fbpx

Le drapeau israélien en voit de toutes les couleurs et faseye

Directeur de théâtre à Haïfa, il se dit palestinien

Un israélien directeur de théâtre à Haïfa  invité au festival d’Avignon 2022, mais le directeur du théâtre de Haïfa, lui, préfère se présenter comme palestinien. D’ailleurs, en 2021, on trouve une interview de ce  directeur de théâtre, dénommé Bashar Murkus et des commentaires autour de sa pièce: Le Musée qui, dit-il, est aussi une pièce sur la peine de mort. (Extrait de l’interview): Vous êtes le premier metteur en scène palestinien invité dans le « In » du Festival d’Avignon. En tant que directeur de théâtre palestinien, né en 1992 à Kufer Yasif, dans le nord de la Palestine occupée, pourquoi est-il si important de parler de la peine de mort ? Réponse de celui qui est présenté comme né en « Palestine occupée » : « En fait, c’est drôle, parce que nous n’avons pas la peine de mort là-bas, mais Israël tue des gens dans la rue. Ils tuent sans aucun tribunal ». Dans le contexte des récents attentats qui ont fait dix-huit morts en Israël et suite aux conditions difficiles de la mort de la journaliste d’Al Jazeera, chacun appréciera l’impact d’une telle déclaration. Une précision: Kufer Yasif est une ville arabe du Nord d’Israël, en Israël. Elle est située à 11 kilomètres, au Nord-Est de St Jean d’Acre et proche de Abu Suinan et Yarka. La population de Kafr Yasif se compose d’une moitié de Chrétiens (52,1%) (44,9%) de musulmans et d’une petite communauté Druze.

Vous êtes directeur d’une compagnie palestinienne indépendante, basée à Haïfa…(Pas d’hébreu sur le site du théâtre, NDLR)

« … et je préfère vraiment ne pas dire que notre théâtre est en Israël. C’est le Théâtre Kashabi, un théâtre palestinien à Haïfa. Il y a tout le temps de nouvelles créations et une très belle scène artistique » déclare l’israélien qui se dit né en Palestine occupée. On notera que la totalité du site du théâtre Kashabi se décline en deux langues: l’arabe et l’anglais. L’hébreu n’y figure pas. Bien sûr, il ne s’agit pas « d’apartheid » mais, certainement, de la revendication d’un peuple opprimé qui veut retrouver sa culture au moins bimillénaire, si ce n’est plus, selon le narratif palestinien rabâché sans relâche. Il semblerait donc, selon ce site, que la culture palestinienne ne se limite pas à l’exportation de haches et de pierres. Dans sa nouvelle pièce Milk qui sera présentée au mois de juillet en Avignon, on peut lire ses propos sur les femmes: « leurs larmes blanches sont de lait, le même qui aurait dû être naturellement donné à leurs enfants, s’ils n’étaient disparus ». On imagine là aussi bien le registre de telles évocations sur un public sevré par les images où Israël est comparé aux nazis surarmés par rapport aux si gentils palestiniens dont les photos lorsqu’ils tuent à la hache ne sont pas disponibles.

Israël et son drapeau

Hier, une vidéo a surpris deux jeunes filles de Jérusalem ont été vues sortir de leur voiture et  cacher leur drapeau israélien. Une image choquante. Benjamin Netanyahu en réponse, dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, revient sur ce minuscule événement, si hautement symbolique. Il explique «  En ce ce moment les Palestiniens agitent fièrement des drapeaux de l’OLP et de l’Autorité Palestinienne au cœur de Jérusalem. C’est ce qui se passe lorsque l’État d’Israël a un gouvernement de faibles et de tromperie, dépendant des Frères musulmans et du Conseil de la Chura». Agitez le drapeau israélien sans peur et ensemble nous renverserons ce gouvernement de faibles, termine-t-il.

Parallèlement on apprend que le député Itamar Ben Gvir, très actif dans sa lutte pour maintenir le caractère juif du seul état juif, s’est vu interdire de participer avec le drapeau israélien  à une manifestation prévue à Umm–al–Fahm. En revanche, l’autorisation de manifester avec les drapeaux palestiniens et du Hamas a été donnée à des arabes à Lod ce vendredi, en souvenir des missiles tombés l’an dernier sur Israël et des émeutes dans les villes dites mixtes. On peut s’attendre à de graves confrontations, d’autant que Gaza ne cesse d’appeler à manifester contre « l’occupant sioniste ». Le drapeau israélien faseye dangereusement.

JForum – Groupe Israël Eternel et diverses sources

The post Le drapeau israélien en voit de toutes les couleurs et faseye appeared first on JForum.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Un habitant de Petah Tikva s’est fait passer pour un policier et a pénétré des opérations secrètes

En fait, l’intrigue du film hollywoodien s’est déroulée grâce à l’inattention des forces de police et de sécurité sur le…

Ils voulaient attaquer le tramway de Jérusalem avec un drône

Une cellule terroriste de membres du Hamas de Jérusalem-Est, qui prévoyait de commettre des attentats terroristes en Israël et de…

Un diplomate russe dénonce publiquement la guerre en Ukraine

Opposé à la guerre, un diplomate russe démissionne avec fracas à Genève. Un diplomate russe basé à Genève et opposé…

A propos de Monsieur René Hadjadj, jeté du 17 ème étage: Non, Nous ne nous tairons pas. Nous ne nous tairons plus

La société juive de France est confrontée à une série de mises à mort lâches et barbares des siens. Ces…

Scandale | Le Pr Jose Cohen, connu dans le monde accuse l’hopital Hadassah de cacher les erreurs des internes et la mort de patient

De nouvelles révélations dans l’affaire du boycott du Pr Jose Cohen, directeur de l’unité de cathétérisme cérébral à l’hôpital Hadassah…