fbpx

Une vaste étude décrypte le télétravail en Israël

La crise du Covid-19 a conduit de nombreuses entreprises à mettre en place du télétravail. S’agit-il d’une tendance durable ? Une étude du Centre Taub montre que le travail à domicile est principalement exercé par les personnes hautement qualifiées des grandes villes, tandis que chez les jeunes, les ultra-orthodoxes, les Arabes et les habitants de la périphérie, le constat est différent.

 

Le télétravail est-il l’avenir ? Apparemment oui mais pas pour tout le monde. Les jeunes, employés, indépendants et travailleurs vivant dans certaines localités sont moins en mesure de travailler à domicile. Cela ressort d’une étude publiée mardi 17 novembre par le Centre Taub.

S’adapter aux confinements et à la crise économique : un défi majeur !

Lors du deuxième confinement, on a constaté une augmentation du taux de licenciements par rapport au premier. Les travailleurs les plus touchés par le deuxième confinement sont les vendeurs et les secrétaires. Comme on le sait, le fléau du Covid a entraîné deux confinements et à l’une des crises économiques les plus graves de l’histoire du pays. D’innombrables entreprises ont fermé leurs portes et, par conséquent, de nombreux propriétaires d’entreprise ont dû rechercher des moyens nouveaux de générer des revenus. Presque aussitôt, certains ont eu le privilège de conserver leur emploi et de pouvoir télétravailler. Souvent, la productivité des employés a même pu augmenter. Peut-être que l’avenir des salariés est dans le télétravail ?

Un accès inégal au télétravail 

L’étude de l’Institut Taub montre que bien que, au cours de la dernière décennie, le taux de travail à domicile en semaine en Israël augmente, la capacité de travailler à domicile est possible principalement pour les ingénieurs, les techniciens et les employés, cette part diminue considérablement pour les travailleurs de l’industrie, de la construction, de l’agriculture, de la vente et des services, mais aussi les travailleurs non qualifiés. 

 

Selon les données présentées par le Centre Taub, à partir de 2019, dans des pays comme la Finlande et les Pays-Bas, le taux d’employés qui travaillent à domicile est le plus élevé et se situe autour de 14% des travailleurs. En revanche, dans des pays comme la Bulgarie et la Roumanie, cette pratique est peu mise en œuvre et la proportion de travailleurs qui ont déclaré travailler à domicile atteint à peine 1% de la population active.

 

Quant à Israël, environ 4,4% des travailleurs en 2019 ont indiqué qu’ils travaillaient à domicile « presque tous les jours de la semaine » – un taux inférieur à la moyenne des pays européens, qui était d’environ 5,3% cette année-là. Les données de l’enquête révèlent qu’au moment du premier confinement (mars 2020), la proportion de travailleurs travaillant à domicile était d’environ 21%. Dans les secteurs de la haute technologie et des services financiers et des assurances, le taux était particulièrement élevé avec respectivement 49% et 41%, tandis que dans des secteurs comme la construction et le commerce de détail, de très faibles taux de travail à domicile ont été observés.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Israël rouvrira complètement dans un mois s'il n'y a pas de nouvelle augmentation de la contagion

Les autorités qui attendent de voir qu’il n’y a pas de pic d’infection après la fête de Pessah et le…

Israël pourrait vacciner les 12-15 ans dès le mois de mai

Israël pourrait débuter la vaccination des adolescents de 12 à 15 ans en mai, ont indiqué des responsables de la…

Maroc-Israël : c’est (re)parti pour les affaires

UN PARTENARIAT A ÉTÉ SIGNÉ ENTRE LES PATRONATS DES DEUX PAYS. UN INCUBATEUR DE START-UP ET UNE CHAMBRE DE COMMERCE…

Gad Elmaleh fier d’être né au Maroc : cette décision de Mohammed VI concernant Israël, qui le rend si heureux !

Invité sur le plateau des « Grandes gueules Moyen-Orient », une émission diffusée sur la chaîne israélienne I24, Gad Elmaleh en a…

Un enfant des favelas de Rio devient un artiste prometteur en Israël

Alexander Especie rejoint d’autres expatriés brésiliens à Raanana, une ville du centre d’Israël, que lui et d’autres artistes s’emploient à…

Des États de l’UE opposés à l’exclusion d’Israël dans des projets de recherche

Des universitaires estiment que la recherche européenne risque de se tirer une balle dans le pied en mettant fin à…

Un spray nasal enovid contre le COVID mis au point en Israël

Un spray nasal contre le COVID-19 enovid  a été mis au point par SaNOtize, une société basée à Vancouver, au…
Aller au contenu principal