fbpx

Quand Yannick Noah « protège la terre de ses ancêtres » tous les médias l’admirent ! Quand un Français veut protéger son pays tout le monde le traite de « facho »

Yannick Noah protège la terre de ses ancêtres… mais lui, il a le droit, pas vous !

Puisque c’est l’été, replongeons-nous dans les archives de cette année… et, en l’espèce, sur un reportage que Brut avait consacré à Yannick Noah. Quelques mots sur le palmarès impressionnant du personnage : ex-tennisman à succès (comme joueur puis comme capitaine d’équipe), ex-chanteur, longtemps parmi les personnalités préférées des Français, ex-futur exilé volontaire en cas de victoire de la droite en 2007 (avant de se dire qu’« il [valait] mieux rester »), père de cinq enfants pleins de succès avec diverses femmes superbes, homme d’affaires de premier plan, conseiller du régime Biya au Cameroun… une vie de réussite, une vie réussie, même.

Lorsqu’un noir dit vouloir protéger sa terre ancestrale chez lui, en Afrique, il est adulé.
Lorsqu’un blanc dit vouloir protéger son pays chez lui en France, on dit qu’il est facho.
Vivent les Français fiers de vouloir protéger notre France, la vraie. pic.twitter.com/McHbMo56ty

— Ndong Lilas (@LilasNdong) July 27, 2022

“Yannick #Noah protège la terre de ses ancêtres”… Moi aussi, et vous ?
Source : Boulevard Voltairehttps://t.co/KxZGwxm1oT

— Gilbert Collard (@GilbertCollard) August 1, 2022

Yannick Noah, en dépit de prises de position ringardes contre le Front national (jadis, c’était le ticket d’entrée dans le show-biz) et de participations à la Fête de l’Huma, m’a toujours semblé plutôt sympathique. Il a longtemps joué sur les clichés attachés aux Franco-Africains, comme dans sa chanson « Saga Africa », avant de s’attaquer au racisme : c’est de bonne guerre, après tout. Les Français sont passés, vis-à-vis des Africains de France, de la caricature grossière à la prosternation culpabilisée. Yannick Noah a bien fait de surfer là-dessus. Ultime preuve de ses bons côtés : à la mort de son père, il est retourné au Cameroun pour reprendre le village ancestral, dont il est le chef depuis 2017. Continuité, transmission, toujours à sa manière « cool », évidemment.

À écouter Yannick Noah faire, en hobereau camerounais, le tour de son village, de son école, de ses terres, avec une bonhomie naturelle et le souci de l’excellence, une pensée commence à naître. Elle se précise quand l’ancien tennisman prononce ces mots : « Mon destin, c’est de protéger ma terre, la terre de mes ancêtres, de la protéger et d’en faire quelque chose de cool, parce qu’à mon âge, c’est la transmission qui compte. » Cette pensée, c’est tout simplement celle-ci : pourquoi est-ce normal, et même bien vu par Brut, de vouloir protéger sa terre, la terre de ses ancêtres, d’en faire « quelque chose de cool » et de s’attacher à la transmission quand on est un Africain en Afrique ? Pourquoi est-ce soudain fasciste, nauséabond et rétrograde quand on est un Français en France ?

Yannick Noah a pourtant tout dit : notre destin à tous est de protéger la terre de nos ancêtres, de la rendre aussi « cool » que possible et de la transmettre. Je trouve que le mot « cool » est, à dessein ou non, bien choisi par Yannick Noah : une terre ancestrale « cool » est à la fois naturelle et en harmonie, avec cette concorde interne et cette sérénité souriante qu’on ne retrouve guère le long du RER D ou dans les grandes métropoles. La notion de relâchement que l’on associe souvent au « cool » n’est que la résultante d’un territoire en paix, dont les citoyens se rassemblent, d’abord et surtout parce qu’ils se ressemblent.

Deux poids deux mesures, une nouvelle fois. Personne pour s’en émouvoir, bien sûr, puisque le poison mental du gauchisme coule dans nos veines au lieu du sang, comme « l’eau verte du Léthé » dont parlait Baudelaire. Nous avons oublié l’essentiel, à quoi nous renvoie ce reportage de Brut, dont le but était probablement, d’ailleurs, l’inverse de celui-ci…

Bvoltaire

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Tragédie en Egypte : des dizaines de paroissiens de l’église copte sont morts dans un incendie

Infos Israel News actualités : Un incendie dans le bâtiment de l’église copte de Gizeh (une ville située près du…

Il y a 13 ans, Israel créait une arme pour détruire le satellite iranien

L’Iran vient de lancer son sattelite et aura bientôt accès à des images orbitales nettes. Il y a 13 ans…

78 ans du Débarquement de Provence (Dragoon)

Provence 15 août 1944: l’autre débarquement (vidéo) Quand les Alliés envisageaient un autre lieu pour l’opération Et si le débarquement…

Tsahal: A 16 ans Youssef décide de s’engager

Youssef Hadad est né à Haïfa. A 3 ans, sa famille a déménagé de Haïfa à Nazareth. À 16 ans,…

La police britannique enquête sur une menace en ligne contre JK Rowling

Attaque contre Salman Rushdie: J.K. Rowling se dit menacée, la police britannique enquête J. K. Rowling avait réagi à l’agression…

Pourquoi cette vidéo est devenue virale?

VIDÉO: Un soldat de Tsahal danse avec des enfants palestiniens La vidéo est rapidement devenue virale. Et il y a…

Matan Kahana rejoint la liste de Benny Gantz

  On savait qu’il se cherchait une nouvelle maison politique. Celui qui est devenu le bras droit de Naftali Bennett…