fbpx

Philippe-Emmanuel Toussaint. Quand Bouhafs donne des sueurs froides à la gauche indigéniste

Taha Bouhafs, j o u r n a l i s t e

Vraiment piquant. Déjà, on le savait raciste, antisémite et sexiste (l’affaire de l’« arabe de service », les « petits fours » de la LICRA, « sale sioniste » qui passe crème, et la « pute blanche », vous vous souvenez ?…), on le savait manipulateur et mythomane (Tolbiac), mais tout ça, ça faisait bander l’extrême gauche, et ça donnait à LFI les yeux de Chimène pour cette racaille de la République.

Et puis la panique s’est installée, la lâcheté gamelarde a repris le dessus. Tous les amis et soutiens de Bouhafs, les uns après les autres, depuis moins de 48h, se mettent très courageusement à effacer tous leurs tweets de soutien au victimaire incandescent, un lâchage absolu avant un probable lynchage général. Parce que l’affaire pourrait être encore plus vilaine et plus crade, voyez-vous.

Je n’ai jamais cru un instant que ce vaurien, hyper entraîné à la guérilla Twitter et internet face à des armées de trolls, son milieu naturel, puisse dévisser au premier assaut, c’est tout sauf crédible. Seule Bouteldja semblerait cohérente avec sa propre abjection mentale, qui continue à le soutenir : après tout, n’a-t-elle pas toujours affirmé et assumé qu’il fallait soutenir, par solidarité raciale, les agresseurs et violeurs appartenant à la « communauté des racisés » ?

Après j’en sais rien hein, je n’en sais sans doute pas plus que la majorité d’entre vous. Il faut patienter. Mais la rumeur, qui n’est certes qu’une rumeur, j’en conviens, sent diablement mauvais. Odeur putride, infecte.

Une tempête politique très laide paraît bien être en train de se lever. À suivre.

N’empêche, le roi du djihad judiciaire lâché par son propre avocat, et qui en vient à donner des sueurs froides à la gauche indigéniste, laquelle se trouve très concrètement, à cause de lui, écartelée entre toutes ses contradictions idéologiques minables, oui, bon sang, c’est savoureux.

© Philippe-Emmanuel Toussaint

Philippe-Emmanuel Toussaint

Diplômé en Droit public et en Littérature comparée diplômé à Paris-IV-Sorbonne, Philippe-Emmanuel Toussaint a été Editeur chez Pauvert et chez Sortilèges. Enseignant, Chercheur en littérature contemporaine, il est également auteur.

L’article Philippe-Emmanuel Toussaint. Quand Bouhafs donne des sueurs froides à la gauche indigéniste est apparu en premier sur Tribune Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Quand une top-model lit la Torah avec son robot rabbin

Sous contrat avec une grande agence, Lior Cole débute une carrière de mannequin international tout en lançant des projets d’IA…

Burkini, c’est fini

Un jugement suspend le règlement municipal autorisant le burkini, après la décision du Conseil municipal de Grenoble Suite au « référé…

🛑 Israël revendique l’élimination d’un haut responsable iranien par le Mossad

Le New York Times rapporte – Israël a informé les Américains qu’il était derrière un assassinat en Iran. Selon le…

La mort d’un bébé de 3 ans a été constatée à l’hôpital Rambam

Un enfant de trois ans qui était dans le coma depuis plusieurs jours est décédé à l’hôpital Rambam de Haïfa.…

L’avion destiné aux chefs d’État passe de l’aéroport Ben Gourion à l’entrepôt

Les chefs d’état de l’avion seront transférés dans les prochains jours de l’IAI à l’aéroport Ben Gourion vers un complexe…

Le missile Spike d’Israël, véritable tueur de chars d’assaut.

  Premier missile surface-surface à utiliser le guidage par télévision, le Tamuz (plus connu sous le nom de « Spike…

Les tweets obsessionnels du tueur de René Hadjadj

Un crime délirant peut bien évidemment être antisémite madame lepen vous etiez en couverture,dans magazine israelien, photo en premiére page…