fbpx

La Tunisie pourrait abandonner l’islam comme religion d’Etat

L’islam pourrait ne plus être inscrit comme «religion d’Etat» dans la nouvelle constitution tunisienne mais comme une «religion de la nation». Le but étant d’inclure les autres religions dans la société tunisienne et de combattre le parti d’inspiration islamiste Ennahdha (Renaissance). L’islam demeurerait néanmoins la religion dominante dans ce pays du Maghreb.

Climat tendu en Tunisie. Le président tunisien Kais Saied a confirmé mardi 21 juin que l’islam ne sera pas inscrit comme «religion d’Etat» dans la nouvelle Constitution qu’il soumettra à référendum le 25 juillet prochain. Une situation inédite dans les pays arabes.

«Dans la prochaine Constitution de la Tunisie, nous ne parlerons pas d’un Etat dont la religion est l’islam mais (de l’appartenance de la Tunisie) à une Oumma (nation) dont la religion est l’islam. La Oumma et l’Etat sont deux choses différentes», a déclaré le président tunisien à des journalistes à l’aéroport de Tunis.

Kais Saied s’est vu remettre lundi un projet de nouvelle Constitution qu’il doit valider avant de le soumettre à référendum le 25 juillet, jour du 1er anniversaire du coup de force par lequel il s’était arrogé les pleins pouvoirs.

Sadok Belaïd, le juriste qui dirige la commission chargée de la rédaction de ce texte, avait affirmé dans un entretien à l’AFP le 6 juin qu’il présenterait au président un projet de charte expurgée de toute référence à l’islam, pour combattre les partis d’inspiration islamiste comme Ennahdha, suscitant un vif débat dans le pays.

« Le peuple a la souveraineté »

Le premier article de la Constitution actuelle adoptée en grande pompe en 2014, trois ans après la chute de la dictature de Zine El Abidine ben Ali, stipule, tout comme celle de 1959, que la Tunisie «est un Etat libre, indépendant et souverain, l’islam est sa religion, l’arabe sa langue et la République son régime».

Dans son préambule, la Constitution de 2014 évoque «l’appartenance culturelle et civilisationnelle (du peuple tunisien) à l’Oumma arabe et islamique» et son «identité arabe et islamique».

La nouvelle Constitution doit remplacer celle de 2014 qui avait instauré un système hybride source de conflits récurrents entre les branches exécutive et législative.

L’opposition et des organisations de défense des droits humains accusent le président tunisien de chercher à faire adopter un texte taillé sur mesure pour lui.

Interrogé mardi sur la nature du système de gouvernement qui sera instauré par la nouvelle Constitution, Kais Saied a botté en touche.

«Qu’il s’agisse d’un système présidentiel ou parlementaire n’est pas la question. Ce qui compte est que le peuple a la souveraineté. Pour le reste il s’agit de fonctions et non pas de pouvoirs», a-t-il dit.

«Il y a la fonction législative, la fonction exécutive et la fonction judiciaire et une séparation entre elles», a-t-il ajouté.

Source : Cnews

L’article La Tunisie pourrait abandonner l’islam comme religion d’Etat est apparu en premier sur Tribune Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Un juif de Judée Samarie a poignardé un Palestinien : « Je sentais que ma vie était en danger »

Infos Israel News actualités : Un homme de 44 ans, soupçonné d’avoir tué un Palestinien près d’Ariel, a déclaré avoir…

Isère: la directrice d’un hôpital victime de menaces antisémites

La directrice de l’hôpital de Saint-Laurent-du-Pont victime de menaces antisémites Par Laurent Gallien Une enquête est ouverte à Saint-Laurent-du-Pont (Isère)…

Bennett se retire : « Je ne me présenterai pas à la Knesset »

Infos Israel News actualités : Naftali Bennet ne se présentera pas à la 25e Knesset. Il en a informé ses…

Regardez ! Colère monstre de Netanyahu à la Knesset

Infos Israel News actualités : Netanyahu a parlé au plénum de la Knesset :  » Au cours de la dernière…

Châteaumeillant distingué comme « Ville des Justes de France »

France : Châteaumeillant rejoint le réseau « Villes et Villages des Justes de France » La ville du Cher a…

De quoi Jacques Attali est-il le nom? Guy Konopnicki

De quoi Jacques Attali est-il le nom ? La chronique de Guy Konopnicki L’antisémitisme semble si naturel qu’on ne le…

Encore un article anti-israélien dans Le Monde.

Info tronquée dans Le Monde : civil innocent ou djihadiste mort au combat ? par InfoEquitable Le quotidien affirme qu’un…