fbpx

ven' 23 Fév' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le “quiet quitting” c’est quoi ?

Tendance. Le “quiet quitting” ou le ras-le-bol de ceux qui décident de faire le minimum au travail

Un hashtag est de plus en plus présent sur TikTok : #quietquitting. Il est devenu le signe de ralliement de salariés qui s’opposent à la culture du travail et encouragent à la “démission discrète”.

La tendance se propage aux États-Unis et au Royaume-Uni, mais aussi désormais en Australie. Le manque de sens au travail, renforcé par la pandémie, a mené certains à une conviction qu’ils partagent, notamment sur TikTok, sous la forme d’un message : “Votre job n’est pas toute votre vie !” Les quiet quitters évitent tout effort non indispensable, “quittent le bureau à l’heure et mettent Slack en mute” avant de le poster sur les réseaux sociaux, rapporte The Guardian. Ces salariés rejettent l’idée selon laquelle le travail devrait prendre le dessus sur tout le reste et qu’il faudrait toujours se surpasser dans ses tâches.

Au Royaume-Uni, une autre forme de “grande démission”

Selon Maria Kordowicz, professeure adjointe de comportement des organisations à l’université de Nottingam, le phénomène est lié à l’insatisfaction croissante ressentie au travail. Le rapport annuel sur l’état global du monde professionnel de 2022 réalisé par l’agence de conseil américaine Gallup le confirme : “Seulement 9 % des travailleurs au Royaume-Uni étaient engagés ou enthousiastes à propos de leur travail, ce qui place le pays à la 33e place sur 38 pays européens”, précise The Guardian.

“Quitter mentalement son travail, être épuisé par le volume des tâches à effectuer et ne pas parvenir à équilibrer vie privée et vie professionnelle : nous sommes nombreux à avoir été affectés par ce genre de choses pendant la pandémie,” souligne Maria Kordowicz, qui fait le lien avec le quiet quitting. Selon elle, ce phénomène fait écho à la “grande démission” qui touche le pays. Le quiet quitting pourrait être en fait une autre façon de quitter son travail.

Une remise en question qui nous vient de Chine

L’idée n’est pas tout à fait nouvelle. En avril 2021, en Chine, une tendance était déjà devenue virale sur TikTok : le tangping – l’expression signifie littéralement “rester allongé”. C’est désormais un hashtag censuré dans le pays, rapporte le quotidien britannique. Les revendications de la nouvelle génération de travailleurs ont d’ailleurs été vivement critiquées par les autorités. Le président Xi Jinping a même envoyé un “avertissement explicite” à la jeunesse chinoise, rapporte le New York Post. Il s’est exprimé dans les colonnes d’un journal lié au Parti communiste chinois en octobre dernier : “Une existence heureuse est accomplie grâce à l’effort et la prospérité commune dépend du travail acharné et de la sagesse.”

Le quiet quitting se répand maintenant en Australie, en particulier à Brisbane, signale le New York Post“Je ne veux plus prendre aucune responsabilité nouvelle hors de ma fiche de poste” , explique ainsi une infirmière qui a adopté cette attitude après avoir fait un burn-out. Mais selon certains ce type de revendication ne ferait en réalité qu’exprimer la nécessité que soient instaurées de “saines frontières” entre vie professionnelle et vie privée – ce que toute entreprise devrait en principe garantir à ses employés, souligne le journal.

Source: courrierinternational.com

The post Le “quiet quitting” c’est quoi ? appeared first on JForum.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

David-Olivier Kalinski pour France-Israël-Alliance général Koenig dépose plainte contre l’UNRWA “et” contre les journalistes véreux présents le 7 octobre

L’UNRWA accusée de crimes contre l’humanité : l’Association France-Israël-Alliance général Koenig a bien déposé plainte avec constitution de partie civile auprès…

Viol, abus sexuels et pédophilie : comment le chef du Hamas, Sinwar, dirigeait sa cour

Des membres du Hamas incarcérés avec eux accusent nommément Yahya Sinwar et son frère Muhammed de plusieurs actes d’agression sexuelle,…

Schibboleth-Actualité de Freud. “L’image en question(s) Jeudi 29 février 2024

Séminaire 2023-2024 Schibboleth – Actualité de Freud Figures et scènes de l’actualité Sous la direction de Michel Gad WOLKOWICZAssociation Internationale Schibboleth – Actualité de Freud& The…

“Leur engagement a structuré nos esprits et décidé de nos valeurs”. par Georges Benayoun

“Ils étaient 23 qui criaient la France en s’abattant”. Aragon 80 ans trop tard, Missak Manouchian s’avance avec Mélinée, sa…

Tartarin et Pinocchio : Vol au-dessus de l’Atlantique. Par Liliane Messika

Pendant que les dirigeants occidentaux font du crowdfunding de suffrages, Israël continue de se poser en rempart de notre civilisation…

L’attentat de ce matin nous dit: “Il faut rentrer dans Rafah”

L’attentat près de Jérusalem ce matin sur la route 1 proche de Maale Adumim a été perpétré par des terroristes…

Manouchian au Panthéon : l’émouvante reprise de “L’Affiche rouge” par Feu! Chatterton

Les larmes … Sublime “Si j’ai le droit de dire En français aujourd’hui Ma peine et mon espoir Ma colère…