fbpx

Christophe Barbier : Jeu de Nupes

Dans tous les bons spectacles de music-hall, la femme coupée en morceaux réapparaît intacte à la fin du numéro. Est-ce le cas aujourd’hui pour la gauche ? Jean-Luc Mélenchon est-il le prestidigitateur qui, après avoir manié la scie de la division, accomplit le miracle de l’union ? Il apparaît plu-tôt, une fois de plus, comme le charlatan qui veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes et le chef de La France insoumise pour un Premier ministre.
Derrière un affreux acronyme aux airs de maladie de peau, la Nupes, il y a de l’habileté dans cette Nouvelle union populaire, écologique et sociale. Aller en ordre dispersé aux élections législatives, c’était la garantie pour les formations de gauche de disparaître de la carte parlementaire. Communistes, socialistes, écologistes et insoumis se seraient entretués. En se répartissant les circonscriptions comme maquignons en foire, les appareils des partis ont évité ce massacre et chacun devrait garder une présence, voire un groupe, dans l’hémicycle. Au passage, la vie politique étant financée sur la base des suffrages obtenus au premier tour des législatives, ils se sont aussi partagés un bout de fromage.
Mais ce n’est là que façade, politique politicienne. Derrière la Nupes se cachent une escroquerie politique et un cataclysme idéologique. L’escroquerie consiste à faire croire qu’il y a un projet de gouverne-ment dans ce pacte d’alliance. En réalité, les phrases y sont chan-tournées pour que chaque camp puisse y lire ses convictions, antinomiques avec celles de ses partenaires. Si la nouvelle union populaire était majoritaire et devait gouverner sur la base de ce « programme commun », elle en serait incapable, parce que la mise en pratique des idées déchirerait les alliés et détruirait les finances publiques. Jeu de Nupes, jeu de dupes.
La catastrophe idéologique provient de l’écrasement de la social-démocratie par une gauche radicale et de la culture de gouvernement par la seule volonté contestataire. Quand bien même les socialistes reprendraient leur indépendance après cette manœuvre, ils ont fait allégeance aux insoumis. Pour le peuple, désormais, la légitimité est du côté de Jean-Luc Mélenchon : la rupture avec la construction européenne, l’opposition à la solidarité atlantiste, la fin du capitalisme libéral et la remise en question de la laïcité à la française sont au cœur de la nouvelle doxa. Et tout le travail théorique accompli depuis la bataille entre Jean Jaurès et Jules Guesde, en 1900, est remis à plat. Ce qui rendit possible 1936, 1981 et 1997 est réduit à néant. Il sera difficile désormais de regarder la gauche comme si cet épisode « sinistre » n’avait pas existé.

L’article Christophe Barbier : Jeu de Nupes est apparu en premier sur Actualité Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

La mort d’un bébé de 3 ans a été constatée à l’hôpital Rambam

Un enfant de trois ans qui était dans le coma depuis plusieurs jours est décédé à l’hôpital Rambam de Haïfa.…

L’avion destiné aux chefs d’État passe de l’aéroport Ben Gourion à l’entrepôt

Les chefs d’état de l’avion seront transférés dans les prochains jours de l’IAI à l’aéroport Ben Gourion vers un complexe…

Le missile Spike d’Israël, véritable tueur de chars d’assaut.

  Premier missile surface-surface à utiliser le guidage par télévision, le Tamuz (plus connu sous le nom de « Spike…

Les tweets obsessionnels du tueur de René Hadjadj

Un crime délirant peut bien évidemment être antisémite madame lepen vous etiez en couverture,dans magazine israelien, photo en premiére page…

Rapport : l’Iran a fraudé l’Agence internationale de l’énergie atomique

L’Iran a utilisé des documents secrets volés par les services de renseignement iraniens pour échapper à la surveillance de l’Agence…

Ben-Yehuda serait content: un cours d’hébreu mondial

Le plus grand cours d’hébreu du monde, ce dimanche 29 mai ! À l’occasion du centième anniversaire du décès d’Éliézer…

Grosse prise: les terroristes ciblaient Ben Gvir

Dans le cadre d’une enquête menée conjointement par le Service de sécurité générale et l’Unité centrale du district de Jérusalem…