fbpx

Les Palestiniens se réjouissent de l’élection de Joe Biden, les Israéliens dans l’expectative

Aux Etats-Uns, le candidat démocrate Joe Biden a remporté l’élection présidentielle, le 7 novembre face à Donald Trump. Il possède 290 grands électeurs contre 214 pour le Républicain Donald Trump. Les Autorités palestiniennes se réjouissent de cette victoire contrairement au gouvernement israélien.

D’après le journaliste de RFI en Israel, Guilhem Delteil : « En 2016, entre Donald Trump et Hillary Clinton, les dirigeants palestiniens affirmaient ne pas avoir de préférence. Position neutre habituelle face à un scrutin chez le parrain du processus de paix avec Israël ». Mais ces dernières années, Trump a eu des positions considérées comme défavorables aux Palestiniens : installation de l’ambassade américaine à Jérusalem, regard bienveillant sur les implantations israéliennes. Actuellement, les dirigeants palestiniens ont affiché leur préférence pour Joe Biden. Ce n’était pas le cas du gouvernement de Benyamin Netanyahou qui souhaitait continuer les relations privilégiées par l’administration Trump. Le gouvernement israélien accueille très fraichement l’arrivée de Biden au pouvoir.

Les Palestiniens veulent rétablir un dialogue 

Depuis le moment où les Américains ont reconnu Jérusalem comme capitale de l’Etat hébreux en 2017, les discussions entre l’administration Trump et l’autorité palestiniennes se sont raréfiées et degradées. Après cette période tendue, les dirigeants palestiniens souhaitent rétablir une relation constructive avec l’administration Biden. « Les Palestiniens, et particulièrement le président, ont parié sur Joe Biden, explique Hani Al Masri, responsable du cercle de discussion Masarat, implanté à Ramallah. Joe Biden a expliqué qu’il souhaitait reprendre les discussions avec les Palestiniens, qu’il était contre l’annexion d’une partie de la Cisjordanie et qu’il voulait réactiver des négociations. »

La recherche d’une nouvelle stratégie diplomatique 

La victoire de Biden constitue un espoir pour l’autorité palestinienne. « Attendre et survivre, c’est la politique de Mahmoud Abbas depuis le départ. Attendre l’élection américaine, attendre des élections israéliennes. Mais pour garder de l’influence, vous devez être actif », déplore Hani Al Masri, un politologue palestinien. Jusqu’à présent sur tous les dossiers sensibles, les dirigeants palestiniens étaient dans l’attente et ne s’impliquait pas. Ils vont devoir rechercher une nouvelle stratégie diplomatique. 

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Une exposition à l’ONU refuse de présenter Jérusalem comme capitale d’Israël

Une confrontation inhabituelle a été enregistrée entre les représentants de la Knesset et le Secrétariat de l’ONU à propos d’une…

Une histoire vraie qui finit bien, grâce au directeur d’école

Un terroriste avait annoncé il y a quelque temps qu’il allait commettre un attentat à Kiryat Sefer ?  Voici cette…

Des drapeaux palestiniens à l’université de Tel Aviv

Le 15 mai, les Arabes commémorent ce qu’ils appellent la Nakba, date de la création de l’Etat d’Israël qui est…

Hidalgo complice : Mahmoud Abbas jure de continuer à verser de l’argent aux terroristes

L’Autorité palestinienne continuera de verser des allocations aux familles des prisonniers palestiniens et à ceux qui ont été tués lors…

Noam Raz zl, un “gardien” d’Israël

Noam Raz zl Noam Raz zl a été enterré hier – tué lors d’une opération du Yamam (Unité de contre…

Pour la première fois depuis le début de son mandat : ​​Bennett se rendra en Judée-Samarie et participera aux 45e célébrations d’Elkana

Ça sent les élections ? Pour la première fois depuis qu’il est Premier ministre, Naftali Bennett arrivera mardi prochain pour…

« Qui est sage? Celui qui apprend de tous les hommes » Vidéo

« Qui est sage ? Celui qui apprend de tous les hommes » (Avot 4:1) L’homme sage se connaît lui-même et reconnaît…