fbpx

sam' 20 Juil' 2024

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Israël doit se préparer à une opération militaire contre le Hezbollah

Israël doit se préparer à une opération militaire contre le Hezbollah – Analyse

Il est possible qu’en l’absence d’un accord dans les semaines à venir qui réglementerait les frontières maritimes entre Israël et le Liban, le Hezbollah aurait intérêt à lutter contre Israël.

Le PREMIER MINISTRE Yair Lapid survole la plate-forme gazière de Karish, le mois dernier. (crédit photo : AMOS BEN-GERSHOM/GPO)
Ces derniers mois, Israël a négocié pour régler l’enregistrement des frontières maritimes avec le Liban. Cette négociation, qui a connu des difficultés – et comprenait des demandes nouvelles et illogiques de la part du Liban – touche apparemment à sa fin avec une très bonne possibilité que l’accord soit approuvé dans les prochaines semaines.
Dans le même temps, le Hezbollah menace Israël de la possibilité d’une action militaire, très probablement contre une cible navale, et en particulier contre la plate-forme gazière Karish située au large d’Israël, dans l’est de la Méditerranée. Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a récemment menacé à plusieurs reprises de mener une action militaire contre Israël si Jérusalem ne voulait pas parvenir à un accord avec le Liban qui satisferait le groupe terroriste libanais soutenu par l’Iran.
D’une part, le Hezbollah n’est pas intéressé par une guerre à grande échelle contre Israël, en raison de la dissuasion israélienne qui a été réalisée lors de la Seconde Guerre du Liban en 2006, et en raison des menaces de hauts responsables israéliens de ramener le Liban à « l’âge de pierre » et d’attaquer largement les infrastructures civiles du pays.
D’autre part, le Hezbollah souhaite renforcer son image de défenseur du Liban et d’entité réelle qui protège les intérêts politiques, sécuritaires et économiques du Liban. Par conséquent, il existe une réelle possibilité d’escalade entre les parties, et Israël, y compris Tsahal, prend les menaces de Nasrallah aussi au sérieux que possible.
Il est possible qu’en l’absence d’un accord dans les prochaines semaines qui réglementerait les frontières maritimes entre Israël et le Liban, le Hezbollah serait intéressé par quelques jours de combat contre Israël, mais de manière limitée. Tsahal, pour sa part, a déjà renforcé les systèmes de défense autour de la plate-forme gazière de Karish, notamment en plaçant des capteurs spéciaux qui avertiront contre les actions hostiles.
Une tour d’OBSERVATION MILITAIRE surplombe la mer Méditerranée et une partie de la frontière maritime avec le Liban, près de Rosh Hanikra dans le nord d’Israël, en 2020. (crédit : AMMAR AWAD/REUTERS)
Ces dernières années, Tsahal a mené une série d’exercices et d’entraînements militaires approfondis simulant une escalade dans le nord et la possibilité d’une guerre avec le Hezbollah (et même une guerre sur plusieurs fronts contre d’autres organisations terroristes). Par exemple, en mai dernier, Tsahal a mené l’un des exercices militaires les plus importants et les plus étendus de ces dernières années, Chariots of Fire (Chariots de feu), qui a duré un mois et comprenait l’entraînement de l’infanterie et des forces spéciales sur le sol de Chypre, dont la zone est similaire à la région du sud du Liban. Le but de l’exercice était de se préparer à la guerre contre le Hezbollah, y compris une manœuvre au sol à plusieurs kilomètres de profondeur en territoire libanais.

Une menace fondamentale pour Israël

Le HEZBOLLAH EST la menace fondamentale la plus sérieuse contre Israël dans la région du Moyen-Orient. Sa puissance militaire est significativement plus forte que celle du Hamas et même d’autres armées de la région . Le scénario de Tsahal pour une guerre contre le Hezbollah comprend des centaines de civils et de soldats morts, et de graves dommages aux bâtiments et aux infrastructures dans tout Israël. Cela est dû à la capacité du Hezbollah à lancer des milliers de roquettes en une courte période, sur plusieurs jours, avec une plus grande précision et une plus grande puissance de feu que le Hamas, par exemple.
Le groupe terroriste libanais soutenu par l’Iran possède environ 45 000 roquettes à courte portée jusqu’à 40 km (sans compter les obus de mortier) en plus d’environ 80 000 roquettes à moyenne et longue portée, dont des dizaines sont précises. Selon les estimations actuelles de Tsahal, environ 1 500 roquettes seront lancées chaque jour de combat en moyenne depuis le territoire libanais.
En outre, le Hezbollah devrait utiliser l’unité Radwan – une force de manœuvre terrestre spéciale, dont la mission est de pénétrer en territoire israélien (entre autres par des tunnels terroristes) et d’essayer de prendre le contrôle d’une colonie israélienne, de tuer des civils, d’enlever des soldats et de perturber l’approvisionnement. lignes ou le mouvement des forces de Tsahal. Le Hezbollah possède également une flotte de véhicules aériens sans pilote et de drones explosifs. En plus de cela, le Hezbollah devrait utiliser des systèmes avancés de lancement de missiles antichars et antinavires.
Selon des informations, de hauts responsables du système de défense ont affirmé lors d’une audition devant le Comité ministériel sur les affaires de sécurité nationale que si Israël ne parvenait pas à un accord sur l’enregistrement des frontières maritimes avec le Liban d’ici le début de la production de gaz sur la plate-forme de Karish en septembre , les chances d’une escalade avec le Hezbollah sont très élevées.
Il y a une possibilité raisonnable que le gouvernement actuel dirigé par le Premier ministre Yair Lapid – qui n’a aucune formation ni expérience en matière de sécurité, et en tant que tel est plus attentif aux recommandations de l’échelon professionnel de la sécurité – fasse preuve d’une flexibilité excessive et fasse des concessions territoriales au-delà de ce qui est nécessaire, juste pour éviter la possibilité d’une guerre dans le nord.
Cependant, l’État d’Israël doit éviter des concessions trop nombreuses et trop importantes vis-à-vis du Liban, uniquement à cause des menaces du Hezbollah. Afin de renforcer la dissuasion et d’affaiblir l’image du Hezbollah au Liban et dans toute la région, il vaudrait la peine qu’Israël reporte délibérément l’approbation de l’accord sur l’enregistrement maritime avec le Liban après le début de la production de gaz. Ainsi, afin de montrer qu’Israël ne se soumettra pas aux diktats du Hezbollah.
Dans le même temps, Israël doit menacer le Hezbollah et le Liban que si le Hezbollah fait une provocation et tente d’endommager la plate-forme gazière ou tente de nuire à toute autre cible israélienne , la réponse d’Israël sera disproportionnée et ne se limitera pas à quelques jours de guerre, mais conduira au déclenchement d’une guerre à grande échelle au Liban.

Par OMER DOSTRI JERUSPOST
L’auteur, titulaire d’un doctorat, est un expert en stratégie militaire et en sécurité nationale, et chercheur à l’Institut de stratégie et de sécurité de Jérusalem (JISS).

Basel Awidat/Flash90Des soldats israéliens à Metoula, à la frontière entre Israël et le Liban, le 15 mai 2021

The post Israël doit se préparer à une opération militaire contre le Hezbollah appeared first on JForum.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Adidas cède à la pression, s’excuse et retire la mannequin américano-palestinienne de sa campagne publicitaire

Adidas a lancé une campagne pour promouvoir la réédition de baskets emblématiques des Jeux olympiques de Munich de 1972. L’un…

Le balagan à l’Assemblée

Le communiste André Chassaigne et le patron de La Droite républicaine Laurent Wauquiez AFP / Ludovic Marin / AFP / Bertrand…

Kamel Daoud : “La tentation du Venezuela”

Kamel Daoud. JOEL SAGET / AFP Un vent mauvais souffle sur la France après les législatives : certains voudraient imposer…

Eli Cohen répond à son tour à la CIJ: “La judée et la Samarie sont les terres de nos ancêtres”

« La Judée et la Samarie sont les terres de nos ancêtres » : le ministre israélien Eli Cohen répond à la…

Daniel Salvatore Schiffer* : “Quand refuser de serrer la main à un élu revient à fouler aux pieds la démocratie”

TRIBUNE. Philosophe et écrivain, Daniel Salvatore Schiffer fustige le comportement des élus du Nouveau Front populaire à l’Assemblée nationale face…

Raphaël Jerusalmy. les Houthis: Israël ne va pas quand même faire tout le boulot et nettoyer le Proche-Orient de toute la vermine qui s’y trouve

« Les Houthis sont un problème international, Israël ne va pas quand même faire tout le boulot et nettoyer le Proche-Orient…

Daniel Sarfati. Les épreuves olympiques ont débuté

Les épreuves olympiques ont débuté.  J’ai disputé le “Comment rentrer chez soi après une journée harassante de boulot dans le…