’Ernotte, quand la direction précédente du piaf bleu censurait Trump et les informations sur les activités délictueuses de la famille Biden. Aujourd’hui c’est l’arroseur qui s’arrose lui-même et qui voudrait qu’on pleure.

Les médias nationaux ont beaucoup de points communs avec la société nationale des chemins de fer : les uns comme l’autre partent d’une gare pour arriver destination en restant sur des rails. 

Entre la gare de départ et celle d’arrivée, les rails des médias sont coulés dans le métal du déni. 

Leurs TGV quittent toujours le réel, pour percuter, à 574 km/h, le cul-de-sac de l’extrême-droite, qui se baptise alphabétiquement selon la météo, le cours de la Bourse ou l’âge du capitaine : A comme antisémitisme, B comme blacks blocks, C comme prendre les gens pour des C…  

Ce qui différencie les médias de la SNCF, c’est que leur retard à prendre conscience du réel ne relève pas d’incidents techniques ou de causes météorologiques. 

© Liliane Messika

Notes

[1] www.lepoint.fr/politique/twitter-la-presidente-de-france-televisions-critique-elon-musk-22-04-2023-2517377_20.php

[2] www.leparisien.fr/archives/les-gros-salaires-epingles-02-11-2016-6278115.php

[3] www.insee.fr/fr/statistiques/3610277?sommaire=3650460#

[4] https://actu.fr/economie/radio-television-l-audiovisuel-public-coute-t-il-vraiment-4-milliards-d-euros-a-l-etat_56689823.html

Amazon répond que le livre de Liliane Messika est “en rupture de stock”.

Vous le trouverez:

À la FNAC : www.fnac.com/a17055221/Liliane-Messika-Lettre-ouverte-aux-antisionistes-de-droite-de-gauche-et-des-autres-galaxies?

Chez Decitre  : https://www.decitre.fr/livres/lettre-ouverte-aux-antisionistes-de-droite-de-gauche-et-des-autres-galaxies-9782491320515.html

Chez Cultura :  https://www.cultura.com/p-lettre-ouverte-aux-antisionistes-de-droite-de-gauche-et-des-autres-galaxies-9782491320515.html

L’article Liliane Messika. La paille de l’arrosé et la poutre de l’arroseur est apparu en premier sur Tribune Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Merci Françoise. Par Etienne Daho

Photo: Jean-Marie Périer Lorsque nous t’avons veillée hier tard dans la nuit, tu étais belle, apaisée. Notre chagrin s’est substitué…

Un tour d’écrou pour la démocratie. Georges-Elia Sarfati

Georges-Elia Sarfati À l’issue des résultats des élections du Parlement européen, la France se dispose à renouveler la composition de…

Discours de Miriam Novak à l’Assemblée générale de l’ONU, 18 au 23 Septembre 2023

Lors de l’Assemblée générale extraordinaire des Nations Unies à New York (2021), tenueà la demande des dirigeants de l’Union européenne…

Élections en Iran: Stand-Up Comedy

Finalement, le Conseil des Gardiens, dont tous les membres sont entièrement nommés par le dictateur religieux, Ali Khamenei, a désigné…

Lee Yaron: “Le 7 octobre, le rêve d’Israël s’est brisé”. Par Guillaume de Dieuleveult

Lee Yaron. Caterina Favino/Grasset  7 octobre, Lee Yaron, Grasset ENTRETIEN – La journaliste publie 7 octobre. Le récit des destins croisés d’Israéliens confrontés à l’attaque…

Le Nord « sous attaque massive » : le Hezbollah a tiré un barrage de + de 160 roquettes sur le nord d’Israël

Ces derniers rapports faisant état d’attaques à la roquette dans le Nord font suite à l’élimination présumée par Israël de…