fbpx

dim' 25 Fév' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

3/3. Le documentaire “Hébron, Palestine, la fabrique de l’occupation” encensé par Télérama

Un doc censuré en Israël

“Hébron, Palestine, la fabrique de l’occupation” a vu interdire plusieurs de ses projections, a fait l’objet d’attaques répétées, de manifestations violentes, et ses réalisateurs ont été menacés de mort.

Loin de dénoncer, ou même au minimum de calmer le jeu, le ministre de la Culture du gouvernement Netanyahou, Miki Zohar, accuse le film de “salir Israäl et de nuire à la réputation de l’armée”. Il a par ailleurs menacé les réalisateurs de devoir rembourser le financement gouvernemental obtenu.

Une intimidation devenue monnaie courante (le film “Deux Enfants par jour”, de David Waxman, sur les arrestations d’enfants en Cisjordanie, a subi le même traitement) qui pourrait très prochainement faire l’objet d’un décret.

La coalition d’extrême droite au pouvoir projette en effet de fixer des conditions à l’obtention de subventions et d’autorisations pour les films, consistant en une sorte de pacte de loyauté où les réalisateurs s’engageraient justement à ne pas ternir l’image d’Israël et à ne pas porter atteinte à sa réputation ou à celle de son armée.

Un concept flou, qui vise à censurer toute critique du pouvoir exécutif.

La création artistique ne doit s’occuper ni de politique, ni des affaires courantes, ni d’actualité…, s’est justifié sans sourciller le ministre.

Si les manifestations ont permis d’obtenir le gel de la réforme sur la justice ou de la privatisation de la chaîne de service public Kan, l’avenir du cinéma, notamment d’auteur, s’inscrit bel et bien en pointillé.

Télérama N° 3823 du 19 avril 2023

L’article 3/3. Le documentaire “Hébron, Palestine, la fabrique de l’occupation” encensé par Télérama est apparu en premier sur Tribune Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Mosaïque: “Issac, gardien de son frère ?” – Itzhak Adda répond à Antoine Mercier

L’ultra-violence qui a caractérisé les massacres du 7 octobre suscite une stupéfaction sans cesse entretenue par les récits des témoins…

Nos otages, et “L’Accord dit de Paris”

Ronen Bar, chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet (à gauche), avec le chef de l’agence de renseignement…

Delphine Horvilleur parle avec justesse du 7 octobre

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par C à Vous (@c_a_vous) https://t.co/DuM56g9ocA — cattan (@sarahcattan_) February 24, 2024…

Lorsque même les … “décideurs” de … l’Eurovision cherchent des noises à Israël

Eden Golan chantera “October Rain” à Malmö “October Rain”: Les écrivains de l’histoire restent près de moi Regarde-moi dans les…

Expulsé, voilà l’imam Mahjoub Mahjoubi qui menace et pleurniche pour revenir en France

“Cassé en mille morceaux, je vais me battre. Je vais me battre dans le pays des droits de l’homme. Je…

Renée Fregosi. Le propalestinisme de Lula, carburant dans sa course au leadership du “Sud global”

Le président du Brésil semble beaucoup plus préoccupé par le sort de Gaza que par l’Ukraine ou Navalny Brasilia, 23…

Daniel Sibony. “J’ai trouvé en Israël un deuil profond. Un deuil de soi. D’une image de soi. Un deuil recouvert par la colère. La sidération

TRIBUNE. Le philosophe et psychanalyste Daniel Sibony revient d’Israël où il a trouvé “un deuil profond” après de l’attaque du…