fbpx

Immobilier en Israël : cet été, le marché s’est ressaisi !

Le Covid-19 a profondément impacté le secteur de l’immobilier en Israël. D’après le ministère du Logement, même si les ventes de biens immobiliers ont connu une forte baisse au printemps, le marché s’est ressaisi entre juin et août.

Ils étaient très attendus ! Les indicateurs du ministère des Finances, qui ont été révélés récemment, ont indiqué que le secteur de l’immobilier avait connu une chute très marquée durant le deuxième trimestre de l’année dans un contexte sanitaire exceptionnel dû au Covid-19. Mais des chiffres plus récents, fournis aussi par le ministère, montrent que les ventes de biens immobiliers ont connu un rebond durant la période estivale. Des chiffres qui sont même meilleurs qu’à la même époque l’an dernier.

Une baisse historique des ventes au printemps 2020

Une étude fournie par le ministère des Finances montre que 16.800 appartements ont été achetés durant le second trimestre de 2020, ce qui se traduit par une baisse de 27 % par rapport à la même période en 2019.  Le ministère du Logement ne s’est appuyé que sur les achats de nouveaux logements, mais il a indiqué que durant les mois de mars, avril et mai avaient été terrible – avec un déclin de 43 %, 81 % et 31 % respectivement dans les ventes, par rapport à 2019. Néanmoins, les chiffres du ministère du Logement indiquent qu’il y a eu un rebond du secteur à partir de juin avec une augmentation de 31 % de l’achat de nouveaux logements en comparaison de la même période, l’an dernier (c’est-à-dire 4.200 contre 3.200). En juillet, la progression a été de 9 % et de 25 % en août. En tout, 23.370 nouveaux logements ont été achetés, précise l’étude, contre 25 000 en 2019, soit une baisse de 9 %.

Le confinement automnal : quel impact sur le marché ?

Les chiffres du ministère des Finances sur les transactions immobilières du 3e trimestre ne seront connus qu’à la fin de l’année. Il est compliqué de prédire de quelle manière le confinement national de septembre et octobre impactera le secteur. Les chiffres du ministère des Finances, pour le 2e trimestre, ont montré que les transactions avaient atteint leur stade le plus bas depuis 2003, quand la 2e intifada palestinienne avait affaibli l’économie. Ce ralentissement économique a surtout affecté le centre d’Israël. Ainsi, Tel Aviv a connu une baisse de 33,6 % du volume des ventes. Une baisse historique. Les biens luxueux ont particulièrement concernés.

 

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Israël rouvrira complètement dans un mois s'il n'y a pas de nouvelle augmentation de la contagion

Les autorités qui attendent de voir qu’il n’y a pas de pic d’infection après la fête de Pessah et le…

Israël pourrait vacciner les 12-15 ans dès le mois de mai

Israël pourrait débuter la vaccination des adolescents de 12 à 15 ans en mai, ont indiqué des responsables de la…

Maroc-Israël : c’est (re)parti pour les affaires

UN PARTENARIAT A ÉTÉ SIGNÉ ENTRE LES PATRONATS DES DEUX PAYS. UN INCUBATEUR DE START-UP ET UNE CHAMBRE DE COMMERCE…

Gad Elmaleh fier d’être né au Maroc : cette décision de Mohammed VI concernant Israël, qui le rend si heureux !

Invité sur le plateau des « Grandes gueules Moyen-Orient », une émission diffusée sur la chaîne israélienne I24, Gad Elmaleh en a…

Un enfant des favelas de Rio devient un artiste prometteur en Israël

Alexander Especie rejoint d’autres expatriés brésiliens à Raanana, une ville du centre d’Israël, que lui et d’autres artistes s’emploient à…

Des États de l’UE opposés à l’exclusion d’Israël dans des projets de recherche

Des universitaires estiment que la recherche européenne risque de se tirer une balle dans le pied en mettant fin à…

Un spray nasal enovid contre le COVID mis au point en Israël

Un spray nasal contre le COVID-19 enovid  a été mis au point par SaNOtize, une société basée à Vancouver, au…
Aller au contenu principal